Météorites

Przednia ok³adka
Dunod, 1884 - 532
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 467 - Verneuil, un globe enflammé, d'un éclat très-brillant, et qui se mouvait dans l'atmosphère avec beaucoup de rapidité. Quelques instants après on entendit à l'Aigle et autour de cette ville, dans un arrondissement de plus de trente lieues de rayon, une explosion violente qui dura cinq ou six minutes. Ce furent d'abord trois ou quatre coups semblables à des coups de canon, suivis d'une espèce de décharge qui ressemblait à une fusillade; après quoi on entendit comme un épouvantable roulement...
Strona 467 - Dans tout le canton sur lequel ce nuage planait on entendit des sifflements semblables à ceux d'une pierre lancée par une fronde, et l'on vit en même temps tomber une multitude de masses solides exactement semblables à celles que l'on a désignées sous le nom de pierres météoriques. L'arrondissement, dans lequel ces masses ont été lancées...
Strona 456 - Tous y accoururent promptement, et trouvèrent une espèce de pierre dont environ la moitié était enfoncée dans la terre; mais elle était si chaude et si brûlante, qu'il n'était pas possible d'y toucher.
Strona 467 - Il parut immobile pendant tout le temps que dura le phénomène; seulement les vapeurs qui le composaient s'écartaient momentanément de différents côtés par l'effet des explosions successives. Ce nuage se...
Strona 239 - ... météorite est également d'une ténacité exceptionnelle. Lorsqu'on examine au microscope une tranche assez mince pour être transparente, on est surpris de rencontrer, au lieu de la teinte noire et uniforme de la cassure, beaucoup de parties transparentes et incolores qui se sont isolées. Elles occupent même souvent plus de la moitié de la superficie totale. Ces grains incolores sont entièrement à l'état cristallin et agissent sur la lumière polarisée. Beaucoup d'entre eux présentent...
Strona 456 - Le 13 septembre 17tî8, disait-il1, sur les quatre heures et demie du soir, il parut du côté du château de la Chevalerie, près de Lucé. petite ville du Maine, un nuage orageux dans lequel il se fit entendre un coup de tonnerre fort...
Strona 426 - ... houille. Il n'est donc nullement nécessaire que les substances qui tombent sur le Soleil soient combustibles; leur combustibilité n'ajouterait pas sensiblement à l'épouvantable chaleur produite par leur collision ou choc mécanique. « Nous avons donc ici un mode de génération de chaleur suffisant pour rendre au Soleil son énergie à mesure qu'il la perd, et pour maintenir à sa surface une température qui surpasse celle de toutes les combinaisons terrestres. Les qualités propres des...
Strona 317 - S'il en devait être ainsi, on ignorait si ces alliages auraient de l'analogie avec les fers nickelés météoritiques. Or, à ce double point de vue, le succès' de mes expériences a été complet.
Strona 407 - Les faits nombreux que nous possédons aujourd'hui nous conduisent à examiner si les étoiles variables et les étoiles nouvelles ne seraient pas autre chose que les états successifs d'un même phénomène dont le ciel nous offrirait à la fois toutes les phases : les étoiles à éclat constant, les étoiles à faibles variations périodiques, les étoiles à périodes irrégulières; celles qui s'éteignent presque dans leurs minima; celles qui cessent de varier pendant un temps plus ou moins...
Strona 467 - Pont-Audemer et des environs d'Àlençou, de Falaise et de Verneuil, un globe enflammé, d'un éclat très brillant, et qui se mouvait dans l'atmosphère avec beaucoup de rapidité. Quelques instants après on entendit à Laigle et...