Essais de Montaigne: suivis de sa correspondance, et de La servitude volontaire d'Estienne de La Boétie, Tom 2

Przednia okładka
Charpentier, 1854
 

Inne wydania - Wyświetl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyrażenia

Popularne fragmenty

Strona 435 - le plus prodigieux objet de la nature; car il ne peut concevoir ce que c'est que corps, et encore moins ce que c'est qu'esprit, et moins qu'aucune chose comment un corps peut être uni avec un esprit. C'est là le comble de ses difficultés, et cependant c'est son propre être : Modus
Strona 288 - Tum porro puer, ut saevis proiectus ab undis Navita, nudus humi iacet, infans, indigus omni Vitali auxilio, quum primum in luminis oras Nixibus ex alvo matris natura profudit, Vagituque locum lugubri complet; ut aequum est. Gui tantum in vita restet transire malorum.
Strona 267 - Dire que la religion n'est pas un motif réprimant, parce qu'elle ne réprime pas toujours, c'est dire que les lois civiles ne sont pas un motif réprimant non plus. C'est mal raisonner contre la religion, de rassembler une longue énumération des maux qu'elle a produits, si l'on ne fait de même celle des biens qu'elle a faits.
Strona 159 - Quoi qu'on puisse dire pour excuser ses sentiments trop libres sur plusieurs choses, on ne saurait excuser en aucune sorte ses sentiments tout païens sur la mort ; car il faut renoncer à toute piété, si on ne veut au moins mourir chrétiennement: or, il ne pense qu'à mourir lâchement et mollement par tout son livre.
Strona 63 - bene olet, qui bene semper olet *. l'aime pourtant bien fort à estre entretenu de bonnes senteurs; et hais oultre mesure les mauvaises, que ie tire de plus loing que tout aultre : Namque sagacius unus odoror, Polypus, an gravis hirsutis cubet hircus in alis, Quam canis acer, ubi lateat sus
Strona 459 - L'immortalité de l'âme est une chose qui nous importe si fort et qui nous touche si profondément, qu'il faut avoir perdu tout sentiment pour être dans l'indifférence de savoir ce qui en est. PASCAL.
Strona 508 - c'est à dire cette mer flottante des opinions d'un peuple ou d'un prince, qui me peindront la iustice d'autant de couleurs, et la reformeront en autant de visages, qu'il y aura en eulx de changements de passion : ie ne puis pas avoir le Jugement si flexible. Quelle bonté est ce, que ie
Strona 288 - Denique non armis opus est, non mœnibus altis, Queis sua tutentur, quando omnibus omnia large Tellus ipsa parit, naturaque daedala rerum ' : ces plainctes là sont faulses ; il ya en la police du monde une egualité plus grande, et une relation plus
Strona 270 - L'intrépidité d'un homme incrédule, mais mourant, ne peut le garantir de quelque trouble, s'il raisonne ainsi : je me suis trompé mille fois sur mes plus palpables intérêts, et j'ai pu me tromper sur la religion. Or, je n'ai plus le temps ni la force de l'approfondir, et je meurs...
Strona 389 - me semble avoir eu plus de vraysemblance et plus d'excuse, qui recognoissoit Dieu comme une puissance incompréhensible, origine et conservatrice de toutes choses, toute bonté, toute perfection, recevant et prenant en bonne part l'honneur et la révérence que les humains luy rendoient, soubs quelque visage, soubs quelque nom et en quelque manière que ce feust : lupiter

Informacje bibliograficzne