Obrazy na stronie
PDF
ePub

leur s'est occupé d'examiner cette question, et il communique les recherches qu'il a faites à ce sujet. Après avoir donné une courte description de la situation de la Palæstine qu'habitoient anciennement les Hébreux, situation qui étoit très-favorable au commerce avec les peuples étrangers, il fait voir , que les Hébreux ont en effet peu profité, dans le commencement, de cette situation avantageuse pour entretenir des relations commerciales, et qu'ils préféroient de cultiver la terre ; mais que dans la suite ils firent cependant trois sortes de commerce, un cominerce domestique par lequel ils échangoient entre eux les productions de la terre et les produits des arts; un commerce avec les peuples voisins auxquels ils fournissoient du bled , de l'huile et du vin, dont leur pays abondoit; et un troisième commerce qui consistoit à transporter en caravanes les marchandises à travers le pays. Les Hébreux n'ayant pas fait de commerce par mer, l'auteur s'arrête longtemps à l'expédition maritime que fit, suivant le rapport des livres saints de l'Ecriture, le roi Salomon pour Ophira et Tharschisa, d'où il rapporta d'immenses trésors. Il examine si réellement il y a eu deux expéditions différentes, l'une pour Ophira , et l'autre pour Tharschisa ou Tartessus; ou s'il n'est pas plus croyable qu'il ne s'en est faite qu'une pour la première de ces deux contrées, et si l'expression nayes Tartessi ou Tartessiæ n'est pas plutôt une simple metonymie hébraïque et phænicienne, pour exprimer de grands vaisseaux propres à supporter un long 'voyage. Il recherche ensuite quelle étoit la véritable position de la contrée appelée Ophira , position sur laquelle on n'est point d'accord. - Commentatio secunda historiam cancel lariorum complectens, qui universitatibus britannicis et germanicis præfuerunt, vel adhuc præsunt ; recitata a C. MEINERS. (Second Mémoire sur l'histoire des chanceliers, comprenant ceux qui étoient, ou qui sont encore à la tête des Universités britanniques et allemandes). - Commentatio dubia quoedain vel obscura loca in mysteriorum , præsertim Eleusiniorum historia illustrans; recitata a Christophor. MEINERS (Mémoire pour éclaircir quelques poinis douteux ou obscurs dans l'histoire des mystères, et surtout de ceux d'Eleusis). L'auteur commence par faire voir que la grande confusion qui règne dans tout ce qui est relatif à l'histoire des mystères, et principalement celle des mystères éleusiniens, malgré le grand nombre d'ouvrages qui ont été écrits à ce sujet, vient de ceux même qui en ont traité, parce qu'ils n'ont pas suivi dans ces recherches la marche qui étoit convenable, et qu'ils n'y ont pas apporté un esprit dégagé de préjugés ; il fait ensuite connoître le plan qu'il s'est tracé pour arriver à son but. Après ce préambule il entre en matière, en examinant à quelle époque les mystères d'Eleusis ont été institués , et quel a été l'auteur de cette institution ? Tout le mémoire roule sur cette seule question, il annonce beaucoup de discernement et d'érudition ; quant aux autres questions difficiles et embrouillées qui peuvent se présenter, l'auteur se propose de les discuter dans d'autres mémoires. Explicatio planiglobii, orbis terrarum faciem exhibentis, ante medium sæculi XV summa arte confecti; musei Borgiani Velitris ; agitantur simul de historia mapparum geographicarum recte instituenda consilia, Auciore A. H. L. HEEREN. (Explication d'un planiglobe terrestre qui a été exéculé avec beaucoup d'art avant le milieu du quinzième siécle , et qui existe

alix

.

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

dans le Musée du cardinal Borgia à Veletri; pré-
cédée de quelques conseils sur l'art de bien trailer
l'histoire des cartes géographiques). Une gravure de
ce planiglobe ayant été envoyée à l'auteur par le
cardinal Borgia lui-même, il a trouvé ce monument
assez remarquable pour en faire un article à présenler
à la Société. Il fait voir dans la suite de son mémoire
qu'il a dû être fait peu après le commencement du
quinzième siécle, et qu'ainsi il est un des plus an-
ciens monumens de ce genre, qui nous soient connus.
Il en donne d'abord une description générale, et
ensuite il passe à celle de ses diverses parties. -
Sermonis mythici seu symbolici interpretatio ad caussas
et rationes ductasque inde regulas revocata ; commen-
tatio recitata a Chr. HEYNE. (Mémoire sur l'inter-
prétation du langage mythique ou symbolique, ramenée
à ses causes, à sa nature et aux règles qui en ont
été déduites). Ce mémoire .est divisé en deux sec-
tions : dans la première, l'auteur parle de ce que l'on
doit entendre par le mot mythe, et traite ensuite de
la diversité des mythes, ainsi que de la nature et
des causes de l'interprétation mythique; dans la se-
conde section, il pose les règles qui doivent servir de
base à l'interprétation des narrations myihiques ou
des mots et des sentences énoncés d'une manière
mythique.

Ces Mémoires de la Classe d'histoire et de philologie sont terminés par des fragmens de six discours que M. Heyne a tenus dans les séances publiques de la Société dans les années 1801, 1802, 1803, 1804, 1805 et 1806, pour rendre compte des travaux de la Société dans le courant de l'année qui venoit chaque fois de s'écouler. G. J. O..

[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

up d21

i exist

[blocks in formation]

Le premier septes chez H. Nicolle

mier septembre prochain on mettra en vente

Nicolle , rue de Seine , n.° 12 ( à la Liie stéréotype ), l'Histoire générale de la maison brairies

futriche, depuis la fondation de la monarchie autrichienne , par Rodolphe de Habsbourg, jusqu'à la mort de Léopold II ( 1218 — 1792 ); par WilLLAM Coxe, archidiacre de Wiltz , recteur de Benceston ; auteur de plusieurs Voyages en Suisse et au Nord , et rédacteur des Mémoires de Walpole : traduite de l'anglois par P. F. HENRY, traducteur de la Vie de Léon X, et de plusieurs autres ouvrages anglais très « estimés. Cinq volumes in-8.°,

.

Le Bureau du Magasin Encyclopédique est chez Gabriel DUFOUR et Compagnie, libraires, rue des Mathurins S. Jacques, n.7.

CONDITIONS DU JOURNAL

Pour six mois, franc de port, tant pour Paris que pour les départemens. ........... 24 liv. . Pour une année. ...... .......42 liv.

: SCIENCES ET ARTS.
Annales des sciences et des arts ; par MM. Dubois-Maisonneuve
et Dubuisson.

MATHÉMATIQUES.. .. i
Cours complet de mathématiques pures, par M. Francoeur. 406

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

- ASTRONOMIE. . .
Ouvrage sur les noms des astres, par Louis Dieler.

PHYSIQUE

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
« PoprzedniaDalej »