Obrazy na stronie
PDF
ePub
[ocr errors]

coulantes : Omnes quasi aquæ dilabimur in terran : Comme les fleuves, quelque inégalité qu'il y ait dans leur course, sont en cela tous égaux, qu'ils viennent tous d'une source petite, de quelque rocher ou de quelque motte de terre, et qu'ils perdent enfin tous leur nom et leurs eaux dans l'Océan; là on ne distingue plus ni le Rhin, ni le Danube, d’avec les plus petites rivières et les plus inconnues : ainsi les hommes commencent de même; et après avoir achevé leur course, après avoir fait, comme des fleuves, un peu plus de bruit les uns que les autres, ils se vont enfin tous perdre et confondre dans ce gouffre infini de la mort ou du néant, où l'on ne trouve plus ni César, ni Alexandre, ni tous ces augustes noms qui nous séparent; mais la corruption et les vers, la cendre et la pourriture qui nous égalent.

(Précis d'un Sermon sur la Nativité de la Vierge.)

· II. Reg., XIV, 14.

FIN DU DEUXIÈME ET DERNIER VOLUME.

« PoprzedniaDalej »