Allocuzione della Santità di Nostro Signore Gregorio PP. XVI. al Sagro Collegio nel Consistoro segreto del 22 luglio 1842; seguita da una esposizione corredata di documenti sulle incessanti cure della stessa Santità Sua a riparo dei gravi mali da cui è afflitta la religione cattolica negli imperiali e reali dominii di Russia e Polonia

Przednia ok³adka

Z wnêtrza ksi±¿ki

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Spis tre¶ci

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 55 - Juda, ayant ouï de sa propre bouche qu'il falloit rendre à Dieu ce qui est à Dieu , et à César ce qui est à César...
Strona 70 - Mais nous nous sommes tous écriés d'une voix , que nous voulions mourir dans notre foi , que jamais nous n'avions voulu ni ne voulions d'autre religion. Alors la commission , laissant les paroles , en vint aux faits, c'est-à-dire, qu'on se mit à nous arracher les cheveux, à nous frapper les dents jusqu'à effusion de sang, à nous donner des coups à la tête, à mettre les uns en prison, et à transporter les autres dans la ville de Lepel.
Strona 180 - Par la grâce de Dieu, nous Nicolas I", Empereur et autocrate de toutes les Russies, etc., etc., etc., savoir faisons : Les causes de la guerre, qui dure encore, sont pleinement connues de Notre bienaimée Russie.
Strona 71 - ... aussi nos ancêtres , et dans laquelle nous sommes nés comme eux. Mais les prêtres de la religion dominante , alléguant pour prétexte que quelques-uns d'entre nous , ce qui n'a point eu lieu , ont été dans la communion de la religion grecque-russe, nous forcent d'abjurer notre foi, non par des peines corporelles, mais par des moyens beaucoup plus atroces, c'est-à-dire, en nous privant de tous les secours spirituels , en défendant à nos propres prêtres de baptiser nos enfans, d'entendre...
Strona 83 - ... synode , en vertu de la grâce , du don et de la puissance qui lui est conférée du grand Dieu et notre Sauveur Jésus-Christ et du Saint-Esprit consommateur de toutes choses , a résolu et décrété : 1. D'admettre les évêques, le clergé et leurs ouailles spirituelles de 1...
Strona 71 - ImpérialeNos ancêtres , nés dans la foi grecque-unie , toujours fidèles au trône et à la patrie , ont passé paisiblement leur vie dans leur religion ; et nous , nés dans la même foi , nous la professions librement depuis longtemps. Mais par la suprême volonté , comme on nous disoit, de l...
Strona 27 - Majesté, et ses successeurs, ne se serviront point des droits de souverain au préjudice du statu quo de la religion catholique romaine dans les pays susmentionnés...
Strona 68 - Sous le règne de notre très-clément empereur et au milieu de tant de millions de sujets, le clergé grec-uni, qui lui doit plus d'un bienfait, jouit aussi de sa protection paternelle. Et comme sa suprême volonté laisse à tout le monde la pleine liberté de professer sa propre religion , il a voulu en particulier que cette liberté demeurât intacte au clergé grec-uni.
Strona 71 - Mais nous avons dit: ,,Nous demeurerons sans prêtres , nous ferons nos prières à la maison: nous mourrons fans prêtres, nous confessant les uns aux autres ; mais nous n'embrasserons point votre foi. Qu'on nous réserve plutôt le sort du B. Josaphat : c'est ce que nous désirons!
Strona 69 - Car, en beaucoup d'endroits, on convoque un petit nombre de paroissiens , sans la participation et à l'insu des autres , et on les oblige , non par la voie de la libre persuasion , mais par une violence contre laquelle ils ne peuvent lutter, d'embrasser la religion dominante; et quoique ce prétendu acte d'adhésion soit le fait du petit nombre , on annonce à tous les autres habitans du village ou de la paroisse , qui demeurent à la maison , qu'ils doivent professer la religion dominante. Quelquefois...

Informacje bibliograficzne