Obrazy na stronie
PDF
ePub

sum mortuum adpellat. Movet feroci juveni animum comploratio sororis in victoria sua tantoque gaudio publico. Stricto itaque gladio, simul verbis increpans, transfigit puellam. « Abi hinc cum immature amore ad sponsum, inquit, oblita fratrum mortuorum vivique, oblita patriae. Sic eat, quaecumque Romana lugebit hostem. » Atrox visum id facinus patribus plebique : sed recens meritum facto obstabat: tamen raptus in jus ad regem. Rex, ne ipse tam tristis ingratique ad vulgus judicii, aut, secundum judicium, supplicii auctor esset, concilio populi advocato, « Duumviros, inquit, qui Horatio perduellionem judicent, secundum legem facio. » Lex horrendi carminis erat : «Duumviri perduellionem judicent. Si a duumviris provocarit, provocatione certato: si vincent, caput obnubito : infelici arbori reste suspendito : verberato vel intra pomœrium, vel extra pomœrium. » Hac lege duumviri creati, qui se absolverc non rebantur ea lege, ne innoxium quidem, posse, quum condemnassent; tum alter ex his, « P. Horati, tibi perduellionem judico, inquit. I, lictor, conliga manus. » Accesserat lictor, injiciebatque laqueum. Tum Horatius, auctore Tullo, clemente legis interprete, « Provoco, » inquit. Ita de provocatione certatum ad populum est. Moti homines sunt in eo judicio, maxime P. Horatio patre proclamante, se filiam jure caesam judicare : ni ita esset, patrio jure in filium animadversude son époux avec des cris lamentables. Ces pleurs, ce désespoir, au milieu de son triomphe et de l'alégresse publique, émeut l'âme superbe du vainqueur. Il tire son épée, et perce la jeune fille en lui adressant ces reproches : « Va retrouver, avec ton amour dénaturé, cet amant pour qui tu oublies tes frères morts et ton frère vivant, pour qui tu oublies ta patrie. Ainsi périsse toute Romaine qui pleurera un ennemi. » Ce meurtre révolta le sénat et le peuple; mais le triomphe récent du coupable en voilait l'horreur. Il est pourLant traîné et accusé devant le roi; mais ce prince, ne voulant pas prendre sur lui la responsabilité d'un jugement sévère, dont la rigueur révolterait la multitude, non plus que celle du supplice qui devait suivre, convoque le peuple, et dit : « Je nomme, d'après la loi, des duumvirs pour juger le crime d'Horace. » Cette loi était d'une effrayante sévérité : « Les duumvirs prononceront sur la culpabilité. Si l'accusé en appelle, on jugera l'appel : si le jugement est confirmé, on voilera la tête du coupable; on le suspendra à l'arbre fatal, après l'avoir battu de verges, soit dans l'enceinte, soit hors de l'enceinte des murailles. » Nommés par cette loi, les duumvirs n'auraient pas cru pouvoir absoudre même l'auteur d'un meurtre involontaire, et ils condamnèrent Horace. L'un d'eux prend la parole : «P. Horatius, je te déclare coupable. Va, licteur, attache-lui les mains.» Le licteur s'approchait, il passait déjà la corde. « J'en appelle,» s'écrie Horace par le conseil de Tullus, qui donnait à la loi une interprétation plus douce. L'appel fut discuté devant le peuple : on fut touché surtout d'entendre Horace le père déclarer que sa fille avait mérité la mort qu'elle avait reçue; si elle eût été innocente, il aurait lui-même, en vertu de l'autorité paternelle, rum fuisse. Orabat deinde, ne se, quem paullo ante cum egregia stirpe conspexissent, orbum liberis facerent. Inter haec senex, juvenem amplexus, spolia Curiatiorum fixa eo loco, qui nunc Pila Horatia adpellatur, ostentans, « Hunccine, aiebat, quem modo decoratum ovantemque Victoria incedentem vidistis, Quirites, eum sub furca vinctum inter verbera et cruciatus videre potestis? quod vix Albanorum oculi tam deforme spectaculum ferre possent. I, lictor, conliga manus, quae paullo ante armata e imperium populo romano pepererunt. I, caput obnube liberatoris urbis hujus : arbori infelici suspende : verbera; vel intra pomœrium, modo inter illa pila et spolia hostium, vel extra pomœrium, modo inter sepulcra Curiatioram. Quo enim ducere bunc juvenem potestis, ubi non sua decora eum a tanta fœditate supplicii vindicent? » Non tulit populus nec patris lacrimas, nec ipsius parem in omni periculo animum: absolvcruntque admiratione magis virtutis, quam jure caussae. Itaque, utcaedes manifesta aliquo tamen piaculo lueretur, imperatum patri, ut filium expiaret pecunia publica. Is, quibusdam piacularibus sacrificiis factis, quae deinde genti Horatiae tradita sunt, transmisso per viam tigillo, capite adoperto, velut sub jugum misit juvenem. Id hodie quoque publiee semper refectum manet. Sororium tigillum vocant. Horatia e sepulcrum, quo loco conruerat icta, constructum est saxo quadralo. sévi contre son fils. Il priait ensuite le peuple, qui l'avait vu naguère père d'une si belle famille, de ne pas le priver de tous ses enfans. Tantôt il embrassait son fils; tantôt, montrant avec orgueil les dépouilles des Curiaces attachées à l'endroit qu'on appelle aujourd'hui trophée d'Horace, il s'écriait: « Quoi! Romains, ce béros que vous avez vu tout-à-l'heure marcher au milieu de la gloire et de la pompe d'un triomphe, vous pourrez le voir attaché au poteau, au milieu des verges et des supplices. Albe elle-même pourrait à peine soutenir l'horreur d'un pareil spectacle. Va, licteur, enchaîne ce bras qui vient de donner l'empire aux Romains. Va donc, voile la tête du libérateur de Rome; attache-le à l'arbre fatal; frappe-le de verges dans l'enceinte de nos murs, mais au milieu de ces trophées et de ces dépouilles; ou hors de leur enceinte, mais au milieu des tombeaux des Curiaces; car où pourrez-vous conduire ce jeune héros sans que sa gloire le sauve de l'infamie du supplice?» Le peuple ne put tenir contre les larmes du père, ni contre la fermeté toujours inébranlable du fils; et l'admiration qu'inspirait son courage le fit absoudre plutôt que la bonté de sa cause. Mais comme un crime si évident devait entraîner quelque expiation, le père fut obligé, pour racheter son fils, de payer une amende au trésor public. Après quelques sacrifices expiatoires, dont la famille des Horaces conserva depuis la tradition, il éleva un soliveau en travers du chemin, et condamna son fils à passer la tête couverte sous cette espèce de joug. Ce monument, entretenu aux frais du public, subsiste encore. On l'appelle le soliveau de la sœur. Un tombeau en pierre de taille fut élevé à la jeune fille, à l'endroit où elle avait reçu le coup mortel.

