Obrazy na stronie
PDF
ePub

ÉTUDES

RELIGIEUSES, HISTORIQUES ET LITTÉRAIRES

PARIS.

IMPRIMERIE VICTOR GOUPY, RUE GARANCIERE, 5.

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

PARIS

AU BUREAU DE LA REVUE

CHEZ JOSEPH ALBANEL, LIBRAIRE

15, RUE DE TOURNON, 15

ET CHEZ AUGUSTE DURAND, RUE CUJAS, 7. (Ancienne rue des Grès-Sorbonne.)

-

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

LES DOCTRINES

DE LA COMPAGNIE DE JÉSUS

SUR LA LIBERTÉ

LA SOCIÉTÉ CIVILE D'APRÈS SUARÈS

Une des gloires les moins contestables du christianisme, c'est d'avoir, je ne dirai pas seulement affranchi, mais bien plutôt créé la société religieuse, en lui donnant une existence distincte et indépendante. Qui ne sait que les vieilles idoles étaient toutes inféodées au pouvoir? Ces dieux nationaux dont la juridiction expirait aux limites du royaume qui leur élevait des autels, n'étaient point faits assurément pour émanciper leurs adorateurs, ni pour conquérir à leur culte des conditions d'autonomie vis-à-vis des puissances temporelles. Rome même, par le vaste syncrétisme qui admettait aux honneurs officiels les divinités des peuples nouvellement soumis, ne faisait que centraliser de plus en plus l'élément religieux autour de l'autorité civile. Depuis Auguste, le pontificat suprême appartint à l'empereur; les deux pouvoirs, les deux sociétés se concentraient, pour ainsi dire, dans sa main. Ainsi l'idée n'était pas venue aux nations païennes que l'homme, par tous ses côtés éternels, dût faire partie d'une organisation plus vaste, ni qu'il échappât aux étreintes d'une association naturellement bornée aux intérêts terrestres.

C'est le christianisme qui introduit cette idée dans le monde; c'est lui qui commence à la réaliser, en fondant l'Église et en proclamant l'indépendance de la conscience religieuse. Il y a dans ce seul fait un incalculable service rendu à la cause de la liberté. Car, on peut bien l'affirmer sans crainte, si loin que

4

« PoprzedniaDalej »