Obrazy na stronie
PDF
ePub
[graphic]

Des plus beaux dons que nous presente Flore.
Un jour dans son jardin il vit nôtre Ecolier,

Qui grimpant fans égard sur un arbre fruitier, Gåtoit jusqu'aux boutons; douce & frese esperance, Avant-coureurs des biens que promet l'abondance. Méme il ébranchoit l'arbre: & fir tant à la fio.

Que le possesseur du jardin
Envoia faire plainte au maitre de la Classe.
Celui-ci vint suivi d'un cortege d'enfans.

Voilà le verger plein de gens on
Pires que le premier. Le Pedant de fa grace

Accrûr le mal en amenant

Cette jeunesse mal-instruite : 91 Le tout, à ce qu'il dit, pour faire un châtiment Qui pûr servir d'exemple; & dont toute la suite Se souvint à jamais comme d'une leçon. V Là-dessus il cita Virgile & Ciceron,

Avec force traits de science.
Son discours dura tant que la maudite engeance
Eut le temps de gâter en cent lieux le jardin,

Je hais les pieces d'éloquence
Hors de leur place, & qui n'ont point de fin;
Et ne sais béte au monde pireo?

. Que l'Ecolier , fi ce n'est le Pedani.is Le meilleur de ces deux pour voisin, à vrai dire ,

Ne me plairoit aucunement. But

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

.

[ocr errors]

2. rin :

DTI . 2:CLXXIV:40] 75., w

So, "Le Statuaire & la Statuë de Jupiter. TIN bloc de marbre étoit Ti beau,

Qu'un Statuaire 'en fit l'emplete,
Qu'en fera, dit-il, mon circau ?
Scra-t'il Dicu, table, ou cuvete?

Il sera Dieu ; méme je veux
"Qu'il ait en la main un tonnerre. *
- Tremblez humains; Faites des væux,

Voilà le maître de la Terre...
L'artisan cxprima si bien
Le cara&tere de l'Idole,
Qu'on trouva qu'il ne manquoit rie
A Jupiter que la parole.
Méme l'on dit que l'Ouvrier ?11' :
Eut à peine achevé l'image it.13: 33),
Qu'on le'vit frémir le premier,:.
Et redouter fon propre oavrage.
A la foiblesse du Sculpteur.
Le Poëte autrefois n'en dût guere,
Des Dieux dont il fur l'inventour
Craignant la haine & la colere.
Il étoit enfant en ceei:

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Les cnfans, n'ont l'ame occupéc
Que du continuel souci ,
Qu'on ne fache point leur poupéc.
Le coeur suit aisément l'esprit:
De cette source est descenduë..
L'erreur Payenne qui fc vit..
Chez tant de peuples répandue.
Ils embrassoient violemment 4 :
Les interêts de leur chimcrc :
Pigmalion devint amanti
De la Venus dont il fut pere.

Chacun tourne en realitez
Autant qu'il peut ses propres longes:
L'homme est de glace qux veritez, ...
Il est de feu pour les mensonges ; ;

[merged small][ocr errors]

La Souris metamorphosée en fille. TI Nc Souris tomba du bec d'un Chat-huant:

Je ne l'eufle pas ramassée ; ;
Mais un Bramin le fit; je le crois aisément:

Chaque païs a sa pensée. :-)!

La Souris étoit fort froissée: is in !! · De cette forte de prochain , Nous nous soucions peu: mais le peuple Bramin

Le traite en frere; ils ont en tércia

Que notre amhe au sortir d'un Roi" ? Entre dans un ciron, ou dans telle autre béte Qu'il plait au SortÚcittà l'un des points de leur loi. Pythagore chez eux a puisé ce mydtere. Sur un tel fordement le Bramin er út bien faire De prier un Sorcier qu'il logeâi la Soutis: Dans un corps qu'ellé cût eu pour hôte au temps jadis.

Le Sorciet en fit une fille 7 36 11,1 De l'âge de quinze ans, & telle, & fi gentillc, Que le fils de Priam pour elle auroit tenté Plus encor qu'il ne-fit pour la Grecque beauté. Lc Bramin fur surpris de chose li nogvellc.

Il dit à cet objét fi dour:
Vous n'avez qu'à choisir ; car chacun est jaloux

De l'honneur d'étre votre époux. Om
En ce cas je donne, dit-elle. Top 10811

Ma vois au plus puissant de tousion
Soleil, s'écria lors le Bramiñ à genoury 119 11

C'est toi qui seras nôtre gendre.

Non, dicat, cc nuage épais..60 39.6033 Eft plus puissant que moi, puisqu'il cache mes traits;

Je vous conseille de le prendre.
Et bien, dit le Bramin au nuage volant, ..
Es-tu né pour ma fille?" helas: non; car le vent
Me chasse à son plaisir de contrée en contrée;
Jo n'entreprendrai point sur les droits de Boréc.

Le Bramin få ché s'écria; i t on
O vent, donc, puis que vent y a, ni list

Vien dans les bras de notre belle superio
Il accouroit: un mont en chemin Parréta. A

L'étæuf passant à celui-là 7b-shol 93199 9 qiye renvoie ; & dit's j'aurois une querello roll

Te Rat & Vofferisert na gari 9.1

Ec seroit étre fou, lui, qui peut me Percer. I

Au mor de Rat la Damoiselle.b-ti
Ouvrit l'orcille; il fut l'époux?i ?,'},',I

Un Rat ! un Rat; c'ed de ces coups '110' i Qu'amour fait témoin çellé & telle :

Mais ceci foit dit entre nous. : ! - 250V
On tient toûjours du lieu dont on vient:Cette Fable
Prouve aficz-bien ce poinet : mais à la voir de prés
Quelque peu de sophisme entre parmi ses traits:
Carquel époux n'est point au Soleil preferable
En s'y prenant ainsi? diral-je qu’un geant
Eft moins fort qu'une puce ?Erele mord pourtant,
Le Rat devoit aufli renvoyer pour bien faire

La belle au chat, le chat au chiena ziema
Le Chien au Loup. Par le moien 19:51191

De cet argument circulairc 29 'ail
Pilpai jusqu'au Soleil eut enfin remonté, 5-101.5 A
Le Soleil eut joui de la jeune beauté. Jov (1)
Revenons s'il fe peur à la merempfycofe: 10
Lc Sorcier du Bramin fit sans doute une chose ..)
Qui loin de la prouver fair voir fa faufferé.....
Je prens droit là dessus contre le Bramin méme;

Car il faut selon son fiftémem
Que l'homme, la souris, le ver, enfin chacun
Aillc puiser son ame en un trosor commun:..1

Toutes sont donc de méme trempe;
111. Mais agillant diversement d u jush?

Selon l'organe foulement" TOZO 19:0;)

L'une s'éleve, & l'autre rampe. Do D'où vient donc quc ce corps si bien organisé

Ne pût obliger fon hôtelle in OT De s'unir au Soleil, un Rat eut la tendresse? sino Tout débatu , tout bico pese }bastossa

Les

« PoprzedniaDalej »