Obrazy na stronie
PDF
ePub

Nous l'atrendons encor , sa générosité
Devoit payer le prix de notre liberté.
N'en aurions-nous conçu qu'une vaine espé-

rance?

[ocr errors]

ZA YRE.

[ocr errors]

Peut-être fa promesse a passé sa puistance.
Depuis plus de deux ans il n'est point revenu.
Un Etranger , Fatime, un captif inconnu,
Promet beaucoup, cient peu , permet à son cou-

rage
Des sermens indiscrets pour sortir d'esclavage.
Il devoir délivrer dix Chevaliers Chrétiens ,
Venir rompre leurs fers, ou reprendre les liense
J'admirai trop en lui cec inutile zéle.
Il n'y faut plus penser,

FATI ME.

Mais s'il éroịt fidele ;
S'il revenoit enfin dégager les sermens,
Ne voudriez-vous pas?

ZAY R E.

Fatime, il n'est plus temps.
Tout est changé.

FATIME.
Comment, que prétendez-vous dire !

Z AYRE.
Va, c'est trop ce céler le destin de Zaire:
Le secret du Soudan doit encor se cacher,
Mais mon cæur dans le tien se plaît à s'épancher.
Depuis près de trois mois , qu'avec d'autres
Capriveşa

TON

SO
A

Не Pu OLE

me ..

[ocr errors]

penser

On te fit du Jourdain abandonner les rives,
Le Ciel, pour terminer les malheurs de nos

jours,
D'une main plus puissante a choisi le secours,
Ce superbe Orosmane..

FATIME.

Eh bien ?
ZA YRE.

Ce Soudan même,
Ce Vainqueur des Chrétiens .. chere Fati-

il m'aime .
Tu rougis . . . je t'entends, gardes-toi de
Qu'à briguer ses soupirs je puisse m'abaisser,
Que d'un Maître absolu la superbe tendresse
M'offre l'honneur honteux du rang de sa Mai-
Et que j'essuye enfin l'outrage & le danger
Du malheureux éclat d'un amour passager,
Cette fierté qu'en nous loûtienç la modestie,
Dans mon coeur à ce point ne s'est point dénien-

tie.
Plutôt que jusques là j'abaisse mon orgueil,
Je verrois sans pâlir les fers & le cercueil :
Je m'en vais t'étonner; son superbe courage
A mes faibles appas présente un pur hommage;
Parmi tous ces objets à lui plaire empresfés,
J'ai fixé ses regards à moi seule adresses,
Et l'hymen confondant leurs intrigues fatales,
Me soumettra bientôt son coeur & mes rivales.

F A TIME.
Vos appas, vos vertus, font dignes de ce prix,
Mon ceur en est faté plus qu'il n'en est fur-

pris.

tresse,

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

Que vos félicités , s'il se peut , soient parfaites ,
Je me vois avec joie au rang de vos sujetes.

ZA YRE.
Sois toujours mon égale , & goûte mon bonheur,
Avec toi partagé je sens mieux fa douceur.

FATIME.
Hélas ! puisse le Ciel souffrir cet hymenée !
Puisse cette grandeur qui vous est destinée,
Qu'on nomme fi souvent du faux nom de bon-

heur,
Ne point laisser de trouble au fond de votre

ceur ! N'est-il point en secret de frein qui vous re

tienne ?
Ne vous souvient-il plus que vous futes Chré-
tienne ?

ZA Y R E.
Ah! que dis-tu ? Pourquoi rappeller mes ennuis?
Chere Fatime, hélas ! sçai-je ce que je suis ?
Le Ciel m'a-t-il jamais permis de me connaître?
Ne m'a-t-il pas caché le sang qui m'a fait naître:

F A TIME.
Nérestan qui naquit non loin de ce séjour ,
Vous dit que d'un Chrétien vous reçutes le jour ;
Que dis-je ? Cette Croix qui sur vous fut trouvée,
Parure de l'enfance avec soin conservée,
Ce figne des Chrétiens que l'art dérobe aux yeux
Sous ce brillant éclat d'un travail précieux,
Certe Croix , dont cent fois mes soins vous ont

parée,
Peut-être entre vos mains est-elle demeurée,

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

notre

Pe Pe ME

Comme un gage fecrer de la fidélité,
Que vous deviez au Dieu que vous aviez quitté.

ZA YRE.
Je n'ai point d'autre preuve ; & mon cous

qui s'ignore,
Pourrait-il suivre un Dieu que mon amant ab-

horre?
La coûtume , la loi plia mes premiers ans
A la Religion des heureux Musulmans.
Je le vois trop; les soins qu'on prend de notre

enfance,
Forment nos sentimens , nos meurs

créance ;
J'eusse été près du Gange esclave des faux

Dieux,
Chrétienne dans Paris, Musulmane en ces lieux.
L'instruction fait tout, & la main de nos peres
"Grave en nos faibles coeut's ces premiers cited

racteres,
Que l'exemple & le temps nous viennent re-

tracer ,
Er que peut-être en nous Dieu seul peut effacera
Prisonniere en ces lieux, tu n'y fus renfermée
Que lorsque ta raison par l'âge confirmée,
Pour éclairer ta foi te prêtoie lon flambeau ;
Pour moi des Sarrazins esclave en mon berceau ,
La foi de nos Chrétiens me fut trop tard connuë;
Contr'elle cependant, loin d'être prévenuë,
Cette Croix, je l'avouë, a souvent malgré moi
Saisi mon cæur surpris de respect & d'effroi ;
Posois l'invoquer même avant qu'en, ma pelle
D'Orosmane en secrer l'image fut tracée.
J'honore, je chéris ces charitables loix
Dont ici Nérestan me parla tanr de fois ;
Ces loix qui de la Terre écartant les miseres,

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

sée,

[ocr errors]
[ocr errors]

Des humains attendris font un peuple de freres;
Obligés de s'aimer, sans doute, ils sont heureux,

FATIM E.
Pourquoi donc aujourd'hui vous déclarer consi

tr'eux ?
A la Loi Musulmane à jamais asservie ,
Vous allez des Chrétiens devenir l'ennemie;
Vous allez épouser leur superbe Vainqueur,

Z AYRE.
Eh! qui refuseroit le présent de son ceur?
De route ma faiblesse il faut que je convienne,
Peut-être sans l'amour , j'aurois été Chrétiepne;
Peut-être qu'à ta Loi j'aurois sacrifié;
Mais Orosmane m'aime , & j'ai tout oublié.
Je ne vois qu'Orosmane , & mon ame enyvrée
Se remplic du bonheur de s'en voir adorée.
Mers-toi devant les yeux sa grace, ses exploits ,
Songe à ce bras puissant, vainqueur de tant de

Rois,
A cet aimable front que la gloire environne.
Je ne te parle point du Sceptre qu'il me donne;
Non, la reconnaissance est un faible retour
Un tribut offensant , trop peu fait pour l'amour.
Mon cæur aime Orosmane, & non fon Dia-
Chere Fatime , en lui je n'aime

que lui-même.
Peut-être j'en crois trop un penchant fi flareur;
Mais fi le Ciel fur lui déployant fa rigueur",
Aux fers

que j'ai portés eût condamné la vie ;
Si le Ciel fous mes loix eût rangé la Syrie,
Ou mon amour me trompe, ou Zaïre aujour-

dohui
Pour l'élever å foi descendroit jusqu'à lui.

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

dême ,

[ocr errors]
« PoprzedniaDalej »