Obrazy na stronie
PDF
ePub

diverses lettres contenant les négociations des affaires de Piedmont et du Montferrat. Paris, 1664, 3 vol., pet. in-12, v. m 18—»

Extrait de la Gasetle de France du 21 mai 1650: « Quelques libraires et imprimeurs ayant entrepris d'imprimer et débiter sans permission et sans nom d'auteur, un livre intitulé ... . que la duchesse d'Aiguillon a déclaré n'être pas l'ouvrage dudit cardinal, son oncle, le Parlement, par son arrêt du 11 de ce mois, a déclaré ledit livre contenir plusieurs propositions, narrations et autres discours, faux, calomnieux, scandaleux, injurieux et impertinents; môme contraires aux lois du royaume et préjudiciables à l'État, et comme tels, entre autres choses, ordonne qu'il sera brûlé par l'exécuteur de la haute justice, et que tous les exemplaires saisis seront supprimés.

« Et après que lesdits libraires et imprimeurs dénommés audit arrêt, pour ce mandés en la chambre, ont été admonestés, ladite Cour leur a fait inhibitions et défenses et à tous autres imprimeurs et libraires de plus à l'avenir imprimer ni vendre aucuns écrits sans privilège, sous les peines portées par les ordonnances et arrêts de la Cour. »

5. Journaux historiques contenant tout ce qui s'est passé

de plus remarquable dans le voyage du roy et de son

érainence, depuis leur départ de Paris le 25 juin 1659,

pour le traité du mariage de Sa Majesté et de la paix

générale, jusqu'à leur retour, et leur entrée dans toutes

les villes de leurs passages, et leur triomphe dans leur

bonne ville de Paris. Paris, Loyson, 1660; in-4., vél.,

fig 36—»

Ce recueil, fort intéressant, contient en outre : Le triomphe de la France sur l'entrée royale de Leurs Majestez dans leur bonne ville de Paris, avec les discours héroïques sur les vies des roys de France, depuis Pharamond jusqu'à nostre grand monarque Louis XIV. Ensemble les Éloges de la Reyne, de la Reyne-mère et de Son Éminence. Paris, Loyson, 1660. Avec un frontispice orné en tetc du portrait de Louis XIV. — Nouvelle relation contenant l'Entrevue et Serment des roys, pour l'entière exécution do la paix, ensemble toutes les particularitcz et cérémonies qui se sont faites au mariage du Roy et de l'Infante d'Espagne. Avec tout ce qui s'est passé de plus remarquable entre ces deux monarques jusqu'à leur départ. Puris, Loyson, 1660. Avec 11 suite.—Requeste présentée à M. le Prévost de.3 marchands, par cent mille provinciaux ruinez, attendant l'entrée, avec le souhait des mesmes provinciaux pour l'entrée du Roy et de la Reyne. Paris, Loyson, 1660. En vers. — La liste générale et particulière de MM. les colonels, capitaines, lieutenants, enseignes et autres officiers et bourgeois de la ville et fauxbourgs de Paris, avec l'ordre qu'ils doivent tenir dans leur marche, et dans les autres cérémonies qui s'observeront a l'entrée royale de Leurs Hajestez dans leur bonne ville de Paris, le 26 août 1660. Paris, Lotjson, 1660. — Le parfait portrait de Marie-Thérèse, infante d'Espagne et reyne de France. Porw, 1660. Pièce en vers. — Description des arcs de triomphe ealevés dans les places publiques pour l'entrée de la Reyne; avec la véritable explication en prose et en vers des figures, ovales, termes, portiques, etc., ensemble diverses remarques curieuses et particulières pour les amateurs de l'histoire; et l'ordre que LL. MM. observeront dans leur marche depuis Vincennes jusques au Louvre. Paris, 1660. — Explication et description de tous les tableaux, peintures, figures, dorures, brodures, reliefs et autres enrichissements qui estoient exposez à tous les arcs de triomphe, portes et portiques à l'entrée triomphante de LL. MM.; tant Faubourg que Porte Saint-Antoine, etc. L'explication des devises sont en trois autres cayers séparez, sous le titre ci-dessus et sous les titres de Parnasse royal, etc., et de le Feu royal, etc. Le tout en prose et en vers. Paris, Loyson, 1660. Remerciement de MM. les provinciaux à MM. les prévost des marchands et échevins de la ville de Paris, sur la glorieuse et triomphante entrée de LL. MM. en leur bonne ville de Paris, en vers burlesques. Paris, 1660. — La conférence de Janot et Piarot, Doucet de Villenoce et de Jaco Paquet de Pantin, sur les merveilles qu'il a veu au Te Detun et au feu d'artifice. Paris, 1660. — La Muse en belle humeur, contenant la magnifique entrée de LL. MM. dans leur bonne ville de Paris, suivant l'ordre du roy donné à MM. de Rhodet et de Saintot, grand-maistre et maistre des cérémonies ; avec les Eloges du Roy et de la Reyiic, Princes et Seigneurs de la Cour, etc., le tout en vers burlesques, l'aris, Loyson, 1660. Toutes ces pièces sont en parfait état de conservation.

