Les livres sacrés de l'Orient: comprenant: le Chou-king ou le Livre par excellence: les Sse-chou ou les Quatre livres moraux de Confucius et de ses disciples: les Lois de Manou...: le Koran de Manomet

Przednia ok³adka
Firmin Didot frères, 1840 - 764
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Wybrane strony

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 339 - Pour la conservation de cette création entière, l'Être souverainement glorieux assigna des occupations différentes à ceux qu'il avait produits de sa bouche, de son bras , de sa cuisse et de son pied.
Strona 161 - On ne montre pas sa grandeur pour être à une extrémité, mais bien en touchant les deux à la fois, et remplissant tout l'entre-deux.
Strona 167 - ... vraie, elle ne peut pas ne pas se manifester sous une forme quelconque. Voilà le seizième chapitre. On ne peut ni voir, ni entendre ces esprits subtils; c'est-à-dire, qu'ils sont dérobés à nos regards par leur propre nature.
Strona 58 - Chou-King, n'est que ce que le peuple voit et entend. « Ce que le peuple juge digne de récompense et de punition, est ce que le « ciel veut punir et récompenser. Il ya une communication intime entre « le ciel et le peuple : que ceux qui gouvernent le peuple soient donc
Strona 93 - Le trop est sujet à beaucoup de calamités ; le trop peu est également sujet à beaucouç de calamités. « Voici les bonnes apparences : Quand la vertu règne , la pluie vient à propos; quand on gouverne bien , le temps serein paraît ; une chaleur qui vient dans son temps , désigne la prudence ; quand on rend des jugements équitables, le froid vient à propos; la perfection est indiquée par des vents qui soufllen; dans leur saison.
Strona 155 - Depuis l'homme le plus élevé en dignité jusqu'au plus humble et au plus obscur, devoir égal pour tous : corriger et améliorer sa personne, ou le perfectionnement de soi-même, est la base fondamentale de tout progrès et de tout développement moral.
Strona 208 - Philosophe dit : ,\ II ya le mot chou *, dont le sens est : Ce que l'on ne désire pas qui nous soit fait, il ne faut pas le faire aux autres.
Strona 166 - Est-il riche, comblé d'honneurs, il agit comme doit agir un homme richeet comblé d'honneurs. Estil pauvre et méprisé, il agit comme doit agir un homme pauvre et méprisé. Est-il étranger et d'une civilisation différente , il agit comme doit agir un homme étranger et de civilisation différente. Est-il malheureux, accablé d'infortune, il agit comme doit agir un malheureux accablé d'infortunes.
Strona 339 - Tout ce que ce monde renferme est la propriété du brahmane; par sa primogéniture et par sa naissance éminente, il a droit à tout ce qui existe. » Le brahmane ne mange que sa propre nourriture, ne porte que ses propres vêtements, ne donne que son avoir; c'est par la générosité du brahmane que les autres hommes jouissent des biens de ce monde.
Strona 438 - Qu'i !s aient pour vêtements les habits des morts; pour plats, des pots brisés; pour parure, du fer : qu'ils aillent sans cesse d'une place à une autre.

Informacje bibliograficzne