XXVII. Nec diu pax albana mansit. Invidia vulgi, quod tribus militibus fortuna publica commissa fuerit, vanum ingenium dictatoris conrupit ; et, quoniam recta consilia haud bene evenerant, pravis reconciliare popularium animos cœpit. Igitur, ut prius in bello pacem, sic in pace bellum quaerens, quia sua e civitati animorum plus, quam virium, cernebat esse, ad bellum palam atque ex edicto gerundum alios concitat populos : suis per speciem societatis proditionem reservat. Fidenates, colonia romana , Veientibus sociis consilii adsumtis, pacto transitionis Albanorum ad bellum atque arma incitantur. Quum Fidenae aperte descissent, Tullus Metto, exercituque ejus ab Alba adcito, contra hostes ducit: ubi Anienem transiit, ad confluentes conlocat castra. Inter eum locum et Fidenas Veientium exercitus Tiberim transierat. Hi et in acie prope flumen tenuere dextrum cornu : in sinistro Fidenates propius montes consistunt. Tullus adversus Veientem hostem dirigit suos: Albanos contra legionem Fidenatium conlocat. Albano non plus animi erat, quam fidei : nec manere ergo, nec transire aperte ausus, sensim ad montes succedit. Inde, ubi satis subisse sese ratus est, erigit totam aciem : fluctuansque animo, ut tereret tempus, ordines explicat. Consilium erat, qua fortuna rem daret, ea inclinare vires. Miraculo primo esse Romanis, qui proximi steterant, ut nudari latera sua sociorum digressu senserunt:

« PoprzedniaDalej »