Obrazy na stronie
PDF

çante de mon ennemi, à la voce inimiei, et à trivue du pécheur, qui m'op- bulatione peccatoris, prime , car les méchans quoniamdeclinaverunt m'imposent de faux crimes. in me iniquitates. Ps. Exaucez - moi, mon Ps. Exaudi, Deus, Dieu , et ne rejettez point orationem meam, inma prière ; regardez-moi tende mihi , et exaudi favorablement, et ne me me. Contristatus sum, refusez pas votre secours. etc. Je pousse , etc.

PRIONS. A Ccordez-nous, Seigneur, aux approches de A la Passion de votre Fils unique, un secours de graces plus abondant, afin qu'en exerçant les oeuvres de charité, nous répandions par-tout la bonne odeur de Jésus-Christ. Qui étant Dieu, etc.

Leçon du Prophète Isaïe. Í N ces jours-là, Isaïe dit : Le Seigneur m'a ou

L vert l'oreille, et je ne lui ai point contredit. Je ne me suis point retiré en arrière. J'ai abandonné mon corps à ceux qui me frappoient, et mes joues à ceux qui m'arrachoient le poil. Je n'ai point détourné mon visage de ceux qui me couvroient d'injures et de crachats. Le Seigneur Dieu m'a soutenu de son secours, c'est pourquoi je n'ai point été confondu. C'est pourquoi j'ai rendu mon visage

Exurge, Domine, et intende judicio meo: Deus meus, et Dominus meus in causam meam. V. Effunde frameam, et conclude adversus eos qui me persequuntur. Le Trait. Domine, non secundum, etc., p. 131. Offert. Eripe me de inimicis meis, Domine: ad te confugi: doce me facere voluntatem tuam , quia Deus meus es tu, Comm. Erubesc cant et revereantur simul, qui gratulantur malis meis ; induantur padore et reverentia, qui maligaa loquunturadversus me.

boni celui

qui le seie

ferme comme une pierre très-dure, et je sais que je ne rougirai point de honte. Celui qui me justifie est auprès de moi. Qui est celui qui parlera contre moi ? Présentons-nous ensemble. Qui est mon adversaire ? Qu'il vienne devant moi. Le Seigneur Dieu me soutient de son secours ; qui entreprendra de me condamner ? Ils pourriront tous comme un vêtement. Ils seront mangés de vers. Qui d'entre vous craint le Seigneur, et qui entend la voix de son serviteur ? Que celui qui marche dans les ténèbres, et qui est sans lumière, espère au nom du Seigneur, qu'il s'appuie sur le Seigneur son Dieu.

GRADU E L. Cor meum contur-1 Mon coeur a été dans le batum est in me, et trouble et l'agitation, et les formido mortis cecidit frayeurs de la mort sont vesuper me: timor et tre- nues fondre sur moi : la mor venerunt super crainte et le tremblement me, et contexerunt me m'ont saisi , et j'ai été coutenebræ. V. Ego au vert d'épaisses ténèbres. tem in te speravi, Do-1 ¥. Pour moi, Seigneur, mine. Dixi: Deus meus (j'espère en vous. J'ai dit : es tu, in manibus tuis Vous êtes mon Dieu ; les sortes meæ.

événemens de ma vie sont

entre vos mains.

TRAIT. Domine, non secun-1 Seigneur, ne nous traitez dùm peccata nostra fa- pas selon les péchés que cias nobis, neque se, nous avons commis, et ne cúndùm iniquitates nous rendez pas ce que nous nostrás rétribuas nobis. avons méritě pár nos of

fenses.

V. Domine, ne me- . Seigneur , ne vous mineris iniquitatum souvenez point de nos ininostrarum antiqua-Iquités passées'; hâtez-vous de nous prévenir par vos rum , citò anticipent miséricordes, parce que nos misericordiæ tuæ, nous sommes réduits à une quia pauperes facti suextrême pauvreté. mus nimis.