6. Juvenci Hispani evangelicae historiae lib.; Caelii secundi mirabilium divinorum, sive Pascalis carminis, libri ; Aratoris in acta apostolica, Venantii Honorii Fortunati hymni, per G. Cassandrum restituti ; omnia per Theod. Poelmannum Cranenburgensein recognita. Basileae, 1555, in-8, v 18— »

In eodem volumine : — Basilii Zanchii Bergomatis poemata. Laur. Gambarae Brixiani poemata. Basilcae. Oporinum. 1555.

7. Libanii, sophistae graeci declamatiunculae aliquot, eaedemque latinae, per Des. Erasmum Rot. Cuin duabus orationibus Lysiae itidem versis, incerto interprète, et aliis non nullis. In inclyta Basilea ex aedibus Jo. Frob. {FrobaiU) MDXXll; in-4 de 114 feuillets, v. jaspé, fil • 40—»

Edition très rare et a peine connue. Le titre, gravé sur bois d'une ma

nière fort remarquable dans le goût d'Albert Durer, porte le monogramme de UnsK Giuf. La dédicace Nicolan Ruterio, episcopo Atrebalensi, signée d'Erasme, commence au verso du titre et comprend li pages. Vient ensuite le livre dont la traduction latine se trouve en regard du texte grec. Cette édition, d'une belle exécution typographique, est ornée de fleurons et de la grande marque de /. Froben au verso du dernier feuillet. — Exemplaire d'une parfaite conservation.

8. Les Marguerites poétiques, tirées des plus fameux poètes françois, tant anciens que modernes, par EspritAubert. Lyon, lfll3;in-4, tit. gravé par Léonard Gaultier, v. marb 36 »

Le titre gravé de ce livre est dominé par un pâmasse où les neuf muses couronnent Homère sous les traits d'Apollon par la main de Calliope. De chaque côté du titre, deux figures en habit d'empereur romain représentent Ronsard et Dubartas. qui, en effet, sont les héros de ce volumineux recueil, fait à l'imitation du Parnasse des poètes françois de Gilles Corrozet, imprimé 42 ans auparavant. Il est à remarquer, pour l'histoire littéraire de cette époque, que Ronsard est presque le seul poète, qui, pendant ce laps de temps, ait conservé toute sa célébrité, et ait mérité de figurer encore et en première ligne, parmi les plus fameux, qui sont : Dubartas, Garnier le tragique; Desportes, Bertaud, Passerat, Duperron, Malherbe, etc. Il est fort singulier que Mathurin Régnier, mort cette même année 1613, et dont les ouvrages étoient imprimés des 1608, n'ait point trouvé de place parmi ces nouvelles célébrités. (vioi.let-leduc, Btbl. poétique.)

9. Maupas. Grammaire et Syntaxe françoise, contenant reigles bien exactes et certaines de la prononciation, orthographe, construction et usage de nostre langue, en faveur des estrangiers qui en sont désireux, par Charles Maupas Bloissien. A Bloys, Gauché Collas, 1(325; pet. in-12, vél 24— »

Il y a une légère piqûre ; mais c'est un très rare et curieux volume.

10. Mercier. Nie. Mercerii Pisciaci, Proprimarii, ac professons Navarrici, de conscribendo epigrammate. Parisiis, 1653; in-8, mar. rouge, fil. àcomp., tr. dor. (bonne rel. de Dusseuil.) 28 — »

« Opus curiosum in duas partes divisum : quarum prior continet artiflciumet prascepta in epigrammatum compositione usurpanda. —Posterior vero delectum venustissimorum et acutissimorum quorumque epigrammatum. ex authoribus cùm vctcribu», tùm recentibus, accuratissimeexcerptorum, et ad pramissas prœceptionej regulasque redactorum. »

Ce volume est dédié à Michel Lemaslc, dont le portrait ainsi que le frontispice du livre sont gravés par Michel Lasne.

H. Le Misaule ou haineux de court, lequel, par un dialogisme et confabulation fort agréable et plaisante, desmontre sérieusement Testât des courtisans et autres suivant la court des princes (par Gab. Chappuys de Tours). Paris, 1585; in-8, veau fauve , fil. (Derome) 28—»

Exemplaire bien conservé d'un livre curieux, mêlé de prose, de vers, et terminé par un dialogue de la court d'Ulrich Hutene, chevalier alemand trad. de latin en français par l'auteur, avec la manière, coustumei et mœurs des courtisans alemands.

