Œuvres complètes de Mathurin Régnier: avec les commentaires revus et corrigés

Przednia ok³adka

Z wnêtrza ksi±¿ki

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 74 - Et ceux qui écrivent contre veulent avoir la gloire d'avoir bien écrit; et ceux qui le lisent veulent avoir la gloire de l'avoir lu; et moi qui écris ceci, ai peut-être cette envie; et peut-être que ceux qui le liront....
Strona ii - Régnier seul parmi nous formé sur leurs modèles, Dans son vieux style encore a des grâces nouvelles. Heureux, si ses discours, craints du chaste lecteur, Ne se sentoient des lieux où fréquentoit l'auteur, Et si, du son hardi de ses rimes cyniques, II n'alarmoit souvent les oreilles pudiques!
Strona 101 - A rafiné les vers fantastiques d'humeur, Ainsi que les Gascons ont fait le point d'honneur ; Qu'eux tous seuls du bien dire ont trouvé la metode, Et que rien n'est parfaict s'il n'est fait à leur mode.
Strona 102 - C'est proser de la rime, et rimer de la prose Que l'art lime et relime et polit de façon Qu'elle rend à l'oreille un agréable son ; Et voyant qu'un beau feu leur cervelle n'embrase.
Strona 176 - Ma foi, les beaux habits servent bien à la mine; On a beau s'agencer et faire les doux yeux, Quand on est bien parée, on en est toujours mieux.
Strona 106 - S'ils ont l'esprit si bon et l'intellect si haut, Le jugement si clair, qu'ils fassent un ouvrage Riche d'inventions, de sens et de langage, Que nous puissions draper comme ils font nos...
Strona 15 - C'est par là qu'un auteur que presse l'indigence Peut des astres malins corriger l'influence, Et que le sort burlesque, en ce siècle de fer, D'un pédant, quand il veut, sait faire un duc et pair...
Strona 185 - Ils sont matelineurs, prompts à prendre la chèvre, Et tournent leurs humeurs en bizarres façons ; Puis ils ne donnent rien si ce n'est des chansons. Mais, non, ma fille, non : qui veut vivre à son aise, II ne faut simplement un amy qui vous plaise, Mais qui puisse au plaisir joindre l'utilité. En amour, autrement, c'est imbecilité.
Strona ii - D'un tyran soupçonneux pâles adulateurs ; Ou que, poussant à bout la luxure latine, Aux portefaix de Rome il vende Messaline. Ses écrits pleins de feu partout brillent aux yeux. De ces maîtres savants disciple ingénieux, Régnier seul parmi nous formé sur leurs modèles, Dans son vieux style encore a des grâces nouvelles.
Strona 85 - Mais vous les meritez : vos vertus non communes Vous font digne, Monsieur, de ces bonnes fortunes. » Glorieux de me voir si hautement loué, Je devins aussi fier qu'un chat amadoué ; Et sentant au palais mon discours se confondre, D'un ris de sainct Medard il me fallut respondre.

Informacje bibliograficzne