Obrazy na stronie
PDF
ePub

» montrait en perspective de son trône, combien » bon, combien beau, répondant à sa grande idée.

« Il s'enleva , suivi d'acclamations, et au son » mélodieux de dix mille harpes qui faisaient en» tendre d'angéliques harmonies. La terre, l'air, » résonnaient (lu t'en souviens, car tu les enten» dis); les cieux et toutes les constellations reten

tirent, les planètes s'arrêtèrent dans leur station » pour écouter, tandis

que

la
pompe

brillante » montait en jubilation. Ils chantaient :

Ouvrez-vous, portes éternelles; ouvrez , ô » cieux, vos portes vivantes ! laissez entrer le

grand Créateur, revenu magnifique de son ou» vrage, de son ouvrage des Six Jours, un monde! » Ouvrez-vous, et désormais ouvrez-vous sou» vent; car Dieu délecté daignera souvent visiter » les demeures des hommes justes , et par une

fréquente communication il y enverra ses cour» riers ailés , pour les messages de sa grace suprême.

» Ainsi chantait le glorieux cortège dans son » ascension : le VERBE à travers le ciel, qui ouvrit » dans toute leur grandeur ses portes éclatantes , » suivit le chemin direct jusqu'à la maison éter» nelle de Dieu; chemin large et ample dont la » poussière est d'or et le pavé d'étoiles , comme » les étoiles que tu vois dans Galaxie , cette voie » lactée que tu découvres, la nuit, comme une » zone poudrée d'étoiles.

» Et maintenant, sur la terre, le Septième soir

[ocr errors]

Evening arose in Eden, for the sun
Was set, and twilight from the east came on,
Forerunning night; when at the holy mount
Of heaven's high-seated top, the imperial throne
or Godhead, fix'd for ever firm and sure,
The Filial Power arrived, and sat him down
With his great Father; for he also went
Invisible, yet stay'd, (such privilege
Hath Omnipresence) and the work ordain'd,
Authour and End of all things: and, from work
Now resting, bless'd and hallow'd the seventh day,
As resting on that day from all his work.
But not in silence holy kept : the harp
Had work, and rested not; the solemn pipe,
And dulcimer, all organs of sweet stop,
All sounds on fret by string or golden wire,
Temper'd soft tunings, intermix'd with voice
Choral or unison : of incense clouds,
Fuming from golden censers, hid the mount,
Creation and the six days' acts they sung.

Great are thy works, Jehovah ! infinite Thy power? what thought can measure thee, or longue Relate thee? Greater now in thy return Than from the giant angels : thee that day Thy thunders magnified; but to create Is greater than created to destroy. Who can impair thee, Mighty King, or bound Thy empire? easily the proud attempt

))

» s'éleva dans Eden , car le soleil s'était couché, » et le crépuscule, avant-coureur de la nuit, » venait de l'Orient, quand au Saint-Mont, som» met élevé du ciel, trône impérial de la divinité, » à jamais fixe, ferme et sûr, la puissance Filiale » arriva et s'assit avec son PÈRE. Car lui aussi ,

quoiqu'il demeurât à la même place, (tel est le » privilège de l'omniprésence) était allé invisible » à l'ouvrage ordonné, lui Commencement et Fin » de toutes choses. Et, se reposant alors du travail, » il bénit et sanctifia le Septième Jour, parce qu'il » se reposa ce jour-là de tout son ouvrage. Mais » il ne fut pas chômé dans un sacré silence; la » harpe eut du travail et ne se reposa pas; la flûte » grave, le

tympanon, tous les orgues au clavier mélodieux, tous les sons touchés sur la corde ou » le fil d'or, confondirent de doux accords entre» mêlés de voix en choeur ou à l'unisson. Des » nuages d'encens, fumant dans des encensoirs

d'or, cachèrent la Montagne. La Création et » l'oeuvre des six jours furent chantées.

Grands sont tes ouvrages , Ô JEHOVAH ! » infini ton pouvoir ! quelle pensée te peut me» surer, quelle langue te raconter ? Plus grand » maintenant dans ton retour qu'après le combat » des anges-géans : Toi, ce jour-là tes foudres te

magnifièrent, mais il est plus grand de créer que » de détruire ce qui est créé. Qui peut te nuire, » Roi puissant, ou borner ton empire? Facilement » as-tu repoussé l'orgueilleuse entreprise des es

))

[ocr errors]

of spirits apostate, and their counsels vain,
Thou hast repell'd; while impiously they thought
Thee to diminish, and from thee withdraw
The number of thy worshippers. Who seeks
To lessen thee, against his purpose serves
To manifest the more thy might : his evil
Thou usest, and from thence createst more good.
Witness this new-made world, another heaven
From heaven-gate not far, founded in view
On the clear hyaline, the glassy sea ;
Of amplitude almost immense, with stars
Numerous, and every star perhaps a world
Or destined habitation, but thou know'st
Their seasons : among these the seat of men,
Earth with her nether ocean circumfused,
Their pleasant dwelling-place. Thrice happy men,
And sons of men, whom God hath thus advanced !
Created in his image, there to dwell
And worship him ; and in reward to rule
Over his works, on earth, in sea, or air,
And multiply a race of worshippers
Holy and just : thrice happy, if they know
Their happiness, and persevere upright !

So sung they, and the empyrean rung With halleluiahs : thus was sabbath kept.

And thy request think now fulfill'd, that ask'd How first this world and face of things began, And what before thy memory was done

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

prits apostats et dissipé leurs vains conseils , » lorsque dans leur impiété ils s'imaginèrent te

diminuer, et retirer de toi la foule de tes ado» rateurs. Qui cherche t'amoindrir ne sert, contre » son dessein, qu'à manifester d'autant plus ta » puissance; tu emploies la méchanceté de ton » ennemi, et tu en fais sortir le bien : témoin ce » monde nouvellement créé, autre ciel non loin » de la porte du ciel, fondé, en vue, sur le pur

cristallin, la mer de verre; d'une étendue pres

que immense, ce ciel a de nombreuses étoiles , » et chaque étoile est peut-être un monde destiné » à être habité : mais tu connais leurs temps. Au » milieu de ces mondes se trouve la terre , de» meure des hommes, leur séjour agréable avec » son océan inférieur répandu à l'entour. Trois » fois heureux les hommes et les fils des hommes » que Dieu a favorisés ainsi ! qu'il a créés à son image, pour habiter là et pour l'adorer, et en récompense régner sur toutes ses oeuvres, sur » la terre, la mer ou l'air, et multiplier une race » d'adorateurs saints et justes ! Trois fois heureux » s'ils connaissent leur bonheur, et s'ils persévè» rent dans la justice.

» Ils chantaient ainsi , et l'Empyrée retentit d'alléluias; ainsi fut gardé le jour du sabbat.

» Je pense maintenant, ô Adam ! avoir pleine» ment satisfait à ta requête qui demanda com

ment ce monde et la face des choses commen» cèrent d'abord , et ce qui fut fait avant ton

« PoprzedniaDalej »