De l'état de la poésie Françoise dans les XII. et XIII. Siècles

Przednia ok³adka

Z wnêtrza ksi±¿ki

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 451 - Félicité passée Qui ne peux revenir : Tourment de ma pensée, Que n'ai-je, en te perdant, perdu le souvenir!
Strona 182 - Esope et Phèdre , ayant au contraire écrit en grec et en latin , n'ont pu fournir à la Fontaine que des sujets et des idées , tandis que Marie lui présentant les uns et les autres , a pu lui suggérer aussi des expressions , des...
Strona 193 - Un vieux capitaine, prenant celle plainte pour un reproche sanglant fait à la nation, dont le roi sembloit suspecter la valeur, lui répondit avec cette noble franchise qui forme le caractère d'un bon soldat : Sachez, sire, que vous ne manqueriez pas de Rolands, si les soldats voyoient encore un Charlemagne à leur tête.
Strona 284 - Gautiers en fu li miex paiez, car il geta touz les deniers qui estoient sus le tablier (dont il y avoit grant foison) en son geron, et les emporta.
Strona 447 - Ils ne variaient guères les formes de leurs romances amoureuses : la plupart ne sont remplies que de lieux communs d'une fade galanterie, de tristes supplications à leurs maîtresses pour les attendrir, de plaintes éternelles contre les médisans ; le début en est trivial, et on le prendrait pour une formule, tant il est fréquemment employé. En voici des exemples : La verdure renaît ; le printemps revient ; le rossignol chante ; je veux chanter aussi.
Strona 278 - Il n'est chançon en tôt le mont Que ge ne saiche par nature ; Grant despit ai com tel ordure Com tu es, contre moi parole. Sez tu nule riens de citole, Ne de viele ne de gigue? Tu ne sez vaillant une figue. De toi n'est il nus recouvriers ; Mais ge sui moult très bons ovriers , Dont ge me puis bien recouvrer; Se de ma main voloie ovrer, Ansi...
Strona 126 - On sait de quel succès a joui le* roman des Quatre fils Aimon, qui, traduit en prose dans le quinzième siècle , a été souvent imprimé à cette époque, et dont les éditions ont été si considérablement multipliées par les presses des imprimeurs de Troyes. Ces dernières éditions, qui font partie de la...
Strona 192 - Hisloire d'Ecosse, une anecdote qui se trouve répétée dans la plupart des ouvrages qui traitent de l'histoire de la poésie ou de la musique. Le roi Jean, dit-il, mécontent de ses troupes, et entendant quelques soldats qui chanloient la chanson de Roland, s'écria qu'il y avoit long-temps qu'on ne voyoit plus de Rolands parmi les François.
Strona 92 - Buisines, èles, monocorde Où il n'ya qu'une seule corde, Et muse de blet, tout ensamble ; Et certainement il me samble Qu'oncques mais télé mélodie Ne fut oncques véue ne oye.
Strona 279 - Il n'a el monde, el siècle, riens Que ge ne saiche faire à point : Ge sai faire broches à oint Mielz que nus hom qui soit sor piez; Si faz bien forreax à trepiez Et bones gaines à sarpes, Et se ge avoie .II.

Informacje bibliograficzne