Syntax der Neufranzösischen Sprache: ein Beitrag zur geschichtlich-vergleichenden Sprachforschung, Tom 2

Przednia ok³adka

Z wnêtrza ksi±¿ki

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Wybrane strony

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Popularne fragmenty

Strona 53 - Les citoyens ont des droits, et des droits sacrés pour le corps même de la société : ils existent indépendamment d'elle: ils en sont les éléments nécessaires ; et ils n'y entrent que pour se mettre, avec tous leurs droits, sous la protection de ces mêmes lois auxquelles ils sacrifient leur liberté.
Strona 275 - Le cheval s'approchant lui donne un coup de pied, Le loup un coup de dent , le bœuf un coup de corne. Le malheureux lion , languissant , triste et morne , Peut à peine rugir , par l'âge estropié. Il attend son destin sans faire aucunes plaintes ; Quand voyant l'âne même à son antre accourir : Ah ! c'est trop , lui dit-il , je voulais bien mourir ; Mais c'est mourir deux fois que souffrir tes atteintes.
Strona 68 - Si l'honnête homme en soi doit souffrir des défauts; Quel chemin le plus droit à la gloire nous guide , Ou la vaste science, ou la vertu solide. C'est ainsi que chez toi tu sauras m'attacher. Heureux si les fâcheux , prompts à nous y chercher, N'y viennent point semer l'ennuyeuse tristesse...
Strona 172 - Hors qu'un commandement exprès du roi me vienne, De trouver bons les vers dont on se met en peine, Je soutiendrai toujours, morbleu, qu'ils sont mauvais, Et qu'un homme est pendable après les avoir faits. A Clitandre et Acaste qui rient. Par le sangbleu, Messieurs, je ne croyais pas être Si plaisant que je suis.
Strona 93 - C'est une question si rebattue que celle des trois unités, qu'on n'ose presque pas en parler ; mais de ces trois unités il n'y en a qu'une d'importante, celle de l'action, et l'on ne peut jamais considérer les autres que comme lui étant subordonnées. Or, si la vérité de l'action perd à la nécessité puérile de ne pas changer de lieu, et de se borner à vingt-quatre heures, imposer cette nécessité, c'est soumettre le génie dramatique à une gêne dans le genre de celle des acrostiches,...
Strona 92 - La liberté, dit-il, est de« venue créancière de tous les citoyens ; les uns lui « doivent leur industrie, les autres leur fortune ; « ceux-ci leurs conseils, ceux-là leurs bras ; tous lui « doivent leur sang. Ainsi donc tous les Français, « tous les sexes, tous les âges, sont appelés par la patrie « à défendre la liberté. Toutes les facultés physiques ou « morales, tous les moyens politiques ou industriels, « lui sont acquis ; tous les métaux, tous les éléments,
Strona 93 - Ou il ya usurpation, et l'usurpation n'est pas un titre. Ou la possession n'est que physique et matérielle, si l'on peut s'exprimer ainsi; et dans ce cas, aucune loi ne garantissant une telle possession , on ne saurait la considérer comme une propriété civile.
Strona 172 - L'un de nos deux marchands de son arbre descend, Court à son compagnon, lui dit que c'est merveille Qu'il n'ait eu seulement que la peur pour tout mal. Eh bien! ajouta-t-il, la peau de l'animal? Mais que t'at-il dit à l'oreille? Car il t'approchoit de bien près, Te retournant avec sa serre. Il m'a dit qu'il ne faut jamais Vendre la peau de l'ours qu'on ne l'ait mis par terre.
Strona 338 - Blois, à une heure de la Loire, dans une petite vallée fort basse, entre des marais fangeux et un bois de grands chênes, loin de toutes les routes, on rencontre tout à coup un château royal, ou plutôt magique. On dirait que, contraint par quelque lampe merveilleuse, un génie de l'Orient l'a enlevé pendant une des mille nuits...
Strona 219 - Il semble que le caractère des entretiens et de la société doit être différent avec de telles habitudes, que dans les pays où la rigueur du froid force à se renfermer dans les maisons. On comprend mieux les dialogues de Platon en voyant ces portiques sous lesquels les anciens se promenaient la moitié du jour. Ils étaient sans cesse animés par le spectacle d'un...

Informacje bibliograficzne