Revue des questions historiques, Tom 1

Przednia ok³adka
Gaston Louis Emmanuel Du Fresne marquis de Beaucourt, Paul Allard, Jean Guiraud
Librairie de Victor Palmé, 1866
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 337 - J'ai communiqué, dit-il au roi, le commandement de Votre Majesté à ses fidèles habitants et gens de guerre de la garnison, je n'y ai trouvé que bons citoyens et braves soldats, mais pas un bourreau...
Strona 575 - La France a passé, jusqu'à présent, pour l'asile des rois malheureux; je veux que ma capitale devienne le temple des grands hommes. Venez-y, mon cher Voltaire, et dictez tout ce qui peut vous y être agréable. Je veux vous faire plaisir ; et, pour obliger un homme, il faut entrer dans sa façon de penser.
Strona 535 - Jeanne, va au secours du roi de France, et tu lui rendras son royaume." Elle répondit, toute tremblante: "Messire, je ne suis qu'une pauvre fille; je ne saurais chevaucher, ni conduire les hommes d'armes.
Strona 576 - Soyez donc un peu plus content, et daignez, je vous en conjure, m'écrire quatre lignes en général. Je ne demande autre chose sinon que vous êtes satisfait aujourd'hui des dispositions de la France, que personne ne vous a jamais fait un portrait aussi avantageux de son roi, que vous me croyez d'autant plus que je ne vous ai jamais trompé, et que vous êtes bien résolu à vous lier avec un prince aussi sage et aussi ferme que lui. Ces mots vagues ne vous engagent à rien, et j'ose dire qu'ils...
Strona 537 - Car personne au monde, ni rois, ni ducs , ni fille du roi d'Écosse , ne peuvent reprendre le royaume de France, et il n'ya pour lui de secours que moi-même , quoique j'aimasse mieux rester à filer près de ma pauvre mère ; car ce n'est pas là mon ouvrage : mais il faut que j'aille , et que 1 Procès, interrog.
Strona 79 - ... conseil né de l'occasion, par faute et imprudence des huguenots, et qui ne se fût pu exécuter sans être découvert, s'il eût été prémédité; la feinte du roi Charles n'eût pu...
Strona 78 - Royne ma mère et moy, allasmes au portail du Louvre joignant le jeu de paulme, en une chambre qui regarde sur la place de la...
Strona 566 - Je suis étonné de toute manière : vous pensez comme Trajan, vous écrivez comme Pline, et vous parlez français comme nos meilleurs écrivains. Quelle différence entre les hommes ! Louis XIV était un grand roi, je respecte sa mémoire; mais il ne parlait pas aussi humainement que vous, monseigneur, et ne s'exprimait pas de même. J'ai vu de ses lettres; il ne savait pas l'orthographe de sa langue.
Strona 254 - Religion parmi les feux et les massacres : maintenant je suis tellement pressé par ceux de Guise et mon peuple, qu'il m'a fallu malgré moi mettre en prison ces deux pauvres femmes et vous ; elles seront brûlées demain et "vous aussi, si vous ne vous convertissez.
Strona 568 - Anti-Machiavel; mais il peut prendre tant de provinces qu'il voudra, pourvu qu'il ne prenne plus ce qui fait le charme de ma vie. Je suis véritablement touchée du sort de vos amis; je les connais et je les aime.

Informacje bibliograficzne