Obrazy na stronie
PDF
ePub

X. A l'approche des ennemis , les habitants de la campagne se réfugient dans la ville; l'enceinte des murs est garnie de nombreux détachements. Avec ces murs d'un côté, et le Tibre de l'autre, on se croyait en sûreté. L'ennemi cependant fut au moment de pénétrer par le pont de bois : tout était perdu sans Horatius Coclès; iin seul homme fut ce jour-là l’unique bonlevard de Rome. On l'avait mis à la garde du pont; quand il vit le Janicule emporté par une attaque brusque, les ennemis accourir de la hauteur à pas précipités, et toute sa troupe intimidée quitter ses rangs et ses armes, il court à eux pour les retenir, se jette au-devant des fuyards, les conjure au nom des dieux et des hommes, leur fait sentir l'inutilité de leur retraite, s'ils désertaient leurs postes. Eh! ne voyaientils pas que le pont qu'ils laisseraient derrière eux, donnerait passage aux ennemis ; que dans un instant il y en aurait plus au Palatium et au Capitole, qu'il n'y en avait au Janicule ? Il leur recommandait donc, il leur enjoignait de couper employer le fer, le feu, tous les moyens les plus prompts tandis qu'il soutiendrait le choc des ennemis , et qu'il leur opposerait du moins l'obstacle de son corps. Il ne les quitte que pour retourner à la tête du pont; là, présentant ses armes aux Étrusques, et les attendant de pied ferme , par ce prodige d'audace

que

le contraste de la lâcheté des autres rendait encore plus frappánt, il étonne l'ennemi, et le tient dans unc sorte de stupeur. L'honneur cependant en fit rester deux autres avec lui, Lartius et Herminius, tous deux distingués par leur valeur ainsi que par leur naissance : ce fut avec ces deux guerriers qu'il soutint quelques instants le fort de l'orage et la fougue d'un premier choc; il ne tarda pas même à les renvoyer, lorsqu'il s'aperçut qu'il ne restait plus qu'une petite

le pont,

d'y

w mores,

nunc singulos provocare, nunc increpare omnes : * Servitia regum superborum, suæ libertatis immealienam

oppugnatum venire. » Cunctati aliquamdiu sunt, dum alius alium, ut prælium incipiant, circumspectant; pudor deinde commovit aciem, et clamore sublato undique in unum hostem tela conjiciunt. Quæ cùm in objecto cuncta scuto hæsissent, neque ille minùs obstinatus ingenti pontem obtineret gradu, jam impetu conabantur detrudere virum : cùm simul fragor rupti pontis , simul clamor Romanorum alacritate perfecti operis sublatus, pavore subito impetum sustinuit. Tum Cccles, ss Tiberine pater, inquit, te sancte precor, hæc ar» ma et hunc militem propitio flumine accipias. » Ita, sic armatus in Tiberim desiluit: multisque superincidentibus telis incolumis ad suos tranavit, rem ausus plus famæ habituram ad posteros, quàm fidei. Grata erga tantam virtutem civitas fuit : statua in comitio posita ; agri quantùm uno die circumaravit, datum. Privata quoque, inter publicos honores , studia eminebant; nam in magna inopiâ, pro domesticis copiis , unusquisque ei aliquid , fraudans se ipse victu suo, contulit.

partie du pont, et les força de suivre les travailleurs qui les rappelaient. Demeuré seul, il promène tout alentour ses regards terribles et menaçants, il s'adresse aux capitaines étrusques ; il les provoque l'un après l'autre, il insulte l'armée entière; il leur montre tout son mépris pour des esclaves de tyrans þarbares, pour des lâches qui, sans souci de leur

propre liberté, venaient attaquer la liberté des autres. Les ennemis restèrent quelque temps en suspens, s'attendant l'un l'autre pour porter les premiers coups ; enfin la honte ébranle toute l'armée, et poussant un grand cri, ils lancent tous leurs traits à la fois contre un seul homme. Horace reçoit ces traits sur le large bouclier qu'il leur oppose , et s'obstine toujours à couvrir le pont qu'il parcourt à grands pas et qu'il semble remplir à lui seul. Enfin ils se disposaient à le heurter de leurs corps pour

