Obrazy na stronie
PDF
ePub

la Poëtique de

leur reputation à un fond partout egal de raison & de solidité, qui de tout temps a été le sceau des bons ouvrages. Vous connoissez dejà, MonSEIGNEUR prace; Despréaux & celle d'Horace; & ce sens droit & juste, cet amour du vrai, qui est né avec Vous, & que votre education a fortifié, vous les a fait apprécier selon leur merite. Quel plus heureux augure pour les Lettres! Pourriez vous ne pas les aimer, quand vous aimez les leçons & Le

goût de ces Maîtres fameux? Elles seront toujours assurées de votre protection, lorsqu'el les rempliront leur veritable objet, qui est de rendre la raison plus aimable, & les mœurs

plus douces.

Je fuis, avec le plus profond respect,

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Explication du Frontispice.

LA Vérité (ou le Vrai) objet des Arts d'imitation, assise sur un nuage, est ornée de fleurs par les Genies de l'ima gination. La Poësie, accompagnée de ses Genies, dispose les guirlandes. Du côté où sont les Genies de l'Epopée & de la Tragédie, sous la draperie de la Poësie, paroissent la Terreur & la Pitié. Quatre Philosophes ou Poëtes examinent ce spectacle & ecrivent leurs reflexions: derriere eux un Dessinateur & un Peintre cherchent à imi ter le vrai. En bas, sont des spectateurs, diversement emus par la Terreur & par la Pitié.

RIEN N'EST BEAU QUE LE VRAI,

AVANT-PROPOS.

QU

UATRE fiecles font époque dans l'Hiftoire des Lettres : quatre Poëtiques ont paru dans ces quatre ficcles celle d'Ariftote, dans le fiecle d'Alexandre ; celle d'Horace, dans celui d'Augufte; celle de Vida, dans celui de Léon X ; celle de Defpréaux, dans celui de Louis XIV. Ayant formé le deffein de les réunir, il eft na turel de commencer par la plus ancienne, fur- tout fi elle eft le fondement & la bafe des trois

autres.

Lorfqu'Ariftote entreprit d'é

crire une Poëtique, toutes les Partie I.

[ocr errors]

idées relatives à la Poëfie étoient préparées. Il y avoit des modeles dans tous les genres, en très-grand nombre, exécutés par les plus grands maîtres. Fabricius compte jufqu'à cent quatre-vingts Auteurs tragiques, la plûpart antérieurs à Ariftote, & d'une fécondité qui a de quoi nous étonner. Efchyle avoit fait, felon quelques-uns, foixante-dix Tragédies, felon d'autres, près de cent. Sophocle en avoit plus de cent foixante-dix ; Euripide près de cent vingt. Nous ne citons que les Auteurs les plus célebres: les médiocres ne devoient

pas

être moins féconds. Dans une

fi grande multitude d'ouvrages,

« PoprzedniaDalej »