Obrazy na stronie
PDF
ePub

> plus ni batailles rangées, ni affaires générales : tout se passera v de toi à nous, et en combat singulier. » Le roi, tout à la fois transporté de colère et épouvanté du péril qu'il courait, avait donné ordre

que

Mucius fût investi de flammes, avec menace de l'y faire périr s'il ne s'expliquait promptement sur la nature du complot mystérieux dont il le menaçait. « Vois, dit Mucius, » vois le cas que l'on fait du corps quand on n'a que la gloire en » vue. » Aussitôt il porte la main au milieu des brasiers allumés pour le sacrifice, et la laisse brûler aussi tranquillement que

si elle eût été insensible. Le roi, témoin de ce prodige de constance, resta d'abord comme frappé de la foudre; mais bientôt il s'élance de son trône, et faisant écarter Mucius de l'autel : « Pars, » lui dit-il, jeune guerrier, qui te montres encore plus ton ennemi

que le mien ; je ne pourrais qu'applaudir à cet excès de » courage, s'il était destiné à servir mon pays. Tu m'appartiens, » mais par le droit de la guerre; je te renvoie libre: que les dieux » me préservent d'attenter à tes jours, » Alors, Mucius, comme » pour récompenser tant de générosité: « Puisque tu sais, dit» il, honorer le courage, tu vas obtenir de ma reconnaissance » ce que n'ont pų m'arracher les menaces. Apprends donc

que » trois cents de nous , que l'élite de la jeunesse romaine, avons » tous juré de t'arracher la vie : je suis le premier que le sort » ait choisi : les autres viendront à leur tour, et tu les auras » tous l'un après l'autre, qusqu'à ce que l'un d'eux ait trouvé » jour à te percer le sein. »

XIII. En renvoyant Mucius, à qui la perte de sa main droite fit donner le nom de Scævola (a), Porséna le fit suivre par des ambassadeurs. Le péril qu'il venait de courir, auquel il n'avait

(a) Da mot grec Skaios , gauche,

insidiatoris texisset, et subeunda dimicatio toties, quot conjurati superessent, ut pacis conditiones ultro ferret Romanis. Jactatum in conditionibus nequicquam de Tarquiniis in regnum restituendis, magis quia id negare ipse nequiverat Tarquinis, quàm quòd negatum iri sibi ab Romanis ignoraret. De agro Veientibus restituendo impetratum; expressaque necessitas obsides dandi Romaniş, si Janiculo præsidium deduci vellent. His conditionibus composita pace, exercitum ab Janiculo deduxit Porsena, et agro Romano excessit. Patres C. Mucio virtutis caus& trans Tiberim agrum dono dedêre, quæ postea sunt Mueia prata appellata. Ergo ita honoratâ virtute, feminæ

quoque ad publica decora excitatæ. Cloelia virgo, una ex obsidibus, cùm çastya Etruscorum fortè haud procul ripå. Tiberis locata essent, frustrata custodes, dux agminis virginum inter tela hostium Tiberim tranavit : sospitesque omnes Roman ad propinquos restituit (3). Quod ubi regi nunciatum est, primò incensus irâ oratores Romam misit ad Cloeliam obsidem deposcendam ; alias haud magni facere : deinde in admirationem versus, « Supra » Coclites , Muciosque dicere id facinus esse ; et præ » se ferre, quemadmodum, si non dedatur obses, » pro rupto se foedus habiturum, sic deditam, invio» latam ad suos remissurum. » Utrimque constitit fides : et Románi pignus pacis ex foedere restituerunt, et apud regem Etruscum non tuta solum, sed

