Collectio confessionum in Ecclesiis reformatis publicatarum, ed. H.A. Niemeyer. [With] Appendix, Tom 1

Przednia okładka
 

Co mówią ludzie - Napisz recenzję

Nie znaleziono żadnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Wybrane strony

Inne wydania - Wyświetl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyrażenia

Popularne fragmenty

Strona 644 - Wer an den Sohn glaubet, der hat das ewige Leben. Wer dem Sohn nicht glaubet, der wird das Leben nicht sehen, sondern der Zorn Gottes bleibet über ihm.
Strona 323 - XXX. Nous croyons tous vrais pasteurs, en quelque -lieu qu'ils soient, avoir même autorité et égale puissance sous un seul chef, seul souverain et seul universel évêque, Jésus-Christ; et pour cette cause, que nulle Église ne doit prétendre aucune domination ou seigneurie sur l'autre.
Strona 325 - ... et incompréhensible de son Esprit, il nous nourrit et vivifie de la substance de son corps et de son sang. Nous tenons bien que cela...
Strona 319 - Christ , laquelle nous est allouée, tant pour couvrir toutes nos fautes, que pour nous faire trouver grâce et faveur devant Dieu. Et de fait, nous...
Strona 603 - Dei scntentiam, perniciosissimum est prfficipitium, unde illos diabolus protrudit, vel in desperationem, vel in aeque perniciosam impurissimae vitae securitatem; deinde promissiones divinas sic amplecti oportet, ut nobis in sacris literis generaliter propositae sunt, et Dei voluntas in nostris actionibus ea sequenda est, quam in verbo Dei habemus, diserte revelatam.
Strona 315 - Le Père, première cause, principe et origine de toutes choses. Le Fils, sa parole et sapience éternelle. Le Saint-Esprit, sa vertu, puissance et efficace.
Strona 318 - En quoi nous détestons toutes les hérésies qui ont anciennement troublé les Eglises, et notamment aussi les imaginations diaboliques de Servet, lequel attribue au Seigneur Jésus une divinité fantastique, d'autant qu'il le dit...
Strona 318 - Christ en ressuscitant ait donné immortalité en son corps, toutesfois il ne lui a osté la vérité de sa nature. Et ainsi nous le considérons tellement en sa divinité, que nous ne le despouillons point de son humanité.
Strona 602 - Johannes) in eo non erat : sed nos reliqui etiam baptizati, et in Christo regenerati, in multis tamen offendimus omnes. Et si dixerimus, quod peccatum non habemus, nos ipsos seducimus, et veritas in nobis non est.
Strona 316 - Dieu, est, par sa propre faute, déchu de la grâce qu'il avait reçue, et ainsi s'est aliéné de Dieu qui est la fontaine de justice et de tous biens, en sorte que sa nature est du tout corrompue. Et étant aveuglé en son esprit, et dépravé en son coeur, a perdu toute intégrité sans avoir rien de reste.

Informacje bibliograficzne