Obrazy na stronie
PDF
ePub

GRAND CATÉCHISME.

SECONDE PARTIE,

Contenant les Dogmes de la Religion.

vit

LEÇON VI. De la descente aux enfers et de la gloire de Jésus-Christ,

262

LEÇON VII. Du jugement,
LECON VIII. Du Saint-Esprit,
LECON IX. De l'Eglise,

LEÇON X. De la communion des Saints et de la rémission

des péchés

271

273

LEÇON XI. De la résurrection de la chair,
LEÇON XII. De la vie éternelle,
LEÇON XIII. De la prière,

274

276

LECON XIV. Des deux premières demandes du Pater, 278
LEÇON XV. Des deux demandes suivantes,
LEÇON XVI. Des trois dernières demandes,

280

281

LECON XVII. De l'Ave, du Credo, du Confiteor et de l'office de l'église,

283

264

267

268

LEÇON XVIII. Des autres prières,
LECON XIX. De l'oraison mentale,

LECON XX. De l'amour de Dieu et du prochain,
LEÇON XXI. Du décalogue,
LECON XXII. Du premier commandement,
LECON XXIII. Du second commandement,
LECON XXIV. Du troisième commandement,
LECON XXV. Du quatrième commandement,
LECON XXVI. Du cinquième commandement,
LECON XXVII. Du sixième commandement,
LEÇON XXVIII. Du septième commandement,
LECON XXIX. Des trois derniers commandemens,
LEÇON XXX. Des désirs,
LEÇON XXXI. Des trois premiers commandemens de l'é-

307

309

311

glise,

LEÇON XXXII. Des fêtes et des mystères,
LECON XXXIII. Des fêtes des Saints,
LEÇON XXXIV. Du jeûne et de l'abstinence en général

LECON XXXIX. Du baptême,

LECON XL. De la préparation au baptême,

LECON XLI. Du baptême solennel,

LEÇON XLII. Du baptême des enfans,

LECON XLIII. Du catéchisme et de la confirmation,

285

287

288

290

292

294

296

299

301

303

305

4

318

LEÇON XXXV. Des jours de jeûne et d'abstinence en particulier, 320

LEÇON XXXVI. Des conseils et de la perfection chrétienne,

323

LEÇON XXXVII. De la grace,

LEÇON XXXVIII. Des sacremens,

314

316

325

326

329

330

333

335

339

342

344

LEÇON XLIV. Du saint chrême,

LEGON XLV. Du saint sacrifice de la messe, LEÇON XLVI. Suite de la messe, de l'instruction du peuple et de l'offrande,

346

viij

LEÇON XLVII. De la consécration,
LECON XLVIII. De la communion,
LEÇON XLIX. Des messes basses et du viatique,
LECON L. Suite de l'eucharistie,

359

LECOX LI. Du sac ement de pénitence; de la contrition, 357
LEÇON LII. De la confession et de la satisfaction,
LEÇON LIII. De la pénitence publique,
LECON LIV. De l'absolution solennelle et des cas réser
363

361

LEÇON LIX. Des ordres mineurs et majeurs,
LEÇON LX. Du mariage,

vés,

369

LEÇON LV. De l'excommunication ; des péchés véniels, 365
LEÇON LVI. Des indulgences et du Purgatoire, 367
LECON LVII. De l'extrême-onction,
LEÇON LVIII. Du sacrement de l'ordre et de la tonsure,

.

349 352

Fin de la Table du Grand Catéchisme.

354

355

371

373

376

[ocr errors]

SUR LE DESSEIN ET L'USAGE

DE CE CATÉCHISME.

CEUX qui ont quelque expérience des fonc

tions ecclésiastiques et quelque zèle pour le
salut des ames, sont sensiblement touchés de
l'ignorance de la plupart des chrétiens. Ce ne
sont point seulement les paysans,
les ouvriers,
les gens grossiers, sans esprit, sans éducation
ce sont les gens du monde, polis et éclairés
d'ailleurs souvent même les gens de lettres,
que l'on trouve fort mal instruits et des
mystères et des règles de morale. On voit
des personnes dévotes, qui ont lu beaucoup de
livres spirituels, et savent grand nombre de
pratiques de piété, mais qui n'ont pas encore
bien compris l'essentiel de la religion. On
voit, qui le pourrait croire! des religieux,
des prêtres et des théologiens, à qui l'écri-
ture sainte n'est pas familière, et qui ne se
sont pas assez appliqués à entendre le corps
de la doctrine chrétienne et la suite des
desseins de Dieu sur nous.

Cette ignorance est une des principales sources de la corruption des mœurs. Rarement la dépravation du coeur est-elle si grande, que l'on résiste ouvertement à la lumière de la vérité et de la justice: mais on ne peut faire que

par hasard le bien que l'on ne connaît pas. La dévotion ne peut jamais être que superficielle, quand elle n'est point fondée sur des principes solides, et sur une pleine conviction de l'excellence de la loi de Dieu et un théologien qui ne s'attache qu'aux questions particulières que l'on agite dans les écoles et au détail de la pratique présente, ne sera jamais capable de bien instruire les enfans de l'église, ni de bien combattre ses ennemis.

9

Le libertinage même et le mépris de la religion ne viennent que d'ignorance; car il est impossible de connaître la doctrine chrétienne telle qu'elle est, sans l'admirer et l'aimer. La plupart des libertins le sont sans connais→ sance de cause , par emportement ou par préoccupation; et si quelques-uns ont de l'étude, ce sera de la philosophie purement humaine ou la lecture de quelque auteur extravagant, qui combatte toutes les maximes établies. Mais il n'y en a point qui ait examiné les preuves avant les objections, et qui se soit donné la patience de sonder les fondemens de la religion, et d'en considérer attentivement toute la suite.

"

Il ne faut chercher bien loin la cause pas de cette ignorance. L'ignorance naît avec nous, et c'est une des suites de la corruption de la nature. Ce n'est pas de ces maux auxquels on puisse remédier une fois pour une longue suite d'année, puisque tous les jours des enfans viennent au monde, et y viennent entièrement ignorans. Il leur sert peu de naître dans le sein de l'église et de parens éclairés;

« PoprzedniaDalej »