Obrazy na stronie
PDF
[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors]

Homo sum, humani nihil à me alienum puto.
Apprime in vita est utile, ilt 1e quid nimis.
Natura tu illi pater es, confiliis ego. Sc.

C'est ce qui fait un des grands mérites de rence ; c'est celui de nos bonnes tragédies, de nos bonnes comédies ; elles n'ont pas produit une admiration stérile: elles ont souvent corrigé les honimes. J'ai vû un Prince pardonner une injure après une représentation de la clé

nienice

e COIL

mence d'Auguste. Une Princesse qui avait méprisë sa mère, alla se jetter à ses pieds en sortant de la scène où Rodope demande pardon à la mère. Un homme connu se raccommoda avec sa fenime, en voyant le Préjugé à la mode. J'ai vû l'homme du monde le plus fier, devenir modeste après la comédie du Glorieux: & je pourrais citer plus de six fils de famille que la comédie de l'Enfant prodigue a corrigés. Si les financiers ne font plus grossiers, si les gens de cour ne font plus de vains petits maîtres, si les médecins ont abjuré la robe, le bonnet, & les consultations en Latin, si quelques pédants sont devenus honimes, à qui en a-t-on l'obligation? au théâtre , au seul théâtre.

Quelle pitié ne doit-on donc pas avoir de ceux qui s'élèvent contre ce premier art de la littérature, qui s'imaginent qu'on doit juger du théâtre d'aujourd'hui par les trétaux de nos siécles d'ignorance, & qui confondent les Sophocles & les Ménandres, les Varius & les Térences, avec les Tabarins & les Polichinelles !

Mais que ceux-là sont encor plus à plaindre, qui admettent les Polichinelles & les Tabarins , & qui rejettent les Polieudtes, les Athalies, les Zaïres & les Alzires! Ce sont là de ces contra

dictions

[subsumed][subsumed][ocr errors][merged small]
« PoprzedniaDalej »