Obrazy na stronie
PDF
ePub

Ne découragez point un effort téméraire.
Eh! peut-on trop ofer, quand on cherche à vous plaire ?
Daignez vous transporter dans ces temps, dans ces lieux,
Chez ces premiers humains vivans avec les dieux:
Et que votre raison se ramène à des fables
Que Sophocle et la Grèce ont rendu vénérables.
Vous n'aurez point ici ce poison si flatteur
Que la main de l’Amour apprête avec douceur.

1

Souvent dans l'art d'aimer Melpomène avilie,
Farda ses nobles traits du pinceau de Thalie.
On vit des courtisans, des héros déguisés
Pousser de froids foupirs en madrigaux usés.
Non, ce n'est point ainsi qu'il est permis qu'on aime;
L'amour n'est excusé, que quand il est extrême.
Mais ne vous plairez - vous qu'aux fureurs des amans,
A leurs pleurs, à leur joie, à leurs emportemens ?
N'est-il point d'autres coups pour ébranler une ame?
Sans les flambeaux d'amour, il est des traits de flamme;
Il est des sentimens, des vertus, des malheurs
Qui d'un caur élevé favent tirer des pleurs.
Aux sublimes accens des chantres de la Grèce
On s'attendrit en homme, on pleure sans faiblesse;
Mais pour suivre les pas de ces premiers auteurs,
De ce spectacle utile, illustres inventeurs,
Il faudrait pouvoir joindre en fa fougue tragique,
L'élégance moderne avec la force antique.
D'un æil critique et juste il faut s'examiner,
Se corriger cent fois, ne fe rien pardonner;
Et foi-même avec fruit se jugeant par avance,
Par ses sévérités gagner votre indulgence.

[ocr errors]

ERYPHILE, Reine d'Argos.
ALCMEON, fils inconnu d'Amphiaraüs et

d'Eryphile.
HERMOGIDE, Prince du Sang d'Argos.
LE GRAND-PRETRE de Jupiter.
POLEMON, Officier de la maison de la

Reine.

THEANDRE, cru père d’Alcméon.
ZELONIDE, Confidente d'Eryphile.
EUPHORBE, Confident d'Hermogide.
L'Ombre d'Amphiaraüs.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Punis-moi,venge-toi,venge la mort d'un pere;
Reconnois-moi, mon fils: frappe & punis ta mere.

[ocr errors]

Eryphile acte 4. Sc.5.

7. M. Moreaute

ule jt in.

2787

Criere Sculp.

TRA

R'A G E DI E.

A CT E

P R E M I E R.

SCENE PREMIER E.

LE GRAND-PRETRE, THE ANDRE,

Suite du Grand - Prêtre.

[blocks in formation]

Allez, Ministres saints, annoncez à la terre
La justice du ciel et la fin de la guerre.
Des pompes de la paix que ces murs soient parés.
Quelle paix ! Dieux vengeurs !... Théandre, demeurez.
Le fort va s'accomplir : la sagesse éternelle
A béni de vos soins la piété fidelle. (a)
Alcméon désormais est le soutien d'Argos;
La victoire a fuivi le char de ce héros;
Et lorsque devant lui deux rois vaincus fléchissent,
De sa gloire sur vous les rayons rejailliffent:

: Alcméon dans Argos passe pour votre fils.

THE AN DR E.
Depuis qu'entre mes mains cet enfant fut remis,
Ses vertus m'ont donné des entrailles de père.
Je m'indigne en secret de son deftin févère;
J'ofe accuser des dieux l'irrévocable loi
Qui le fit naître esclave avec l'ame d'un roi;
Qui fe plut à produire au sein de la bassesse
Le plus grand des héros dont s'honore la Grèce.

« PoprzedniaDalej »