Obrazy na stronie
PDF

et percussum à Deo, un criminel que Dieu frapet humiliatum. ' ' poit, et qui étoit humilié

pour ses péchés.

POST COMMUNION. # TOus vous prions, Seigneur, que votre famille I soit purifiée par la vertu de ces divins mystères , et qu'elle soit purgée de toutes ses iniquités; afin qu'étant rachetée par la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ, l'esprit impur ne la souille plus, mais qu'elle jouisse par avance du salut éternel. Par.

Oraison sur le Peuple. . Humiliez vos têtes devant Dieu. Mon Dieu, dont une des plus grandes mer

veilles est la réparation du genre humain, détruisez les oeuvres du démon, et brisez les chaines mortelles du péché, afin de faire triompher la miséricorde de celui qui nous a rachetés, après avoir détruit l'ennemi qui nous a blessés. Par.

!!I E MERCREDI DE LA SEMAINE SAINT E.

A LA MESSE. INTROÏT. T Nimiei mei consi-+-.Es ennemis ont formé 1 lium fecerunt in V ensemble le dessein unum dicentes : Per- de me perdre; et ils disent:

A Rome. Intr.' In.nomine Jesu omne genu flectatur , cælestium, terrestrium et infernorum : quia Dominus factus, est obediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Ideò Dominus Jesus Christus in gloria est Dei Patris. Ps. Domine , exaudi orationem meam, et clamor

Poursuivez-le , saisissez-sequimini , et comvous de lui, car il n'a per-prehendite eum, quia sonne pour le tirer de vos non est qui eripiat: mains; regardez-noi, mon Deus meus, in auxiDieu, pour me secourir. lium meum respice. Ps. J'ai espéré en vous, Ps. In te , Domine , Seigneur; je ne serai point speravi; non confun

moi du péril , et délivrez- justitia tua libera me, moi par votre justice. Mes et eripe me. Inimici. ennemis.

Kyrie, etc., et ensuite : Féchissons les genoux. Flectamus genua. Re. Levez-vous. - Bc. Levate.

PRIONS..
Eigneur, qui avez bien voulu souffrir d'être

trahi par un infidèle Disciple , accordez-nous votre divine miséricorde, afin qu'étant préservés

tuo ; quoniam tribulor , velociter exaudi me. V. Salvum me fac, Deus, quoniam intraverunt aquæ usque ad animam meam. Infixus sum in limo profundi, er non est substancia. Trait. Domine, exaudi orationem meam, er clamor meus ad te veniat. Ne avertas faciem tuam à me : in quacunque die tribulor, inclina ad me aurem tuam, In quacumque die invocaverp te, velociter exaudi me. Quia defecerunt sicut fumus dies mei, et ossa mea sicut in frixorio confrixa sunt. Percussus sum sicur foenum, et aruit cor meum, quia oblitus sum manducare panem meum. Tu exurgens, Domine, misereberis Sion, quia venit tempus miserendi ejus. Offert. Domine, exaudi orationem meam, et clamor meus ad te perveniat ; ne avertas faciem tuam à me. Comm. Potum meum cum fletu temperabam, quia elevans allisisti me, et ego sicut feenum arui : tu autem , Domine, in æternum permanes ; tu exurgens misereberis Sion, quia venit tempus miserendi ejus,

d'un semblable aveuglement, nous vous reconnoissions de tout notre coeur comme notre Sauveur, et que nous ne nous glorifions que dans votre Croix. Vous, etc.

Leçon du Livre de la Sagesse. T Es impies ont dit : Attirons le juste dans nos I pièges, parce qu'il nous incommode, qu'il nous est contraire, qu'il nous reproche nos transgressions de la Loi, et qu'il nous déshonore par rapport à notre conduite ; il se vante d'avoir la science de Dieu, et il se donne le nom de Fils de Dieu. Il s'est rendu l'interprète de nos pensées même. Sa vue nous est insupportable, parce que sa vie et sa conduite sont toutes différentes de celles des autres. Il nous regarde comme des gens qui ne s'occupent qu'à des piaiseries. Il fuit notre façon de vivre, la regardant comme impure ; il préfère ce que les justes attendent à la mort, et il se glorifie qu'ils ont Dieu pour père. Voyons donc si ses discours sont véritables ; examinons ce qui lui arrivera, et nous connoîtrons quelle sera sa foi: car s'il est véritablement, comme il le dit, Fils de Dieu, Dieu sera sa défense, et le délivrera de ses ennemis : examinons-le par les outi ages et par les tourmens, pour éprouver sa douceur et sa patience. Condamnons-le à la mort la plus diffamante : car si ses discours sont vrais, Dieu aura soin de lui. Telles ont été leurs pensées, et ils se sont égarés ; parce que leur propre malice les a aveuglés. Ils ont ignoré les secrets de Dieu. .