V. Assistez-nous, ô mon V. Adjuvanos, Deus Dieu , qui ètes notre Sau- salutaris noster, et veur ; délivrez-nous, Sei- propter gloriam nomigneur, par la gloire de votre nis tui , Domine , linom ; et pour la gloire de bera nos, et propitius ce même nom, pardonnez- esto peccatis nostris , nous nos péchés.

propter nomen tuum. La suite du saint Evangile selon Saint Jean. · TEsus, six jours avant la Påque, vint en Béthanie, J où étoit Lazare qu'il avoit ressuscité d'entre les morts. On lui apprèta là à souper. Marthe servoit, et Lazare étoit un de ceux qui étoient à table avec lai. Mais Marie ayant pris une livre du vrai nard, qui étoit de grand prix, le répandit sur les pieds đe Jesus, et les essuya avec ses cheveux, et toute la maison fut remplie de l'odeur de ce parfum. Alors l'un des Disciples, savoir Judas Iscariote, celui qui devoit le trahir, commença à dire : Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum, dont on auroit eu trois cents deniers qu'on auroit donnés aux pauvres. Il disoit ceci, non qu'il se souciât des. pauvres, mais parce qu'il étoit larron, qu'il gardoit la bourse et portoit l'argent qu'on y mettoit. Mais Jésus lui dit : Laissez-la faire ; elle a gardé ce parfum pour le jour de ma sépulture. Car vous aurez toujours des pauvres avec vous; mais vous ne m'aurez pas toujours. Une grande multitude de Juifs ayant su qu'il étoit là, y vinrent non seulement pour Jesus, mais aussi-pour voir Lazare qu'il avoit ressuscité d'entre les morts.

OFFERTOIRE. Omnes nos quasiNous nous étions tous oves erravimus, et po- égarés comme des brebis suit Dominus in eo errantes ; et Dieu a chargé iniquitatem omnium son Fils unique de l'iniquinostrûm.

Ité de nous tous.

SECR È T F.
Ue le peuple fidèle trouve grace auprès de

votre divine majesté, Seigneur, par les mérites de cette Hostie , qui en s'immolant sur l'autel de la croix, a obtenu la réconciliation de ceux qui étoient vos ennemis. Par le mème J. C. etc.

COMMUNION. . Corpus meum dedi J'ai abandonné mon corps percutientibus , et ge- à ceux qui me frappoient , nas meas vellentibus; et mes joues à ceux qui faciem meam non aver m'arrachoient le poil de la ti ab increpantibus et barbe; je n'ai point détourconspuentibus in me. né mon visage de ceux qui

me couvroient d'injures et

de crachats. Post COMMUNION. Taites-nous la grace, Seigneur, de concevoir

T cette juste confiance, que par la mort temporelle de votre Fils, dont les divins mystères nous retracent le souvenir, nous avons obtenu la vie éternelle. Nous vous en supplions, etc.

Oraison sur le Peuple.
Humiliez vos têtes devant Dieu.
Ieu Tout-Puissant, qui voyez que notre foi-

blesse succombe aux maux qui l'environnent de toutes parts; faites que nous trouvions notre force dans les mérites de la Passion de votre Fils unique. Qui étant Dieu, vit et règne, etc,

LE MARDI DE LA SEMAINE SAINT E.

A LA MESSE. INTROÏT. TE suis dans l'opprobre SUper omnes inimiJ plus que tous mes enne- cos meos factus mis; je le suis plus que mes sum opprobrium, et voisins ; et je suis un sujet | vicinis meis valdè , et de crainte à tous ceux qui me timor notis meis : qui connoissent ; ceux qui me videbant me, foràs fuvoient s'enfuient loin de gerunt à me: oblivioni moi ; j'ai été mis en oubli, datus sum, tanquam et effacé de leur coeur.com- mortuus à corde. Ps. me si j'eusse été mort. Ps. In te, Domine , speC'est en vous, Seigneur , ravi: non confundar in que j'ai espéré; ne permet- æternum : in justitia tez pas que je sois confondu tua libera me. Super, pour jamais : délivrez-moi selon votre justice. Je suis dans l'opprobre.

A Rome. Int. Nos autem gloriari oportet in cruce Domini nostri Jesu Christi, in quo est salus, vita et resurrectio nostra ; per quem salvati et liberati sumus, Ps. Deus misereatur nostri, et benedicat nobis.; illuminet vultum suum super nos, et misereatur nostrî. Grad. Ego autem dum mihi molesti essent , induebam me cilicio; et humiliabam in jejunio animam meam : et oratio mea in sinu meo convertetur. V. Judica, Domine, nocentes me; expugna impugnantes me ; apprehende arma et scutum, et exurge in adjutorium mihi. Offert. Custodi me, Domine, de manu peccatoris : et ab hominibus iniquis eripe me. Comm. Adversum me exercebantur qui sedem bant in porta , et in me psallebant, qui bibebant vinum: Ego verò orationem meam ad te, Domine, tempus he neplaciti , Deus, in multitudine misericordia suz:

« PoprzedniaDalej »