L'Univers: histoire et description de tous les peuples ...

Przednia ok³adka
F. Didot fréres, 1878
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 482 - Art. poet., 183. J'ai réfléchi, dans l'amertume de mon cœur, sur cette haine funeste que tant de personnes de tout rang, de tout âge, et de tout sexe. déploient si hautement contre nos semblables; peut-être nos divisions en sont-elles la source; peut-être aussi devons-nous l'attribuer au peu de circonspection de certaines personnes qui ont révolté les esprits au lieu de les gagner. Nous avons insulté les sages, comme les luthériens outragent...
Strona 447 - Et même le sacrificateur du temple de Jupiter, qui était près de la ville , amena des taureaux , et apporta des couronnes devant la porte , voulant, aussi bien que le peuple, leur sacrifier.
Strona 403 - Amours, étaient à ses côtés avec des éventails pour la rafraîchir; ses femmes, toutes parfaitement belles, vêtues en Néréides et en Grâces, étaient les unes au gouvernail, les autres aux cordages. Les deux rives du fleuve étaient embaumées de l'odeur des parfums qu'on brûlait dans le vaisseau, et couvertes d'une foule immense qui accompagnait Cléopâtre; et l'on accourait de toute la ville pour jouir d'un spectacle si extraordinaire.
Strona 184 - Cappadoce, dont il resta maître et se déclara roi après avoir accumulé des richesses considérables et mis sur pied une armée nombreuse, composée de troupes nationales et étrangères. Perdiccas ne pouvait laisser subsister cet État indépendant au milieu des provinces asiatiques de l'empire macédonien. Il vint donc avec l'armée royale attaquer Ariarathès, qui, à la tête de trente mille hommes d'infanterie et de quinze mille cavaliers, se croyait en état de lui résister. Mais, vaincu...
Strona 321 - répondit-elle; mais quelque chose de « plus beau, c'est de pouvoir dire : deux « hommes vivants ne se vanteront pas
Strona 118 - Tisapheme donc, quoique d'un naturel sauvage, et plus ennemi des Grecs qu'aucun autre Perse, fut tellement séduit par les flatteries d'Alcibiade, qu'il se livra entièrement à lui, et qu'il le flattait beaucoup plus lui-même qu'il n'en était flatté; au point...
Strona 70 - Quant à ceux qui ne voulurent point y transporter leur habitation, mais que le commerce maritime y amenait , il leur assigna des terrains où ils purent élever des autels et des enceintes sacrées pour le culte de leurs dieux. Le monument de ce genre le plus célèbre était le temple connu sous le nom d'Hellenion. Plusieurs villes de l'Asie Mineure contribuèrent en commun à la dépense qu'occasionna la construction de ce sanctuaire.
Strona 280 - ... conseil: celui qui l'avait ouvert devait d'ailleurs le mettre en exécution. Deux jours furent consacrés aux préparatifs; le troisième on mit à la voile avec cent vaisseaux de moyenne grandeur, dont soixante-dix étaient pontés et les autres découverts. La flotte royale fit route vers Phocée. A la nouvelle de l'approche de la flotte romaine, le roi, qui ne devait pas prendre part au combat naval, gagna Magnésie près du Sipyle, pour y rassembler des troupes de
Strona 299 - Lysimachie , au lieu de se voir exposé à la disette et aux fatigues d'un siège, comme il s'y attendait, il trouva une ville abondamment remplie de toutes sortes de provisions, qui semblaient préparées pour son armée (2).
Strona 9 - ... contenait seulement son nom, celui de sa patrie , et le détail des forces qu'il avait été obligé d'employer pour soumettre cette contrée. Sésostris traversa ainsi tout le continent ; passant ensuite de l'Asie en Europe, il soumit les Scythes et les Thraces. Le pays habité par ces peuples est, dans l'opinion d'Hérodote, le point le plus éloigné que l'armée égyptienne atteignit, puisqu'on y voit encore...

Informacje bibliograficzne