Obrazy na stronie
PDF
ePub

Grecs, leur goût devint dans la suite et plus chaste et plus juste; et nous pouvons croire avoir fait les mêmes progrès lorsque nous voyons le public recevoir avec faveur des compositions dramatiques du même genre et du même esprit que celles qui, aux temps de Ménandre et de Térence, faisaient les délices des Grecs et des Romains.

FIN DU COURS DE RHÉTORIQUE ET DE BELLES-LETTRES.

OPINIONS

DES

LITTÉRATEURS FRANÇAIS

-s

'" t" * * î

SUE . .:;

LES PRINCIPALES QUESTIONS DE LITTÉRATURE DISCUTÉES PAR H. BLAIH.

Nous avons pensé qu'il serait curieux, pour quelques lecteurs, de rapprocher les opinions des littérateurs français de celles du célèbre critique anglais, sur les principales questions traitées dans ce Cours de Rhétorique et de Belles-Lettres. Nous avons consacré quelques pages à ce rapprochement. Il eût été trop long, et l'on eût pu faire le sujet d'un ouvrage en plusieurs volumes, de la discussion du mérite des opinions comparées de Blair, de Campbell, et des meilleurs littérateurs de la même nation, avec celles de Voltaire , Laharpe, Marmontel, Le Batteux, etc. Nous laisserons ce travail à un esprit plus judicieux, et à une plume mieux exercée; nous nous contenterons de rappeler en peu de mots l'opinion du professeur d'Edimbourg, et de citer ensuite, ou de rapporter textuellement, les passages dans lesquels nos auteurs émettent d'autres principes, ou présentent la question sous un autre point de vue.

OPINIONS

DES

LITTÉRATEURS FRANÇAIS

SUR LES PRINCIPALES QUESTIONS DE LITTERATURE DISCUTÉES PAR H. BLAIR.

, . - Le Gout. Tome I, Page i 6.

« Le goût est la faculté de recevoir une agréable « impression des beautés de la nature et de l'art. » Laharpe le définit la connaissance du beau et du vrai, le sentiment des convenances.

Le Sublime.

Tome I, Pages 48 et suiv.

Blair, avant de passer au sublime dans le style, c'est-à-dire à l'expression du sublime, fait quelques observations fort judicieuses sur le sublime et la grandeur dans les objets. Cette distinction entre le sublime dans les objets et le sublime dans le style ne parait pas avoir été faite par les littéra

« PoprzedniaDalej »