Obrazy na stronie
PDF
ePub

REVUE

DE PARIS.

IMPRIMERIE DE H. FOURNIER ET CIE,

RUE DE SEINE, 14 BIS.

DE PARIS .

Fouvelle Serie.

Année 1840.

TOME TREIZIÈME.

PARIS.

AU BUREAU DE LA REVUE DE PARIS,

QUAI MALAQUAIS, 17.

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[blocks in formation]

Pont-de-Montvert était un assez gros bourg situé sur les bords du Tarn, rivière qui prend sa source dans la chaîne des Cevennes.

A l'extrémité occidentale de ce bourg , du côté de la route de Fressinet de Lozère, s'élevaient les ruines d'une ancienne abbaye.

Cet édifice, d'un caractère à la fois militaire et monastique, avait été en partie détruit pendant les guerres civiles et religieuses du siècle passé; il était bâti dans une sorte de petite presqu'ile, formée par la courbe d'un des bras du Tarn, dont les sinuosités baignaient le pied des hautes murailles de l'abbaye au nord, à l'est et à l'ouest.

Une seule porte, à laquelle on arrivait par un pont, s'ouvrait au sud, non loin de la route de Fressinet.

Il restait à peine quelques vestiges de la chapelle et des principaux båtimens de ce monastère. La cour intérieure du cloître, avec ses quatre galeries cardinales à lourds arceaux romans, avait seule été respectée. Sur ces galeries s'ouvraient les portes des cellules, alors occupées par

(1) Voyez les livraisons des 23 novembre, 1er, 8, 15 et 29 décembre. – Cet article termine la première série des Fanatiques des Cevennes. La seconde série paraitra prochainement dans la Revue sous le titre de la Belle Isabeau.

« PoprzedniaDalej »