Notice sur les Charmettes et sur les environs de Chambéry

Przednia ok³adka
P. Cléaz, 1817 - 70
0 Recenzje
Nie weryfikujemy opinii, ale staramy siê wykrywaæ i usuwaæ fa³szywe tre¶ci
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Wybrane strony

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 25 - ... encore, est plus lent et plus doux que dans le reste de la journée : il se sent de la langueur d'un paisible réveil. Le concours de tous ces objets porte aux sens une impression de fraîcheur qui semble pénétrer jusqu'à l'âme.
Strona 8 - Hoc erat in votis : modus agri non ita magnus, Hortus ubi et tecto vicinus jugis aquae fons Et paulum silvae super his foret. Auctius atque Di melius fecere. Bene est. Nil amplius oro, Maia nate, nisi ut propria haec mihi munera faxis.
Strona 24 - L'incendie augmente , l'orient paroit tout en flammes : à leur éclat on attend l'astre long-temps avant qu'il se montre : à chaque instant on croit le voir paroître ; on le voit enfin. Un point brillant part comme un éclair , et remplit aussitôt tout l'espace; le voile des ténèbres s'efface et tombe.
Strona 25 - L'homme reconnaît son séjour et le trouve embelli. La verdure a pris durant la nuit une vigueur nouvelle; le jour naissant qui l'éclaire , les premiers rayons qui la dorent , la montrent couverte d'un brillant réseau de rosée, qui réfléchit à l'œil la lumière et les couleurs. Les oiseaux...
Strona 10 - Je n'irais pas me bâtir une ville en campagne, et mettre au fond d'une province les Tuileries devant mon appartement. Sur le penchant de quelque agréable colline bien...
Strona 18 - Jean-Jacque habité, Tu me rappelles son génie, ^ •;• Sa solitude , sa fierté , Et ses malheurs et sa folie. A la gloire, à la vérité, II osa consacrer sa vie , Et fut toujours persécuté Ou par lui-même ou par l'envie.
Strona 9 - Là, tout en me promenant, je faisais ma prière qui ne consistait pas en un vain balbutiement de lèvres, mais dans une sincère élévation de cœur à l'auteur de cette aimable nature dont les beautés étaient sous mes yeux. Je n'ai jamais aimé à prier dans la chambre; il me semble que les murs et tous ces petits ouvrages des hommes s'interposent entre Dieu et moi. J'aime à le contempler dans ses œuvres, tandis que mon cœur s'élève à lui.
Strona 15 - Si, dans une matinée de printemps, une brise légère vient se jouer parmi ces bocages, le feuillage agité se balance et s'entr'ouvre et une pluie d'or semble se répandre parmi les rameaux et tomber sur le gazon. On respire un air que parfument l'aubépine, la violette, les arbres de pourpre et de neige dispersés dans les vignes et les 74. Du Sentiment considéré dan» têt rapport» avec la littérature et le* arts, p.
Strona 69 - Méthodes dans la culture des Lettres et des Sciences , et sur leur influence relativement à la solidité de l'érudition. ( Paris , chez Pougens , 1804. ) L'Académie de Lyon , consultée sur cet ouvrage , le renvoya à une commission, qui en porta le jugement suivant : « La commission a fait connaître à la com...
Strona 7 - Audevant un jardin en terrasse, une vigne au-dessus, un verger au-dessous, vis-à-vis un petit bois de châtaigniers, une fontaine à portée ; plus haut dans la montagne des prés pour l'entretien du bétail; enfin tout ce qu'il fallait pour le petit ménage champêtre que nous y voulions établir.

Informacje bibliograficzne