Obrazy na stronie
PDF
ePub

VY. La Genise , la Chevie, & la Brebis,

siqisièm focieté avec le Lions Tot 7.3 cm 25 2014 zoS SUEQIRIO 56019iv bv . I. A Genisse', la Chevre , & leur foeur la Brebis, LAřce un fier"Lion Seigneur qu'Voifinage, Firent societé, dit-on, au temps jadis,lib Et mirent en comitud l& gain&dommage. Dans les läqs de daChevre un Oef fëtrouva pris. Vers ses affociez auff-tot ellé envoyes 293 Eux venus, le Lion par les ongles conta,1.501. Et dit. Nous sommes quatre à partager la proye; Puis en autant de parts te Cerf il dépeça: 70 Pric pour lui la premiere en qualité de Sites Elle doit être à mọi , dit-il, & la raison,

O'eft que je m'appelle Lion. Varapan EA Icela. fon na rien à dire. Iob-si38197 La seconde par droit me doit échoir encor: in Ce'droit, Ti vous le sçavez yo c’est le dioit du plus fort, Coërme le plus vaillant je preténs la troisiéme. * Si quelqu'une de yous touche à la quatriéme. Te Tetranglerai tout W'abords HU 11015009

E FOTO3 Trind morgon 20111s alor aob sib Jioid litop ! 1:"T

pieno é up copii.

Holy 4011 jios saisisI 9667 2017 (101) Lun iloido 1 .I

kolog iD: TAG 08/01) 52 ::$101.

IIOI 29' it

VII. La

[graphic]

Entre en: propos ,& qui fait compỊiment : :

Sur son embonpojdu qu'ik admire:i ,indi"

Il ne tiendra qu'à vous, beau. Sirén jó is. D'étre aussi gras que moi, lui repartit le Chien.

Quittez les bois, vous ferez biens li:

Vos pareils y fontimiserables, ub:'1..
Cancres, haires & pauvres Diables. ii
Dont la condition est de mourir de faim.
Car quoi?! Rien d'afluté : point de francbe lipée;
52. Tout à la pointe depl’épée.i.ib.bion ,
Suivez-maizi vous aurez un bien meilleur deftin.)
Le Loup reprit, que me faudraat'il: faire? :;?.
Presquerien, dit le Chien, donner la chasse aux gens
jo Portant bâtons zi& mendians;topūOL 286 I: :
Filater ceux du logis p à fon Maître i complaire;

Moyennant quoi vôtre falaire: 2071 911
Sera force reliefs de toutes les façons ;
Os de poulets, os de pigeons; :

7 Sans parler de mainte carelle." Le Loup déja se forge une felicité,

Qui le fait pleurer de tendresse. Chemin fajfanti il viti le col du Chien pelé. Qu'est-ce lå? lui dit-il. Rien. Quoi rien ? Peu de chose. Mais encor? Le colier dont je suis attaché. :De ce que vous voyez est peut-être la cause, Attaché? dit le Loup, vous ne courez donc pas)

Où vous voulezs Pas toûjours, mais qu'importe i Il importe si bien ni que de tous vos repass

Je ne veux en aucune sorte': 1.10'l
Et ne voudrois pas: même à ce prix un tresor."
Cela dit, Maître Loup s'enfuit, &court encor.

[ocr errors]
[ocr errors]

La Genise , la Chevre, & la Brebis,

Sriqorém focieté avec le Lionb 19iqUT - To bolj 206 outoteqrog 900iv .

