Obrazy na stronie
PDF
ePub
[blocks in formation]

MÉLANGES

DE THÉOLOGIE ET DE PHILOSOPHIE

Jean

PAR

ASTIÉ

libéral.

Vaud.

-

-

-

Les réclamations de la conscience religieuse dans le sein du parti
La situation théologique dans l'église libre du canton de
Histoire des dogmes de F.-C. Baur. Histoire de la doc-
trine de la liberté de Luthardt. Le siècle de Jésus-Christ, par
A. Hausrath. Les conditions d'une vie de Jésus, par W. Kruger-
L'apologétique chrétienne fondée sur l'anthropologie
La théologie des réunions de l'Alliance évangé-
lique, à New-York, en 1873. La pensée et la réalité; essai de
renouveler le criticisme d'après A. Spir.

Welthusen.

1

-

de C. Baumstark.

-

-

Les solutions extrémes sont la ressource
de ceux qui ne peuvent avoir qu'une seule
idée à la fois. MADAME DE STAEL.

On ne montre pas sa grandeur pour étre
à une extrémité, mais bien en touchant les
deux à la fois et remplissant tout l'entre-
deux.
PASCAL.

LAUSANNE

GEORGES BRIDEL ÉDITEUR

1878

BT 15

•A85

LES

RÉCLAMATIONS DE LA CONSCIENCE RELIGIEUSE

DANS LE SEIN DU PARTI LIBÉRAL 1

1

I

En commençant cette année, la neuvième de notre existence, nous avons la bonne fortune singulièrement rare de pouvoir apporter de bonnes nouvelles à nos lecteurs.

Ce n'est pas à dire toutefois que nous soyons à la veille de réaliser bien des progrès qui nous tiennent à cœur. Le nombre de nos abonnés se maintient à un chiffre trop peu élevé pour nous le permettre. Si les collaborateurs ne nous font pas défaut, la liberté d'introduire des articles originaux dans notre Revue n'a pas encore provoqué l'initiative désirable chez un nombre suffisant d'hommes d'étude pour répondre aux exigences d'une périodicité plus rapprochée. Comme par le passé nous continuerons donc notre œuvre éminemment modeste et désintéressée, jusqu'à ce qu'un concours plus général et plus actif nous permette de répondre mieux aux exigences de la situation.

On trouvera sans doute qu'il faut assez de complaisance pour parler de bonnes nouvelles dans une pareille condition de nos affaires. Si l'on veut néanmoins se rappeler que nous sommes demeurés fidèles à l'idée première de cette publication qui a été de fournir un organe aux hommes qui étudient en dehors de toute préoccupation d'école et de parti, peut-être reconnaîtra-t-on que nous avons quelque droit de nous réjouir. Ce

'Quelques réflexions sur la crise de l'église réformée de France. Lettres à M. Edouard Sayous, par Maurice Vernes, docteur en théologie. Paris 1875.

MÉL. II.

Α

n'est pas après avoir parcouru la liste de nos abonnés, constaté l'état de notre portefeuille et fait notre caisse, que nous venons parler de bonnes nouvelles; en spiritualistes incorrigibles, perdus dans une génération revenue de ce travers, nous n'avons interrogé que les signes des temps. Une seule chose est nécessaire; le réveil parmi nous d'un sérieux intérêt pour les études théologiques et philosophiques; tout le reste ne peut manquer d'être donné par dessus, soit à nous, soit à d'autres. Céderions-nous peut-être à un optimisme qui n'est guère dans nos habitudes, en supposant que cette ère nouvelle est moins éloignée aujourd'hui qu'il y a une année ?

Deux faits principaux ont amené la période de lassitude, d'indifférence et de stérilité que nous venons de traverser. Après les tentatives malheureuses qui avaient eu pour résultat de désintéresser du christianisme et même de la religion bien des hommes se donnant comme les champions d'une rénovation théologique, chacun s'était retiré sous sa tente de peur de s'exposer à pareil accident. Par une fâcheuse coïncidence, l'esprit de parti avait tout à coup pris un développement extraordinaire. D'un bord comme de l'autre, à droite comme à gauche, on déployait un zèle ardent pour faire triompher la cause dont on affirmait avec assurance l'excellence, tout en s'abstenant prudemment d'y trop penser. Comment les esprits malavisés qui venaient parler de science indépendante, désintéressée ne seraient-ils pas démeurés isolés en présence de partis absorbés par les exigences de la vie pratique, d'armées occupées à s'entre-déchirer?

La vérité, ainsi que cela se pratique souvent, pourrait être redevable d'un nouveau triomphe non pas à sa valeur intrinsèque, mais à l'excès du mal. Tout à coup, à la veille de l'action décisive, alors qu'on paraissait être en droit de s'y attendre le moins, voilà qu'un parti tout entier est invité par la voix compétente d'un docteur à confesser ses fautes et à reconnaître qu'à divers égards il a fait fausse route. Nous ne serions pas surpris que cette diversion provoquât des colères chez les stratégistes de gauche et une joie mal contenue chez les adversaires. Dans un camp comme dans l'autre, on se fait illusion;

[ocr errors]
« PoprzedniaDalej »