le précipiter en bas, lorsque le fracas du pont qui vint à crouler, joint aux cris de joie que poussèrent tes Romains, du succès de leur ouvrage, causa aux Toscans un moment d'effroi qui suspendit leur attaque. Alors Coclès : « Dieu du Tibre , dit-il, >> accueille avec bonté dans tes eaux un soldat avec ses armes. » Et aussitôt il s'élance tout armé dans le fleuve : il essuie une grêle de traits dont pas un ne l'atteignit, et arrive à la nage vers les siens, après avoir osé un coup d'une hardiesse qui excitera plus d'étonnement qu'il n'obtiendra de croyance. L'état se montra reconnaissant d'une aussi haute valeur : on lui éleva une statue sur la place des Comices, on lui donna autant de terrain que sa charrue put en circonscrire dans un jour; la reconnaissance des particuliers enchérit sur ces honneurs publics. Au milieu d'une aussi grande détresse, il n'y eut pas une seule famille qui, en proportion de ses moyens, ne retranchât sur sa propre subsistance , pour en gratifier son libérateur.

XI. Porsena primo conatu repulsus, consiliis ab oppugnandâ urbe ad obsidendam versis, præsidio in Janiculo locato, ipse in plano ripisque Tiberis castra posuit: navibus undique accitis, et ad custodiam, ne quid Romam frumenti subvehi sineret; et ut prædatum milites trans flumen, per occasiones, aliis atque aliis locis trajiceret; brevique adeò infestum omnem Romanum agrum reddidit, ut non cetera solùm ex agris, sed pecus quoque omne in urbem compelleretur, neque quisquam extra portas propellere auderet. Hoc tantum licentiæ Etruscis non metu magis, quàm consilio concessum; namque Valerius consul, intentus in occasionem multos simul et effusos improvisò adoriundi, in parvis rebus negligens ultor, gravem se ad majora vindicem servabat. Itaque, ut eliceret prædatores, edicit suis, postero die frequentes portà Esquilina, quæ aversissima ab hoste erat, expellerent pecus : scituros id hostes ratus, quòd in obsidione et fame servitia infida transfugerent. Et sciêre perfugæ indicio : multoque plures, ut in spem universæ prædæ , flumen trajiciunt. P. Valerius inde T. Herminium cum modicis copiis, ad secundum lapidem, Gabinâ viâ occultum considere jubet: Sp. Lartium cum expeditâ juventute ad

XÍ. Porséna, ayant échoué dans cette preinière tentative , et désespérant d'emporter la place de vive force, convertit le

siège en blocus. Il laisse un gros détachement au Janicule, et vient camper dans la plaine, sur les bords du Tibre; it rassemble des barques de tous côtés, afin de fermer la rivière, d'intercepter tous les bleds qui pourraient pénétrer dans la ville, et de se ménager la facilité de passer ses troupes de l'une à l'autre rive, toutes les fois qu'il s'offrirait des occasions de piller. Bientôt ces excursions conţinuelles eurent tellement infesté la campagne de Rome, que les habitants, non contents de transporter dans la ville tous leurs autres effets, y firent entrer jusqu'à leurs troupeaux; et personne ensuite n'osait risquer de les faire ressortir. Mais cette grande liberté laissée aux pillages des Étrusques, était encore moins l'effet de la peur que de la politique. Le consul Valérius, qui épiait l'instant de les surprendre en grandes troupes et disperses', négligeait de réprimer les petits pillages, réservant toute sa vengeance pour des occasions plus décisives. Dans le dessein d'attirer les fourrageurs, il ordonne à un grand nombre de citoyens de sortir le lendemain par la porte Esquiline, la plus éloignée de l'ennemi, et de chasser devant eux leurs troupeaux; il ne doutait pas que l'ennemi n'en fût instruit par des esclaves infidèles, transfuges qui ne manquent jamais de se trouver dans les villes assiégées et pressées par la famine. Effectivement un transfuge en donne avis aux Toscans; ils passent le fleuve en plus grand nombre qu'à l'ordinaire, séduits par l'espoir d'un butin général. Valérius envoie Herminius avec quelques troupes se poster en embuscade à deux milles de Rome , sur le chemin de Gabies; il fait prendre à Lartius ce qu'il y avait de plus leste dans la jeunesse romaine, avec l'instruction de se tenir à la

et

par les

porte Col

« PoprzedniaDalej »