Obrazy na stronie
PDF
ePub
[blocks in formation]

RAOUL ROCHETTE.

Désiré-Raoul Rochette, né le 9 mars 1789, à Saint-Amant (Berry), étoit le fils d'un médecin distingué. Après avoir terminé ses études au lycée de la ville de Bourges, il fut admis en 1807 à l'École normale. Il étoit à peine âgé de 23 ans, lorsqu'il composa son Histoire critique de l'établissement des colonies grecques; cet ouvrage remarquable obtint le prix proposé par l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. L'année suivante, c'est-à-dire en 1813, il sut nommé professeur d'histoire au collège Louis le Grand. En 1815, M. Guizot le choisissoit pour son suppléant dans la chaire d'histoire moderne à la Sorbonne. L'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres qui l'avoit déjà couronné en 1812, le reçut dans son sein en 1816. Raoul Rochette devint successivement conservateur du cabinet des antiques de la Bibliothèque du roi en 1818, et professeur d'archéologie en 1826, et secrétaire perpétuel de l'Académie des BeauxArts en 1839. Il étoit associé ou membre correspondant des plus célèbres Académies de l'Europe.

Il seroit long et peut-être disficile de donner une liste complète des ouvrages de M. Raoul Rochelte. En effet, ses æuvres ne se composent pas seulement des volumes et des brochures qu'il a publiés et que les savants ont recueillis avec soin. Il faudroit ajouter à cette première série une foule de Mémoires et de Dissertations qui se trouvent dans les collections savantes de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, de l'Académie des Beaux-Arts et des Académies étrangères dont il faisoit partie; il faudroit encore y ajouter les travaux de tout genre qu'il a fait insérer pendant vingt-cinq ans dans le Journal des Savants. Cet illustre archéologue, l'un des plus éminents qu'ait produits la France, n'a cessé de travailler qu'en cessant de vivre. Le Journal des Savants publioit, le 2 juillet 1854, un article de M. Raoul Rochelte, sur quelques peintures nouvellement découvertes à Rome, et quatre jours plus tard l'auteur de cet article avoit rendu le dernier soupir.

M. Raoul Rochette a laissé en mourant une bibliothèque nombreuse et importante. C'est une riche collection de livres et de planches relatifs à l'histoire ancienne des peuples et des villes, à l'archéologie et à la mythologie. Tous les pays ont concouru à l'enrichir ; toutes les langues y sont représentées. Cette vaste série archéologique est d'autant plus précieuse, qu'elle renferme une grande quantité d'ouvrages que les savants se sont empressés d'offrir à M. Raoul Rochette, ouvrages dont la plupart sont inconnus en France, et dont quelques uns même n'ont jamais été mis dans le commerce. Le Catalogue de cette bibliothèque, qui sera vendue du 20 mars 1855 au 12 avril suivant, se com pose de 3,363 articles, et forme un volume in-8 d'environ 400 pages.

Nous sommes heureux de pouvoir joindre à cette Notice le portrait de M. Raoul Rochette. C'est une bonne fortune pour le Bulletin du Bibliophile d'avoir acquis le droit de reproduire dans ce volume les traits d'un savant dont le nom est devenu européen.

[ocr errors]

CATALOGUE DE LIVRES RARES ET CURIEUX DE LITTÉRATURE, D'HISTOIRE, ETC., QUI SE TROUVENT EN VENTE

A LA LIBRAIRIE DE J. TECHENER,

PLACE DU LOUVRE, 20.

JANVIER — 1855.

DE BRY ET MERIAN. Collectiones peregrinationum in

Indiam Orientalem et in Indiam Occidentalem , XXV partibus comprehensæ, cum titulo, præfatione et elencho capitum ultimæ editionis, anni 1634 ; appendice regni congo, et altera editione navigationum in Indiam Occidentalem cum fig. æneis fratrum de Bry et Meriani. Francofurti, anno 1590 et sequentibus ; 40 parties réunies en 12 vol. pet. infol., reliés en mar. bleu, mar, rouge et mar. citron (1) (Padeloup). ............ 15,000 fr.

Le recueil que nous annonçons est connu sous le nom de Collection des grands et des petits voyages. Cette collection précieuse renferme presque toutes les relations originales des voyageurs qui ont découvert ou décrit les Indes-Occidentales, et qui ont écrit l'histoire particulière et détaillée des Indes-Orientales. C'est la réunion d'une foule de pièces fort curieuses, publiées originairement en différentes langues et imprimées en différents temps. Il faut observer, en outre, que toutes les figures ont été dessinées sur les lieux, d'après nature.

(1) Les grands voyages sont reliés en maroquin bleu, les petits voyages en maroquin rouge, la seconde et troisième édition des grands voyages, en maroquio citron.

L'ouvrage est divisé en vingt-cinq parties dont nous donnerons le détail, savoir : treize parties pour les grands voyages, et douze pour les petits voyages.

Ce nom de grands et petits voyages n'est relatif qu'au format des volumes. La première série de pièces, c'est-à-dire les voyages qui regardent l'Amérique ou les Indes-Occidentales, porte le nom de grands voyages, pour la distinguer des douze parties de la seconde série, concernant les Indes-Orientales, qui ont été imprimées dans un format plus petit.

Rien n'est plus rare qu'un exemplaire complet de ce recueil, car il est fort difficile de rassembler toutes les parties qui doivent concourir à le rendre parfait. Ces pièces ont été publiées séparément et à des époques diverses. De plus, la plupart des parties ont été réimprimées sous la même date en différents temps, mais avec des augmentations ou des changements dans le texte et dans les figures; de sorte qu'après avoir réuni avec soin les parties originales, il devient indispensable d'y joindre les parties réimprimées, parce que si les unes sont remarquaples par la beauté des épreuves, les autres sont précieuses par les différences qui les distinguent.

Quelques amateurs cherchèrent, dans le siècle dernier, à compléter cet ouvrage et à perfectionner l'exemplaire qu'ils possédoient. G.-F. de Bure (Bibl, instructive, t. Ier), cite l'abbé d'Orléans-Rothelin, Gaignat et Sainte-Foy (1). L'exemplaire dont il s'agit dans cette Notice, est celui que l'abbé d'Orléans-Rothelin commença à former. Il n'épargna rien pour le rendre le plus beau et le plus complet possible, soit par le choix des épreuves, soit par la réunion des frontispices et des figures qui

(1) Dans le catalogue de Stanley , qui contenoit un exemplaire de cet ouvrage, vendu 546 livres sterling (13,656 fr.) quoiqu'il ne fût composé que de sept volumes, on lit la note suivante : « This copy will, therefore, most probably, remain UNIQUE, and one of those rarities : Qui ne se présentent pas deux fois dans le cours de la vie, et qu'il faut saisir au vol comme des oiseaux de passage; le véritable amateur est ardent, ce qu'il désire devient un besoin, et il laisse bien rarement échapper une occasion qu'il ne rencontrera jamais.

« PoprzedniaDalej »