Obrazy na stronie
PDF
ePub

Retenez bien cela , mon fils, & fçavez-vous
Ce qu'il faut fairc? Il faut qu'avec vôtrc famillo
Nous prenions dés démain chacun une faucille;
Celt-là nôtre plus court ; & nous acheverons

Notre moiflon quand nous pourrons..
Dés lors que le dessein fut sceu de l'Alouette,
C'est ce coup qu'il est bon de partir, mes enfans,

Et les petits en même temps yr .

Voletans , fe cúlebutans, f ine Délogerent tous fans trompette.. ;

"POTPI 2010331H FEB 11

[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]

Le Bucheron & Mercure, A.M.L. :'^' is C.D. B.is,'. . ..

TT Otre gout a servi de regle à mon Ouvrage.

✓ J'ai tenté les moiens d'acquerir son suffrage. Vous voulez qu'on évite un soin trop curieux, Et des vains ornemens l'effort ambitieux, si Je lc veux comme vous; cér effort ne peut plaire. Un Auteur gâte tout quant il veut trop bien faire. Non qu'il faile banniz certains traits delicats : Vous les aimer ces traits, & je ne les hais pas. Quant au principal but qu'Efope fe propose,

L'y tombe au moins mal que je puis. Enfin, li dans ces Vers je ne plais & n'inftruis, I he tient à moy, c'est toûjours quclque chose.

Com

DE LA FONTAINE. , 145 Comme la force est un poin&" **

Dont je ne me pique point, Je tâche d'y tourner le vice en ridicule, :, Ne pouvant l'attaquer avec des bras d'Hercule.. C'elt-là tout mon talent; je ne sçai s'il suffit.'; ;

Tantôt je peins en un recit. . .!. .. La fotte vanité jøinte avecque l'envie, ': Deux pivots fur qui roule aujourd'hui notre vie.

Tel est ce chetif animal. l 1 .1". Qui voulut en grosseur au Bauf se rendre égal.. J'oppose quelquefois par une double images Le vice à la vertu, la fottise au bon sens; "..

Les Agneaux aux Loups raviffans, . .'. La Mouche à la Fourty; faisant de cet ouvrage Une ample Comedie à cent aêtes divers;

Et dont la scene est l'Univers. Zo'ls
Hommes, Dieux, Animaux, tout y fait quelque rôle;
Jupiter comme un autre : introduifons celuy.
Qui porte de fa part?aux belles la parole:
Ce n'est pas de cela qu'il s'agit aujourd'huy:
UN Bûcheron perdit fon gagnė-pain; .. ..

C'est sa cognée; & la cherchant en vain,
Ce fut pitié là dessus de l'entendre....,
Il n'avoit pas des outils à revendres,':;j;!
Sur celui-ci fouloit tout son avoir.
Ne fçachang donc où mettre son espoir, iv.
Sa face étoit de pleurs toute baignée.
O ma cognée ! 6 ma pauvre cognée!
S'écrioit-il, Jupiter rends la muy:
Je tiendray l'être encor un coup de toy.
Sa plainte fur de l'Olimpe entenduë.
Mercure vient. Elle n'est pas perduë,

K 3

Lui

Lui dit ce Dieu, la connoîtras-tu bien?
Je crois l'avoir prés d'ici rencontrée.

S d'ici rencontrec... ::
Lors une d'or à l'homme étant montrécou o
Il répondit. Je n'y demande rien. Et
Une d'argent succede à la premiere;
Il la refuse. Enfin une de bois. Bijos
Voilà, dit-il, la mienne, cette fois; Xos:
Je suis content, fi j'ay cette derniere. ''IST.
Tu lęs auras, dit le Dieu, toutes trois, je ime
Ta boppe foy sera recompenséc. Joago
En ce cas là je les prendrai, dit-il. gov.si
L'Histoire en est aussi-tôt dispersée.
Et boquillons de perdre leur outil, M T
Et de çrier pour de lc faire rendre, site 500
Le Roi des Dieux ne sçait auquel entendre,
Son fils Mercure aux criards vient encar, Mol
A chacun d'eux il en montre une d'or., viigu
Chacon eût crû passer pour une bétępuje
De ne pas dire aufli-tôt, La voilà, i do'a
Mercure au lieu de donner celle-là,
Leur en décharge un grand coup sur la teta
planer

Ø; Lugo id 3100
Ne point mentir, étre content du sien. quia
C'clt le plus seur : cependant on s'occupe ci il
A dire faux pour attraper du bien; L 100
Que fert cela? Jupiter n'est pas dupe, ciondok

||

[blocks in formation]

PRECEDOSATUTENDED. Dors

LXXXIV,
Le Pot de terre & le Pot de fer.

E Pat de fer proposa o
Au Pot de terre un voyage.

:
Celui-ci s'en excufa;
Disant qu'il feroit que sage
De garder le coin du feu : 130969
Car il lui faloit fi peu.
Si peu, que la moindre chose notion
De son débris feroit canse Top 10
Il n'en reviendroit morceau,

rcegiz. 5 molsidir...
Pour vous, dit-il, dont la peau
Elt plus dure que la inienne
Je ne vois rien qui vous tienne. 3 we
Nous vous mettrons à couvert.14
Repartit le Pot de fer.

Sidnolit
Si quelque matiere dure

90091MIOD II Vous menace d'aventure,

2 3 51.00
Entre deux je passerai,

Mitg76 SIVI
Et du coup vous sauverai. 2107$ .'
Cette offre le persuade.On SI5up? 9 .
Pot de fer fon camarade Yoni-

S
Se met droit à ses côtez. OV TRG YED!
Mes gens s'en vont à trois pieds 90pi?
Clopin clopant comme ils peuvent, f),
L'un contre l'autre jettez. 99 909-ESY

Au moindre hoquet qu'ils treuventin T
Le Pot de terre en fouffre: il n'eut pas fait çent pas

K4" VLOV UP Ouc

[graphic]

Que par son compagnon il fut mis en éclats,

Sans qu'il eût lieu de se plaindre.“
Ne nous associons qu'avecque nos égaux ;

Ou bien il nous faudra craindre
Le destin d'un de ces pors, i ; !

LXXXV,
Le petit Poison & le Pécheur.
D Etit poisson deviendra grand,

I Pourveu que Dieu lụi prête víc.
Mais le lascher en attendant,

Je tiens pour moy que c'est folie; in
Car de le rattraper, il n'est pas trop certain.'
Un Carpeau qui n'étoit encore que fretin,
Fut pris par un Percheur au bord d'une rivicre.
Tout fait nombre, dit l'homme en voyant son butil;
Voila commencement de chere & de festin

Mettons-le en nôtre gibeciere.“ i
Le pauvre Carpillon lui dit en fa maniere ; ::
Que ferez-vous de moy? je ne fçaurois fournir ,

Au plus qu'une démy bouchée, ?:
Laissez-moy Carpe dcvenir:

Je feray par vous repefchée. " : 1
Quelque gros partisan m'achetera bien cher:

Au lieu qu'il yous en faut chercher weyib.

Peut-étre encor cent de ma taille? bibi; Pour faire un plat. Quel plat? croyez-moy; rien qui So , u n vaille. Muturi

- Rien qui vaille? '& biçn foit, repartit le Pescheur,

Poil.

« PoprzedniaDalej »