Obrazy na stronie
PDF
ePub

De tout savoir ; car vous lisez fans ceffe
Dans l'alnianach. D'où vient que ma maitreffe
S'appelle Acante, & n'a point d'autre nom ?
D'où vient cela ?

[blocks in formation]

Elle s'appelle Acante. .... C'est un beau nom ; il vient du grec Antos , Que les Latins ont depuis nommé Flos. Flos se traduit par Fleur, & ta future Est une fleur que la belle nature Pour la cueillir façonna de fa main ; Elle sera l'honneur de ton jardin. Qu'importe un nom? chaque père à sa guise Donne des nomis aux enfans qu'on batise. Acante a pris fon nom de fon paraiii , Comme le tien te nonima Maturin.

[ocr errors]

M A T U RI N.

Acante vient du Grec?

LE BAIL İ Ir.

Chofe certaine.

Μ Α Τ Ο R Ι Ν.

Et Maturin, d'où vient-il ?

L E B A ILLI F.

Ah! qu'il vienne De Picardie, ou d'Artois, un favant A ces noms là s'arrête rarement. Tu n'as point de nom , toi, ce n'eít qu'aux belles D'en avoir un, car il faut parler d'elles.

M AT URI N.

A TU Je ne sais, mais ce nom Grec me déplait. Maitre, je veux qu'on soit ce que l'on est: Ma maîtresse est villageoise, & je gage Que ce nom là n'est pas de mon village. Acante, foit. Son vieux père Dignant Semble accorder sa fille en rechignant; Et cette fille , avant d'être ma femme, Parait aussi rechigner dans son anie. Oui, cette Acante, en un mot, cette fleur,

Si je l'en crois, me fait beaucoup d'honneur,
De supporter que Maturin la cueille.
Elle est hautaine, & dans soi se recueille ,
Me parle peu, fait de moi peu de cas ;
Et quand je parle, elle n'écoute pas :
Et n'eût été Berthe fa belle-mère ,
Qui haut la main régente fon vieux père ,
Ce mariage en mon chef résolu,
N'aurait été, je crois, jamais conclu.

[blocks in formation]

Il l'est enn: & de manière exacte
Chez ses parens je t'en dresserai l'acte ;
Car si je suis le Magister d'ici ,
Je suis Baillif, je suis notaire aussi;
Et je suis prêt dans mes trois caractères
A te fervir dans toutes tes affaires.
Que veux-tu ? dis.

[blocks in formation]

Μ Α Τ Ο R Ι Ν.

Et très-preffé Voyez-vous ? l'âge avance. J'ai dans ma ferme acquis beaucoup d'aisance; J'ai travaillé vingt ans pour vivre heureux; Mais l'étre seul! - il vaut mieux l'etre deux. Il faut se marier avant qu'on meure.

[blocks in formation]

Oui; mais Colette à vôtre {acrement ,
Mous' Maturin, peut mettre empêchement.
Elle vous aime avec quelque tendrelle,
Vous & vos biens ; elle eut de vous promesse
De l'épouser.

M A T U RI N.

Oh bien, je dépromets. Je veux, pour moi, n’arranger désormais, Car je suis riche, & coq de mon village. Colette veut m'avoir par mariage ,

Et moi je veux du conjugal lien
Pour mon plaisir, & non pas pour le sien.
Je n'aime plus Colette : c'est Acante ,
Entendez-vous ? qui seule ici me tente.
Entendez-vous, Magister trop rétif?

[blocks in formation]

Oui, j'entens bien : vous êtes trop hâtif;
Et pour signer vous devriez attendre
Que Monseigneur daignât ici se rendre;
Il vient demain, ne faites rien fans lui.

[blocks in formation]

Eh oui: ma tête est peu favante,
Mais on connait la coutume impudente
De nos Seigneurs de ce canton Picard.
C'est bien assez qu'à nos biens on ait part,
Sans en avoir encor à nos épouses.
Des Maturins les tètes font jalouses.
J'aimerais mieux demeurer vieux

garçon , Que d'être époux avec cette façon.

Le

« PoprzedniaDalej »