I A Genisse', la Chevre, & leur four la Brebis, LAfee un fier Lion Seigneur du yoifinage, Firent focieté, dit-ofo,9 au temps jadis, 1041 Et mirent en comitui-i&igain &ite dommage. Danses ilaqs de la Chevre un Cerf fe trouva pris. Vers ses asociez taụff-for elle envoyek 2500 Eux venus, le Lion par les ongles conta,l.3. Edit. Nous sommes quatre à partager la proye; Puis en autant de parts te Cerf il dépeça:f Prit pour lui la premiere en qualité de Sire, om Elle doit être à nội , dit-il, & la raison, 215

C'eft que je m'appelle Lion. Vonia inter! -Aceta ron na mena direitob-śí SINOV 21001 La seconde par droit me doit échoir ericor: Ce droit Tivous le cayet roceft fe didit du plus fort, Comme le plus vaillant je pretens la trbifiéme. Si quelqu'une de yous touche à la quatrieme. Je T'Etranglerai tout abordar o 210109 999

10 ជា វq111 ។ .-1105 nord cob sib Jiosò fi'up 9gat DOT

[graphic]

pisos 101 é up for

10?3 4011 juin saisis 911 2017 (1071) O LU uo'ivl. I

tholog 17 g 102/or)01.

VII. La

[ocr errors]

Vh. grå ole la Befaca. Di TU piter dit uu jour: Que tout ce qui respire JS'en vienne comparoître aux pieds de ma gran

' *deur ! }.1991) . "Şi dans ton composé quelqu’un trouve à redire

Il peut le declarer sans peugesh ,,,! idi,

Je mettrai remede à la cholesta s , Venez Singe 1 Parlez le premiers & pour causes Voyez ces animaux : faites comparaison o 279'.

De leurs bcautez avec les vôtres... y 23'; Etes-vous satisfait? Moi, dit-il, pourquoi non? N'ay-je pas quatre piés auflj bien que les autres ? Mon portrait jusqu'ici ne m'a rien reproché.21 Mais pour mon frere l'Ours , ion ne l'a qu'ébauché. Jamais, s'il me veut croire, il ne le fera peindre. L'Ours venant là-dessus, on crut qu'il s'alloi plain

. drengin i dion S0501 2.! Tant s'en faut; de sa forme it se loüa tres fort; Glosa sur l'Elephant: dit qu'on pourroit encor , Ajouter à sa queuë, ôter à ses preilles : !125 Que'c'étoit une malle informe & sans beauté.

L'Elephant étant écouté,
Tout fage qu'il étoit, dit des choses pareilles.

Il jugea qu'à son appetit,

Dame Baleine étoit trop grosse.
Dame Fourmi trouva lc Ciron trop petit,

Se croyant pour elle un colosse.
Jupin les renyoya s'étant censurez tous:

Du Du reste content d'eus; máis parmi les plus fons Nôtre espece excella oçar tout ce que nous sommes, Linx envers nos pareils,& Taupes envers nous, Nous nous pardonnons tout,&rieb aux autreshom

més. Ouôv 19. 10 On se voit d'un autre oeil qu'onínoyoit fon prochain.

Le fabriquateur souverain Toupiti ;) Nous crea Besaciers; tous de même maniere, Tant ceux du temps passé que du ternps d'aujourd'hui. Il fit pour nos défauts la poche de derriere, Et celle de devant pour les défauts d'autruiri)

aid on : 5 DO 2 . I

[ocr errors]

L'Hirondelle Cles petits Oyseaux.

SI31...,1,!.112 I TNe Hirondelle en fes voyages or ;'. U Avoit beaticoup appris. Quiconqac a beaucoup

.60. Veu,
Peut avoir beaucoup tetenu...
Celle-ci prevoioit jusqu'aux moindres orages,

Et devant qu'ils fussent éclos ?.}i.
Les annonçoit aux Matelots.*!;

.?
Il arriva qu'au temps que la chanvre se seme.
Elle vit un Manant en couvrir maints fillons.)
Ceci ne me plait pas, dit-elle aux Oifllons,
Je vous plains::Car pour moi , dans ce peril extrême
Je sçaurai m'éloigner , ou vivre en quelque coin.
Voyez-vous cette main qui par les airs chemine?
Un jour viendra, qui n'est pas loin,
Que ce qu'elle répand sera votre ruïne. :

De la

« PoprzedniaDalej »