De la manière d'enseigner et d'étudier les belles lettres, par rapport à l'esprit et au coeur; ou, Traité des études, Tom 2

Przednia ok³adka
Chez Rusand, 1819
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 72 - Il parle, et dans la poudre il les fait tous rentrer. Au seul son de sa voix la mer fuit, le ciel tremble; II voit comme un néant tout l'univers ensemble; Et les faibles mortels, vains jouets du trépas, Sont tous devant ses yeux comme s'ils n'étaient pas.
Strona 68 - Longin n'entend pas ce que les orateurs appellent le style sublime , mais cet extraordinaire et ce merveilleux qui frappe dans le discours , et qui fait qu'un ouvrage enlève , ravit , transporte.
Strona 76 - N'attendez pas, messieurs, que j'ouvre ici une scène tragique, que je représente ce grand homme étendu sur ses propres trophées, que je découvre ce corps pâle et sanglant auprès duquel fume encore la foudre qui l'a frappé...
Strona 354 - Chrysostome , me mena dans sa chambre ; et, m'ayant fait asseoir auprès d'elle sur le même lit où elle m'avoit mis au monde , elle commença à pleurer, et à me parler en des termes qui me donnèrent encore plus de pitié que ses larmes. «Mon fils, me dit-elle, Dieu n'a pas «voulu que je jouisse long-temps de la vertu de votre père.
Strona 75 - ... anciens citoyens dont il parle, et montre en effet qu'il faut regarder tous ceux qui meurent de la sorte comme autant de dieux par le nom desquels on doit jurer...
Strona 264 - L'art y est merveilleux , mais on l'entrevoit. L'orateur, en pensant au salut de la république, ne s'oublie pas et ne se laisse point oublier. Démosthène paraît sortir de soi et ne voir que la patrie. Il ne cherche point le beau, il le fait sans y penser; il est au-dessus de l'admiration.
Strona 363 - J'ai souvent remarqué qu'il n'ya ni art ni science, dans le monde, que les maîtres n'enseignent de suite par principes et avec méthode. Il n'ya que la religion qu'on n'enseigne point de cette manière aux fidèles. On leur donne, dans l'enfance, un petit catéchisme sec, et qu'ils apprennent par cœur, sans en comprendre le sens; après quoi ils n'ont plus pour instruction que des sermons vagues et détachés. Je...
Strona 30 - Certes, s'il ya une occasion au monde où l'âme pleine d'elle-même soit en danger d'oublier son Dieu , c'est dans ces postes éclatants où un homme par la sagesse de sa conduite, < par la grandeur de son courage, par la force de son bras, et par le nombre de ses soldats , devient comme le Dieu des autres hommes, et, rempli de gloire en lui-même, remplit tout le reste du monde d'amour, d'admiration ou de frayeur. Les dehors même...
Strona 29 - Animé par de si grands motifs, il se surpasse lui-même, et fait voir que le courage devient plus ferme quand il est soutenu par des principes de religion ; qu'il ya une pieuse magnanimité qui attire les bons succès, malgré les périls et les obstacles, et qu'un guerrier est invincible , quand il combat avec foi, et quand il prête des mains pures au Dieu des batailles qui les conduit.
Strona 174 - L'argent , l'argent , dit-on ; sans lui tout est stérile : La vertu sans l'argent n'est qu'un meuble inutile. L'argent en honnête homme érige un scélérat ; L'argent seul au Palais peut faire un magistrat.

Informacje bibliograficzne