12. Ode sacrée de l'Eglise françoise sur les misères de ces troubles liuictiemes despuis vingt-cinq ans en ça (en vers). Imprimé nouvellement, 1586 ; (Chartres, 1834); in-8, br 10 — »

Papier De Hollande. — « Cotte pièce, très rare et presque inconnue, que recommandent à la fois son intérêt historique et un mérite remarquable d'exécution, a paru, à ce double titre, digne d'être tirée de l'obscurité. — Cette réimpression, exactement conforme a l'édition originale, a été tirée à 43 exemplaires, savoir 40 en papier superfln et 8 sur papier de Hollande. » G. D. (Gratet Duplessis.)

13. Pièces et anecdotes intéressantes, savoir : les Harangues des habitants de Sarcelles, un Dialogue des Bourgeois de Paris, le Philolanus et le portefeuille du Diable. Aix, aux dépens des Jésuites, l'an %i0 de leur règne; 2 vol. in-12, v., fauve 12 — »

Recueil imprimé à Utrecht en 1755. Le dialogue des bourgeois de Paris concerne l'enterrement de Coffin, principal du collège de Beauvais. Le philotanus est celui de Grécourt, et la suite (le portefeuille du Diable), est un poëme dédié à madame Galpui, la femme d'un négociant de Paris; il est accompagné d'un grand nombre d'observations par Jouin. On trouve à la page 277, à Nossigneurs les miiriers ramassés à Paris cheux les grands augustins au tnoùas de mai 17i0;

14. Princesses Malabares (les) ou le célibat philosophique, ouvrage intéressant et curieux, avec des notes historiques et critiques (par P. de Longue). Andrinople, 1734. — Arrest de la Cour de parlement qui ordonne qu'un livre intitulé: les Princesses Malabares, sera lacéré et brûlé, etc., 1 vol. in-12, v., rac. dent., tr. dor 15 — »

Ouvrage condamné au feu t voici la première cause de l'arrest qui se trouve ajouté à la fln de cet exemplaire: « Ce jour les gens du roi sont entrés, et M" Pierre Gilbert de Voisins, avocat dudit seigneur Roy, portant la parole; ont dit: que sous le titre frivole d'un roman qui se distribue clandestinement dans le public, ils ont été surpris de trouver un monstre d'impiété digne du châtiment le plus sévère. Qu'une allégorie trop grossière pour être équivoque, quand la clef qui l'accompagne n'acheveroit pas d'en manifester l'horreur et le crime, y tend de dessein formé à détruire tout principe, tout esprit, tout sentiment de religion, et porte l'énormité du blasphème jusques sur nos mystères les plus saints, et jusque* sur leurs véritez les plus adorables. Qu'à la vue d'un tel excès de scandale, ils ont cru devoir le déférer sur-le-champ à la Cour, persuadez qu'il ne peut être trop tôt expié par l'autorité publique. Que par les conclusions qu'ils laissent a la Cour, ils ne lui proposent point de qualifications contre un ouvrage dont l'atrocité surpasse toutes celles (|uc l'on pourrait employer, et qu'ils sont forcez d'avouer qu'il n'en ont pu trouver d'assez capables d'exprimer la juste horreur dont on se sent saisi à la lecture. »

L'abbé Goujet dit, dans son catalogue manuscrit, que Louis-Pierre de Longue étoit attaché à la maison de Conti, et qu'il demeuroit encore à l'hôtel lorsqu'il donna les Princesses malabares.

15. Recueil contenant les choses mémorables advenues soubs la Ligue, qui s'est faicte et eslevée contre la religion réformée, pour l'abolir. (S. i.), 1587, 2 vol. pet. in-8, mar. r., fil., tr. dor. (anc.rel.) 45—»

Ces deux volumes forment le commencement de la collection publiée par Simon Goulard, sous le titre de Mémoires de la Ligue, en 6 volumes in-8». Ils contiennent les actes et documents sur les faits advenus en France et ès-pays étrangers depuis 1585 jusqu'en mai 1589, époque de la réunion opérée entre Henry III et le roy de Navarre.

Il ne parolt pas qu'il ait été donné suite à ces deux volumes dans le même format et le même caractère. Les éditions subséquentes qui contiennent les pièces des années postérieures ont renouvelé cette première publication , qui est restée séparée et est devenue rare, comme l'atteste M. Bruuct en son Manuel. A. Bazin.

(Note manuscrite jointe au 1er volume.)

16. Recueil de chants philosophiques, civiques et mo

« PoprzedniaDalej »