échappé que par une méprise de son meurtrier , et l'idée qu'il lui faudrait essuyer de pareils assauts, tant qu'il resterait en vie un seul des conjurés, l'avait tellement frappé, qu'il se hâta de faire aux Romains des propositions de paix. Ses premières ouvertures pour le rétablissement des Tarquins furent rejetées. Il avait mis en avant cette proposition , plus par complaisance pour son allié, que dans l'espoir de la faire agréer. La restitution du territoire de Véies fut accordée ; et les Romains furent contraints de livrer des otages pour l'évacuation du Janicule. La paix conclue à ces conditions, Porséna retira ses troupes de ce poste, et quitta le territoire de Rome. Le sénat, pour récompenser l'action de Mucius, lui concéda en pur don des terres au-delà du Tibre, lesquelles ont été depuis appelées de son nom les Prés Muciens. Cette attention à honorer ainsi le courage, excita jusque dans les femmes l'émulation des vertus publiques. Cléle, une des jeunes romaines livrées en otage, voyant que le camp des Étrúsques n'était pas éloigné de la rive du Tibre, trompa la vigilance des gardes, et, sę mettant à la tête de ses compagnes , elle traversa le Tibre à la nage, au milieu des traits ennemis, les ramenant heureusement à l'autre rive, et les rendit toutes à leur famille. La nouvelle de cette évasion excita: d'abord l'indignation du roi; il envoya réclamer nommément Clélie , sans insister sur la reddition des autres. Mais bientôt la colère faisant place à l'admiration , il dit hautement que l'action de Clélie effaçait celles des Coclès et des Mucius ; que sans doute, si on lui retenait son otage, 1 il regarderait le traité comme rompu; mais

que si l'on consentait à le remettre en son pouvoir , il ne pourrait s'empêcher de le traiter avec les égards dus à son courage, et qu'il le rendrait même à ses coneitoyens. De part et d'autre on fat fidèle à ses

honorata etiam virtus fuit : laudatamque virginenz parte obsidum se donare dixit : ipsa quos vellet, legeret. Productis omnibus, elegisse impuberes dici. tur : quod et virginitati decorum, et consensu obsidum ipsorum probabile erat , eam ætatem potissimùm liberari ab hoste, quæ

maximè
opportuna

injuriæ esset. Pace redintegratâ, Romani novam in feminâ virtutem novo genere honoris , statuà equestri, donavêre; in summa Sacrâ viâ fuit posita virgo

insidens equo.

regis

XIV. Huic tam pacatæ profectioni ab urbe Etrusci abhorrens mos, traditus ab antiquis , usque ad nostram ætatem inter cetera solennia nianet bos nis vendendis , bona Porsenæ regis vendendi. Cujus originem moris necesse est aut inter bellum patam esse, neque omissam in pace; aut mitiore crevisse principio, quàm hic præ se ferat titulus, bona hostiliter vendendi. Proximum vero est ex iis quæ duntur, Porsenam descendentem ab Janiculo, casa tra opulenta, convecto ex propinquis ac fertilibus Etruriæ arvis commeatu , Romanis dono dedisse, inopi tum urbe ab longinquâ obsidione; ea deinde, ne populo immisso diriperentur hostiliter, venisse,

tra

engagements. Les Romains, conformément au traité, remirent à Porséna ces gages de la paix ; et le roi étrusque, non seulement s'abstint de tout mauvais traitement, mais alla même jusqu'à faire à Clélie l'accueil le plus honorable. Après l'avoir comblée d'éloges , il lui fit présent d'une partie des otages, dont il lui laissa le choix. Lorsqu'on les eut amenés en sa présence , elle choisit, dit-on, les plus jeunes , croyant devoir, par respect pour la pudeur, préférer un âge que sa faiblesse et ses charmes exposaient le plus aux insultes ; et les otages euxmêmes ne purent qu'applaudir à cette préférence. La paix ram tifiée, les Romains se piquèrent de récompenser un héroïsme aussi extraordinaire dans une femme, par un genre d'honneur qui le fût autant; on lui éleva une statue; on voyait, au haut de la rue Sacrée, Clélie représentée à cheval.

XIV. Il parait difficile de concilier avec cette retraite si pacifique du monarque toscan cet ancien usage, qui subsiste encore de nos jours, de proclamer la vente des biens du roi Porséna, toutes les fois qu'on met à l'encan des biens confisqués. Il faut nécessairement, ou que cet usage se soit établi pendant la guerre, et qu'ensuite il se soit perpétué après la paix, ou qu'il n'ait pas dû sa première origine à des sentiments d'inimitié, tels que semblerait l'indiquer d'abord une formule aussi hostile et aussi humiliante. De toutes les conjectures qui nous ont été transmises, la plus vraisemblable est qu'au moment où le Janicule fut évacué, Porséna , qui avait un camp

abondamment pourvu, grâce à la proximité des fertiles plaines de l'Étrurie, abandonna tous ces approvisionnements aux Romains que la longueur du siège avait laissés dans un dénů ment extrême; que pour prévenir des dégâts et un pillage, inévitables si l'on eût livré ces richesses à la discrétion de la

« PoprzedniaDalej »