Obrazy na stronie
PDF
ePub
[blocks in formation]

Je ne suis pas si timide que vous.
La même pate , il faut que j'en convienne,
Na point paitri votre branche & la mienne.
Quoi , vous pensez être dans tous les tems
Maitre absolu de vos yeux, de vos fens?

LE MARQUIS.

En pourquoi 11011?

L E

CH E V A L I E R.

Très fort je vous respecte, Mais la sagesse cít tant soit peu suspecte. Les plus prudens se laissent cavtiver, Et le vrai fage est cncor à trouver. Craignez surtout le titre ridicule De philofophe.

[ocr errors][merged small]

O l'étrange fcrupule!
Ce noble nom , ce nom tant combatu ,
Que veut-il dire ? amour de la vertu.
Le fat en raille avec étourderie,
Le fot le craint, le fripon le décrie;
L'homme de bien dédaigne les propos
Des étourdis , des fripons & des fots :

Et ce n'est pas sur les discours du monde
Que le bonheur & la vertu se fonde.
Ecoutez moi. Je suis las aujourd'hui
Du train des cours où l'on vit pour autrui;
Et j'ai pens, pour vivre à la campagne ,
Pour écre heureux, qu'il faut une compagnie.
Fai le projet de m'établir ici,
Et je voudrais vous marier aussi.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

Je voudrais Un esprit doux, plus que de doux attraits.

LE

CH È V A L I E R.
J'aimerais mieux le dernier.
L E MARQUI S.

Licure

[blocks in formation]

Je veux affermir ma maison Par un hymen qui soit tout de raison.

LE CHE V A L I E R.

Oui, tout d'ennui.

LE MARQUIS.

J'ai pensé que Dormene Serait très propre à former cette chaine.

LE CHE VALIE R.

Notre Dormène est bien pauvre.

LE MARQUIS.

Tant mieux. C'est un bonheur fi pur , fi précieux , De relever l'indigente noblese, De préférer l'honneur à la richesse ! C'est l'honneur seul qui chez nous doit former Tout notre fang: lui seul doit aniiner Ce fang reça de nos braves ancêtres ,

Qui dans les camps doit couler pour les maitres.

L E CHE V ALI E R.

Je pense ainsi : les Français libertins
Sont gens d'honneur. Mais dans vos beaux

deleins,
Vous avez donc, malgré votre réserve,
Un peu d'aniour?

[blocks in formation]

Qui, moi ? Dieu m'en préserve! Il faut savoir être maitre chez foi; Et fi jamais, je recevrais la loi. Se marier par amour, c'est folie.

[blocks in formation]

Ma foi, Marquis , votre philosophie
Me parait toute à rebours du bon fons.
Pour moi, je crois au pouvoir de nos sens
Je les consulte en tout ; & j'imagine
Que tous ces gens si graves par la mine ,
Pleins de morale & de réflexions ,
Sent destinés aux grandes passions.
Les étourdis esquivent l'esclavage,
Mais un coup d'ạil peut subjuguer un fage,

Bb

L E MARQUIS.

Soit ; vous verrons,

CHE V A L I E R.

Voici d'autres époux ; Voici la noce; allons, égayons nous. C'est Maturin , cef la genciilc Acante, C'est le vieux père, & la mère , & la tante , C'est le Baillif, Colette & tout le bourg.

SCENE

LE MARQUIS, LE CHEVALIER, LE

BAILLIF à la tête des bibitans.

LE MAROUI S.

En fuis touché. —- Bon jour enfans, bon jour.

L E BAILLI F.
Nous venons tous avec conjountance -
Nous présenter devant votre Excellence,
Comme les Grecs jadis devant Cyrus, -
Comme les Grecs.

LI MARQUIS.
Les Grecs font fuperflus.

Je

« PoprzedniaDalej »