Cosmos: essai d'une déscription physique du monde, Tom 3

Przednia ok³adka
Gide et J. Baudry, 1856
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 289 - ... aperçus, sans avoir besoin de recourir à l'artifice de l'amplification. Pour vérifier cette conjecture, j'ai fait construire une petite lunette dans laquelle l'objectif et l'oculaire ont à peu près le même foyer, et qui dès lors ne grossit point. Cette lunette ne détruit pas entièrement les rayons divergents, mais elle en réduit considérablement la longueur. Cela a suffi pour qu'un satellite, convenablement écarté de la planète, soit devenu visible. Le fait a été constaté par...
Strona 717 - ... proportionnelles à leurs distances à cet astre. Alors, la lune sans cesse en opposition au soleil, eût décrit autour de lui une ellipse semblable à celle de la terre; ces deux astres se seraient succédé l'un à l'autre sur l'horizon; et comme à cette distance la lune n'eût point été éclipsée, sa lumière aurait constamment remplacé celle du soleil.
Strona 169 - ... grandeur. Vers le mois de novembre, l'étoile nouvelle ne surpassait pas la onzième étoile située dans le bas du dossier du trône de Cassiopée. Le passage de la cinquième à la sixième grandeur eut lieu de décembre 1573 à février 1574. Le mois suivant, l'étoile nouvelle disparut sans laisser de trace visible à la simple vue, après avoir brillé dix-sept mois. » Dans les premiers temps de...
Strona 711 - Elle est d'autant plus rouge ou orangée qu'elle se trouve plus près du centre de l'ombre géométrique; car ce sont les rayons les moins réfrangibles qui se propagent le plus abondamment par diffraction, à mesure qu'on s'éloigne de la propagation en ligne droite.
Strona 208 - Aujourd'hui r, d'Argo avec sa couleur d'un rouge jaunâtre , plus sombre que celle de Mars , se rapproche extrêmement de Canopus pour l'éclat ; elle est plus brillante que la lumière réunie des deux composantes de a du Centaure.
Strona 403 - Magellan, ne soit pas le premier sous lequel on les ait désignés, c'est ce qui résulte de la mention expresse et de la description qu'ont faite de la translation circulaire de ces nuages lumineux, le Florentin...
Strona 622 - ... eût pu croire produit par des décharges de mousqueterie , auxquelles se mêlait le son d'un grand nombre de tambours. Chaque détonation détachait du nuage noir une partie des vapeurs qui le formaient. On ne remarqua en cet endroit aucun phénomène lumineux. Beaucoup de pierres météoriques, dont la plus grande ne pesait pas plus de...
Strona 717 - Dans ce cas, la nature n'aurait point atteint le but qu'elle se serait proposé, puisque souvent nous sommes privés à la fois de la lumière du soleil et de celle de la lune. Pour y parvenir, il eût suffi de mettre, à l'origine, la lune en opposition avec le soleil, dans le plan même de l'écliptique, à une distance...
Strona 427 - ... fleuves, le mélange fertilisateur des couches liquides et gazeuses dont notre planète est enveloppée. C'est aussi dans l'influence du Soleil qu'il faut chercher l'origine des courants aériens, produits par des différences de température, ainsi que celle des courants pélagiques, dus à la même cause, et qui n'ont point cessé depuis des milliers d'années, quoique à un moindre degré, d'entasser ou d'entraîner des couches sédimentaires, et de changer ainsi la constitution superficielle...
Strona 272 - How these attractions may be performed I do not here consider. What I call attraction may be performed by impulse, or by some other means unknown to me. I use that word here to signify only in general any force by which bodies tend towards one another, whatsoever be the cause.

Informacje bibliograficzne