Dictionnaire de patrologie, rédigé et mis en ordre par A. Sevestre. (Nouv. encycl. théol., tom. 20-23 bis).

Przednia ok³adka
A Sevestre
1864
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 835 - Dieu vengeur, ces misérables habitants n'en continuaient pas moins leurs fraudes honteuses; quelques-uns même vendaient aux pèlerins du pain fait avec de la chaux mêlée à la farine, nourriture vénéneuse qui leur donnait la mort. Je ne sais, » continue Nicétas, * si, comme on l'a rapporté, tout cela arriva par l'ordre...
Strona 203 - grand chagrin que ces Ariens possèdent une partie « des Gaules. Marchons avec l'aide de Dieu , et , après « les avoir vaincus , réduisons le pays en notre pou
Strona 299 - Evrard par ceux qui ont parlé de lui, pourraient faire croire qu'il s'agit ici <l'une grammaire grecque : ce n'est réellement qu'un traité de la langue latine, mais de cette langue considérée quelquefois dans ses rapports avec celle dont elle a emprunté plusieurs éléments et plusieurs formes...
Strona 247 - Quelques}> uns jugèrent que ce n'était pas du feu , mais les puissances » célestes qui annonçaient le grand mouvement des nations , » lequel eut bientôt lieu. En effet , pendant que ces prodiges » se manifestaient, un moine nommé Pierre, sortant d'un » cloître d'Espagne ( Dodequin n'est pas le seul qui ait fait » venir l'ermite Pierre de ce pays ) , ébranla le monde , en » montrant un papier qu'il disait tombé du ciel , et qui or» donnait à toute la chrétienté de se porter en armes...
Strona 91 - Amaury ne craignit donc pas de la renouveler : un être simple, disait-il, est celui qui n'a ni quantité ni qualité; tel est Dieu, telle est aussi la matière première. Mais y at-il deux êtres simples? Non, car ils ne seraient distincts que par des qualités ou des parties que l'un aurait de plus ou de moins que l'autre. Or ces parties, ces qualités, ce plus ou ce moins, répugnent à la nature de l'être simple.
Strona 595 - Ayant persuadé à un grand nombre de Catholiques de prendre les armes et de le suivre, il entreprit, au mois de juin 1181, le siège du château de Lavaur, qui, après quelque résistance, lui fut livré par Adélaïde de Toulouse, épouse de Roger, vicomte de Béziers. Alors celui-ci se soumit, et promit, avec les principaux du pays de renoncer à l'hérésie. Geoffroi du Vigews ajoute, qu'après cette expédition les croisés se retirèrent, mais que les mécréants ne furent pas pour cela convertis.
Strona 57 - Enfin, il n'a pas oublié d'y faire entrer un peu de théologie, de sorte qu'en assaisonnant toutes ces choses de la fable païenne qu'il y répand en divers endroits, il a fait de tous ces mélanges une bigarrure continuelle, dont la bizarrerie ne laisse pas d'avoir son prix, autant au moins que l'on en peut accorder aux choses irrégulières. » II faut que les contemporains d'Alain l'aient jugé bien autrement, et qu'ils aient trouvé dans son poëme de grandes beautés, puisque, de tous ses ouvrages,...
Strona 751 - Or vous devez vous souvenir que vous êtes de notre royaume , et nous voulons que vous en suiviez tes maximes; car, quoique vous soyez voisine de l'empire, vous ne devez pas suivre ses lois et ses usages sur cet article. Rendez donc vous-même la justice,, et examinez vous-même les affaires avec attention.
Strona 333 - Puis je encore être triste en demandant la guérison de mes fautes; il n'ya plus en moi de sentine où se trouve le péché, le vieil homme est mort et dépouillé de toutes ses souillures. • Une nouvelle créature est née dans le Christ. Je suis dépouillé du vieil homme et devenu un homme nouveau; mais l'amour est si ardent que mon cœur est fendu comme par un glaive et que les flammes le consument. Je me jette dans les bras du Christ et je lui crie : 0 amour, faites-moi mourir d'amonrl »...
Strona 15 - ... jusqu'au siècle de Constantin, il n'admet guère d'autres traditions fabuleuses ou suspectes que celles qu'il trouve consignées dans presque toutes les chroniques antérieures à la sienne. Il ose même se récrier contre certaines légendes ; par exemple, contre celle qui concernait un Juif, appelé Judas, et devenu, disait-on, évêque de Jérusalem, sous le nom de Cyriaque, après avoir découvert aux Chrétiens le lieu où était enterrée la croix de Jésus-Christ, a Ne m'objectez pas,...

Informacje bibliograficzne