Obrazy na stronie
PDF
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic][ocr errors][ocr errors][graphic]
[ocr errors]
[ocr errors]

r, W- ~~"t*
Z<? Setfènt ® laLimèly'

ON conte qu'un Serpent voisin d'un Horloger
( C'étòítpour l'Horloger uri mauvais voisinage)
Entra dans fa boutique, & cherchant à manger.
N'y rencontra pour tout, potage. r .,-, - ->
Qu'une Lîme d'acier qu'il íe mit à ronger.
Cette Lime lui dit, fans se mettre en colère,
Pauvre ignorant ! & que pretends-tu faire?
Tu te prends" à, plùs dur que tof1;
Petit Serpent à téte folle,
Plûtòt que d'emportés de moy :•' f
, .'Seulement le quart d'un obole,
'Tu te romprois toutes les dents. .
Je ne crains que celles du temps.

Gecy s'adretfe i vous, esprits da dernier ordre,-
Qui n'étant bons à rien cherchez fur tout à mordre,

Vous vous tourmentez vainement» , Croyez-vous que vos dents impriment leurs outrages . Sur tant de beaux ouvrages? !ls font, poûr vous d'airain, d'acier; de diamant.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

XCJX.

Le.Ztevrt ^M^tdtíx.

IL ne se faut jamais moquer des misérables:
Car qui peut s'asleurer d'être toujours heureux?

Le sage Esope dans ses Fables
>îous tn donne un exemple Ou deux.
Celui qu'en ces Vers je propose,,
Et les siens, cc font même chose.
Le Lièvre & la Perdrix concitoiens d'un champ,
Vivoient dans un état cc semble aíscz tranquille j

Quand une Meute s'approchant Oblige le premier à chercher un aïilc. il s'enfuit dans son fort, met Jes chiensçndefaut; Sans même en excepter Brisant. Enfin il se trahit lui-même Par les esprits sortaris de son corps échauffé. Miraut fur leur, odeur aiant philosophé onclut que c'est son Lie vre;& d'une ardeur extrême le pousse; & Rustaut qui n'a jamais menti, Ditque le Lièvre est reparti.

al-heureux vient __j le raille, & lu Tu té vantois d'être Si vîte

[graphic]
[ocr errors]
[graphic][subsumed][merged small]
« PoprzedniaDalej »