GRAD U E L. Homo pacis meæ , L'homme même avec le in quo speravi , qui quel je vivois en paix, en edebat paves meos , qui je me congois, et qui Magnificavit super me mangeoit mon pain, a fait éclater sa trahison contre ! supplantationem. V. moi. v. Ceux qui rendent Qui retribuunt mala des maux pour les biens pro bonis detrahebant qu'ils ont reçus, me déchi- mihi ; quoniam sequerent par leurs mauvais dis, bar bonitatem: nedecours, parce que je m'atta- relinquasme, Domine, che au bien : ne m'aban- Deus meus; ne discesdonnez pas, Seigneur, mon seris à me. Dieu , ne vous retirez pas de moi.

COLLECT E. Dieu, dans le parfait amour duquel consiste U la vraie justice, multipliez en nous les dons ineffables de votre grace; et par la mort de votre Fils, nous donnant l'espérance de ce que nous croyons ; faites que par sa résurrection, nous parvenions au terme où nous aspirons. Par, etc.

Leçon du Prophète Jérémie. T Es Prêtres, les Prophètes et tout le peuple se L saisirent de Jérémie, en disant : Il faut qu'il meure ; pourquoi a-t-il prophétisé au nom du Seigneur, en disant : Cette maison sera comme Silo, et cette ville sera tellement désolée qu'il n'y restera personne pour l'habiter ? Tout le peuple s'assembla dans la maison du Seigneur contre Jérémie, et les Princes de Juda ouïrent ces paroles et montèrent de la maison du Roi dans celle du Seigneur, et s'assirent à l'entrée de la porte neuve de la maison du Seigneur; et les Prêtres et les Prophêtes parlèrent aux Princes et à tout le peuple, en disant : Cet homme est digne de mort, parce qu'il a prophétisé contre cette ville , ce que vous avez entendu de vos propres oreilles. Alors Jérémie dit à tous les Princes et à tout le peuple : C'est le

ese.

Seigneur qui m'a envoyé vers cette ville et cette maison, pour lui annoncer toutes les choses que vous avez entendues. Rendez donc maintenant droites vos voies, et les affections de votre coeur pures, et écoutez la voix du Seigneur votre Dieu, et le Seigneur se repentira du mal qu'il a menacé de vous faire : poạr moi je suis entre vos mains : faites ce qu'il vous plaira. Cependant apprenez et soyez sûrs que si vous me faites mourir, vous ferez retomber le sang innocent sur vous-mêmes, sur cette ville, et sur ses habitans; parce que c'est le Seigneur lui-même qui m'a véritablement envoyé vers vous, pour vous dire tout ce que vous avez entendu.

TRAIT. Surgentes testes ini- ! Il s'est présenté de faux qui, quæ ignorabam témoins contre moi, et ils interrogabant me : re-m'ont reproché des choses tribuebant mibi mala que j'ignorois entièrement: pro bonis, sterilitatem ils m'ont rendu le mal pour animæ meæ, et adver- le bien, en voulant moter sùm me lætati sunt, la vie ; ils se sont-réjouis et convenerunt : con- de mes maux ; ils se sont gregata sunt super me assemblés pour une porter flagella, et ignoravi. toute sorte de coups sans Subsannaverunt me que je le susse : ils m'ont subsannatione , fren- déchiré par toutes les esduerunt super me den-pèces de railleries ; ils ont tibus suis. Domine , grincé les dents contre moi. quando respicies ? res- Seigneur , jusqu'à quand les titue animam meam souffrirez-vous ? Délivrez à malignitate eorum , mon ame de leurs violenà leonibus unicam ces : arrachez des griffes de meam.

ces lions mon ame, qui est seule et sans secours.

« PoprzedniaDalej »