Obrazy na stronie
PDF
ePub

R .: CXIX... .

Le Cheval & l'Ane
TN ce monde il se faut l'un l'autre fecourir.

Si ton voisin vient à mourir.
"C'est sur toi que le fardcau tombe.
Un Ane accompagnoit'un Cheval peu courtois,
Celui-ci ne portant que fon simple harnois,
Et te pauvré Baudet fi chargé qu'il succombe.
Il pria le Cheyal de l'aider quclque peu : 1
Autrement il mourroit devant qu'étre à la villc,
La pricre, dit-il, n'en est pas incivile:
Moitié de ce fardeau ne vous fera" que jeu.
L'é Cheval refusa, fit une petárrade;
Tant qu'il vịt sous le faix mourir fon camarade,

Er reconnüt qu'il avoit tort. :?

Du Baudet en cette avanture,
On luy fit porter la voiture,
Et la peau par dessus encor,

Favori 3 :

19

CXX. Le

ைைன

. . CXX. i .. Le Chien qui låche fa proye pour

V ombre.
Hacun se trompe ici bas.
On void courir aprés l'Ombre in

Tant de fous, qu'on n'en fait pas
La plupart du temps le noinbre.
Au Chien, dont parle Erope, il faut les renvoyet.
Ce Chien voyant sa proye cn l'eau representée;
La quittà pour l'image , & pensa se noyer 3
La riviere devint tout d'un coup agitée. . .
A toute peine il regagna les bords, .
Et n'eut ni l'ombre ni le corps.
லல லைலலைல

1. . CXXI. " Le Chartier embourbé. I E Phaëton d'une voiture à foin. Vit son char embourbé.. Lepauvre homme trois

loin De tout humain fecours. C'étoit à la campagne Prés d'un certain canton de la balfe Bretagne

Prés d'un couimpercor Destin

On sait assez que le Destin
Adielte là les gens quand il veut qu'on enrage.

[ocr errors]

Dieu nous préserve du voyage. Pour venir au Chartier embourbé dans ces lieur. Le voila qui detefte & jure de son mieux ,

Pertant en la fureur extrême
Tantôt contre les trous, puis contre ses chevaux,

Contre-son char, contre lui-même.
Il invoque à la fin le Dieu dont les travaux

Sont si celebres dans le monde.
Hercule, lui dit-il, aide-moy; fi ton dos

A porté la machine ronde, ti; .

Ton bras peut me tirer d'ici.'
Sa priere étant faite, il entend dans la nui

Une voix qui lui parle ainsi: «Hercule veut qu'on se remuë, Puis il aide les gens. Regarde d'où provient' ...

L'achopement qui te recicnt
Ote d'autour de chaquc rouë:.."
Ce mal-heureux. mortier, cette maudite bouë,

Qui jusqu'à l'aissieu les enduit.
Pren ton pic, & me romps ce caillou qui te nuit.
Comble-moi cette orniere. As-tu fait"? Oüy , dit

l'homme. Or bien je vas t'aider, dit la voix: pren ton foüet. Je l'ay pris. Qu'eft-ceci? mon char marche à souhait, Hercule en soit loué. Lors la voix: Tu vois comme Tes chevaux aisément se font tirez de-là...

Aide-toy, Te Ciel t'aidera."

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][graphic]

I E monde n'a jamais manqué de Charlatans. L Cette science de tout temps :.

Fut en Profcffcurs tres-fertile. ...
Tantot l'un en Theatre affronte l'Acheron

Et l'autre affiche par la ville ,
Qu'il est un Passe-Ciceron.,
Un des derniers se vantoit-d'étre
En Eloquence. si grand maître, H :9.

Qu'il rendroit disert un badaut,
Un manant, un rultre, un lourdáut...!
Oüy, Messieurs, un lourdaut ; un animal, un Ane?
Que l'on m'ameine 'upAne, un Ang renforcé;

Je le rendrai maitre pallé; ?

Et veux qu'il porte la soutane. Le Prince fçut la chose : il manda le Rheteur.. j'ay , dit-il, en mon ecurie': '. Un fort beau Roussin d'Arcadie ; ...si bor

J'en voudrois faire un Orateur..
Sire, vous pouvez tout, reprit d'abord nôtre homme.

On lui donna certaine fomme.
Il devoit au bout de dix ans'
Mettre son Ane sur les bancs ::.,'
Sinon il consentoit d'étre en place pobligaci
Guindé la hare au col, étranglé coart & net,

Ayant au dos sa Rhetorique,
Et les oreilles d'un Baudet. Spus

[ocr errors]

Quelqu'un des Courtisans lui dit qu'à la potence
Il voalcię l'aller voir; & que pour un pendu
Il auroit bonne grace, & beaucoup de prestance:
Sur tout qu'il se souvint de faire à l'assistance
Un discours où son art fût au long étendu z
Un discours parhetique, & dont le formulaire

Servît à certains Cicerons
Yulgairement nommez larrons.''
L'autre reprit : Avant l'affaire ;
Le Roy, l'Ane , ou moy nous mourrons.
Il avoit raison. C'elt folie
De compter sur dix ans de vie."

Soions bien beuvans, bien mangcans ;
Nous devons à la mort de trois l'un en dix aris:
COD.ENTIDENCETOS

CXXIII,

La Discorde:
T A Déesle Discorde ayant broüillé les Dicas a
L Ec fait un grand procés là haut pour une pomme,

On la fit déloger des Cieux.
Chez: l'animal qu'on appele Homme
On la receut à bras ouverts,
Elle, & que fi, que non, son frerë,
Avecque tien & micn, son pere.
Elle nous fit l'honneur en ce bas Univers

De preferer notre Hemisphere
A celuy des mortels qui nous sont opposez:
Gens grossiers, pcu civilisez,

}

« PoprzedniaDalej »