Fragments philosophiques

Przednia ok³adka
Ladrange, 1840 - 560
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 145 - In eorum quippe animabus ratio, quae et princeps et iudex omnium debet esse quae sunt in homine, sic est in imaginationibus corporalibus obvoluta, ut ex eis se non possit evolvere, nec ab ipsis ea, quae ipsa sola et pura contemplari debet, valeat discernere.
Strona 146 - Roscelin , au réalisme contre le nominalisme, et en général à l'idéalisme contre l'empirisme. Il nous est impossible de ne pas croire avec le sens commun et le vulgaire, qu'il ya en effet un genre très-réel, appelé le genre humain, composé de mille et mille individus , tous très-différents entre eux, mais qui tous aussi ont quelque chose de commun. Or, ce quelque chose qui leur est commun à tous, au milieu de toutes les différences qui les séparent, ce quelque chose de commun ne peut...
Strona 189 - Toiv aiirQtiToïf : distincts, oui; séparés, non; séparables, peut-être; mais alors nous sortons des limites de ce monde et de la réalité actuelle. Dans le véritable réalisme, le genre n'absorbe pas plus l'individu que l'individu n'absorbe le genre ; il n'ya donc pas de contradiction à prétendre que le même genre est...
Strona 98 - subjecta res; » nous dirions aujourd'hui un objet , auquel elle se rapporte. Cette conception est telle ou elle n'est pas telle que son objet. Dans le premier cas, c'està-dire si la conception générale était telle que l'objet de cette conception, l'universel aurait une véritable réalité et serait ailleurs que dans l'intelligence; hypothèse écartée par la précédente démonstration. Dans le second cas, le seul admissible, si la conception n'est pas telle que son objet, cette conception...
Strona 306 - ... l'empereur d'Allemagne, l'indompté franciscain, échappé au cachot de Roger Bacon, meurt dans l'exil à Munich; mais il a enseigné à Paris, et cette terre n'a jamais laissé périr aucun des germes qui lui ont été confiés. L'Université de Paris embrasse la doctrine proscrite; le nominalisme victorieux répand l'esprit d'indépendance; cet esprit nouveau produit les conciles de Constance et de Baie, où siègent les grands nominalistes Pierre d'Ailly, Jean Gerson, ces pères de l'église...
Strona 233 - mais je ne l'ai point trouvée dans les autorités : « je l'admets cependant; mais, tout en accordant « que l'humanité est en Socrate, je n'accorde pas « qu'elle soit épuisée en Socrate; il n'y en a « qu'une partie qui prenne la forme de la socra
Strona 3 - Et il ne brilla pas seulement dans l'école ; il émut l'Église et l'État, il occupa deux grands conciles, il eut pour adversaire saint Bernard, et un de ses disciples et de ses amis fut Arnauld de Brescia.
Strona 229 - J'entends donc par espèce , non pas cette « seule essence d'homme qui est en Socrate ou en quelque «autre individu, mais toute la collection formée de tous les «individus de cette nature. Toute cette collection, quoique « essentiellement multiple, les autorités l'appellent une es«pèce, un universel, une nature, de même qu'un peuple, «quoique composé de plusieurs personnes, est appelé un.
Strona 299 - ... distinctes pour l'esprit, mais séparées entre elles et formant chacune une unité indépendante, et dans ce cas l'unité qui les comprend est une chimère. Abélard , qui part du même principe et qui est imbu du même esprit, rencontra la même alternative, et il y succomba également, mais différemment. Roscelin avait sacrifié la réalité de l'unité de Dieu à la réalité des trois personnes; Abélard paraît avoir sacrifié la réalité des trois personnes à l'unité de Dieu. Il est...
Strona 4 - Bossuet du douzième siècle, était beau , poète et musicien ; il faisait en langue vulgaire des chansons qui amusaient les écoliers et les dames ; et, chanoine de la cathédrale, professeur du cloître, il fut aimé jusqu'au plus absolu dévouement par cette noble créature qui aima comme sainte Thérèse, écrivit quelquefois comme Sénèque , et dont la grâce devait être irrésistible, puisqu'elle charma saint Bernard lui-même.

Informacje bibliograficzne