Obrazy na stronie
PDF
ePub

BIBLIOTHÈQUE

SACRÉE.

XXI.

IMPRIMERIE DE BRODARD,

A Couloin miers.

SACRÉE,

OU

DICTIONNAIRE UNIVERSEL

HISTORIQUE, DOGMATIQUE,
CANONIQUE, GÉOGRAPHIQUE ET CHRONOLOGIQUE

DES SCIENCES ECCLÉSIASTIQUES;
CONTIYANT I'llistoire de la Religion, de son établissement et de ses dogmes, celle

de l'Église considérée dans sa discipline, ses rits, cérémonies et sacremcns; la
Theolozie do muatique et morale, la décision des cas de conseicnce et l'ancien
Droit canon ; les personnages saints et autres de l'arcienne et de la nouvelle loi ;
les Papes, les Conciles, les Sieges épiscopaux de toute la chrétienté, et l'ordre
chronologique de leurs Prélats; enfin l'histoire des Ordres militaires et religieux,
des schismes et des hérésies;

PAR LES RÉVÉRENDS PÈRES
RICHARD ET GIRAUD,

DOMINICAINS.

RÉDI PRIMÉ AVEC ADDITIONS ET CORRECTIONS PAR UNE Société

D'ECCLESIASTIQUES.

TOME VINGT-UNIÈME.

B

A PARIS,

CHEZ BOISTE FILS AINÉ, LIBRAIRE-ÉDITEUR,

RUB DE SORROXNE, No 12.

M DCCC XX V.

[merged small][ocr errors][ocr errors]

BIBLIOTHÈQUE

SACRÉE

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

RELIGIONNAIRES

Protes- mort contre ceux qui se seront tons, Prétendus Réformés. Il assemblés en armes. (Édit du y a, touchant les religionnaires, mois d'octobre 1685, art. 2 et une déclaration importante du 3; déclaration du jer juillet roi Louis xv, du 14 mai 1924, 1686, art. 5; déclaration du 13 dont voici la teneur.

décembre 1698.) Art. jer. Voulons que la reli 2. Étant informé qu'il s'est gion catholique, apostolique et élevé et qu'il s'élève journelleromaine soit seule exercée dans ment dans notre royaume plunotre royaume, pays et terres sieurs prédicans , qui ne sont de notre obéissance : défendons occupés qu'à exciter les peuples à tous nos sujets, de quelque à la révolte, et les détourner état, qualité et condition qu'ils des exercices de la religion casoient, de faire aucun exercice tholique, apostolique et rode religion, autre que la reli- maine, ordonnons que tous les gion catholique, et de s'assem- prédicans qui auront convoqué bler pour cet effet en aucun des assemblées, qui y auront lieu et sous quelque prétexte prèché ou fait aucunes foncque ce puisse être, à peine, con- tions, soient punis de mort, 1re les hommes, des galères per- ainsi que la déclaration du mois pétuelles, et contre les femmes, de juillet 1686 l'ordonne, pour d'être rasées el enfermées pour les ministres de la prétendue retoujours dans les lieux que nos ligion réformée, sans que ladite juges estimeront à propos, avec peine de mort puisse à l'avenir confiscation des biens des uns et être réputée comminatoire. Déles autres, même à peine de fendons à tous nos sujets de re

« PoprzedniaDalej »