Obrazy na stronie
PDF
ePub

Et demandoient la mort avec des cris affreux,
Hélas ! de tous côtés, dans ce désordre extrême,
En pleurant Mariamne, on vous plaignoit vous-

même.
L'on disoit hautement, qu’un Arrêt fi cruel
Accableroit vos jours d'un remords éternel.

HERODE.
Grand Dieu ! que chaque mot me porte un coup

terrible !

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

NA BAL. Aux larmes des Hébreux , Mariamne fenfible, Consoloit tout ce peuple, en marchant au trépas. Enfin vers l'échafaud on a conduit ses pas. C'est-là qu'en soulevant ses mains appesancies Du poids affreux des fers indignement flétries : » Cruel, a-t-elle dit, & malheureux époux ! » Mariamne en mourant ne pleure que sur vous. » Puissiez-vous par ma more finir vos injustices. » Vivez, regnez heureux sous de meilleurs aula

pices; >> Voyez d'un oil plus doux mes peuples & mes » Aimez-les: je mourrai trop contente à ce prix. En achevant ces mots, votre épouse innocenre Tend au fer desBourreaux cetre tête charmante, Donr la terre admiroit les modestes appas. Seigneur , j'ai vû lever le parricide bras; J'ai vû tomber

HERODE.

Tu meurs ! & je respire encore? Manes sacrés, chere ombre, épouse que j'adore, Reste pâle & sanglant de l'objet le plus beau, Jere suivrai du moins dans la nuit du tombeau.

fils ;

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

Quoi!yous me retenez? Quoi ! Citoyens perfides,
Vous arrachez ce fer à mes mains parricides !
Ma chere Mariamne , arme-roi, punis-moi ,
Viens déchirer ce cæur qui brûle encor pour toi.
Je me meurs. Il tombe dans un fauteuil,

NA BAL.

De ses sens il a perdu l'usage ; Il succombe à ses maux.

HERODE.

Quel funeste nuage
S'est répandu soudain sur mes esprits troublés!
D'un sombre & noir chagrin mes lens font acca-

blés.
D'où vient qu'on m'abandonne au trouble qui

me gêne ?
Je ne vois point ma Sæur , je ne vois point la

Reine.
Vous pleurez , vous n'osez vous approcher de

moi !
Triste Jerusalem, tu fuis devant con Roi?
Qu'ai-je donc fait ? Pourquoi suis-je en horreur

au monde ?
Qui me délivrera de ma douleur profonde ?
Par qui ce long courment sera-t-il adouci ?
Qu'on cherche Mariamne , & qu'on l'amene ici.

NA BAL.
Mariamne , Seigneur !

HERODE.

Qui : je sens que fa voë Varendre un calme heureux à mon ame épera. Toujours devant ses yeux que j'aime & que je

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

duë;

fent ,

184 MARIAMNE, TRAGEDIE. Mon ceur est moins troublé, mes jours font

plus serains.
Déjà même à son nom mes douleurs s'affaiblif-
Déjà de mon chagrin les ombres s'éclaircissent.
Qu'elle vienne.

NA BAL,
Seigneur ...
HERODE,

Je veux la voir.
N A B A L.

Hélas ! Avez-vous pu, Seigneur , oublier son trépas ?

HERODE. Cruel ! que dites-vous ?

NA BAL.

La douleur le transporte: Il ne se connaît plus.

HERODE.

Quoi ! Mariamne est morte ? Ah ! funeste raison, pourquoi m'éclaires-tu ? Jour triste,jour affreux, pourquoi m'es-tu rendu? Lieux teints de ce beau sang que l'on vient de

répandre, Murs que j'ai relevés, Palais, combez en cendre, Cachez sous les débris de vos superbes tours, La place où Mariamne a vu trancher ses jours. Quoi!Mariamne est morte,& j'en suis l'homicide? Punissez , déchirez ce monstre parricide, Armez-vous contre moi , sujets qui la perdez , Tonnez, écrasez-moi , Cieux qui la possédez, Fin du cinquième dernier Axte.

BRU.

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

Représentée pour la prémiere fois le 11

Décembre 1730.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]
[blocks in formation]

AVERTISSEMENT.

Cette Tragédie fut jouée pour la prémiere fois en 1730. C'est de toutes les pièces de no

17 tre Auteur celle qui eut en France de moins de succès aux Représentations ; elle ne fut jouée que seize fois, c'est celle qui a été traduite en plus de langues , 8 que les nations étrangeres ni. ment le mieux. Elle est ici fort différente des préins S. mieres Editions de Paris,

[ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small]
« PoprzedniaDalej »