Oeuvres complètes de Régnier

Przednia ok³adka
Flammarion [S.D.], 1869 - 264

Z wnêtrza ksi±¿ki

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 29 - Lors il leve la jambe au jarret ramassée, Et d'un œil innocent il couvroit sa pensée, Se tenant suspendu sur les pieds en avant. Le loup qui l'aperçoit se leve de devant, S'excusant de ne lire avecq' ceste parolle, Que les loups de son temps n'alloient point à l'écolle.
Strona 71 - Qui fait qu'on trouve bon seulement ce qui plaît. 0 débile raison 1 où est ores ta bride? Où ce flambeau qui sert aux personnes de guide ? Contre la passion trop...
Strona 65 - Contraire à ces resveurs dont la Muse insolente, Censurant les plus vieux, arrogamment se vante De reformer les vers, non les tiens seulement, Mais veulent déterrer les Grecs du monument, Les Latins, les Hébreux et toute l'antiquaille. Et leur dire en leur nez qu'ils n'ont rien fait qui vaille.
Strona 66 - Prendre garde qu'un qui ne heurte une diphtongue ; Épier si des vers la rime est brève ou longue ; Ou bien si la voyelle, à l'autre s'unissant, Ne rend point à l'oreille un vers trop languissant.
Strona 59 - D'un ris de saint Médard il me fallut répondre. Je poursuis. Mais, ami, laissons-le discourir; Dire cent et cent fois , il en faudrait mourir ; Sa barbe pinçoter, cageoller la science, Relever ses cheveux , dire , en ma conscience...
Strona 67 - Epier si des vers la rime est brève ou longue, Ou bien si la voyelle à l'autre s'unissant, Ne rend point à l'oreille un vers trop languissant, Et laissent sur le vert le noble de l'ouvrage. Nul aiguillon divin n'élève leur courage ; Ils rampent bassement, faibles d'inventions, Et n'osent, peu hardis, tenter les fictions, Froids à l'imaginer...
Strona 15 - Aussi lorsque l'on voit un homme par la rue Dont le rabat est sale et la chausse rompue , Ses grègues aux genoux , au coude son pourpoint, Qui soit de pauvre mine et qui soit mal en point; Sans demander son nom , on le peut reconnoistre , Car si ce n'est un poète , au moins il le veut estre.
Strona 34 - J'en vy ces jours passez de vous une si belle Que c'est pour en mourir : ah ! ma foi, je voy bien, Que vous ne m'aimez plus : vous ne me donnez rien. » Mais on lit à leurs yeux et dans leur contenance •Que la bouche ne parle ainsi que l'âme pense, Et que c'est, mon amy, un grimoire et des mots Dont tous les courtisans endorment les plus sots. Mais je ne...
Strona 84 - S'en vindrent du parler à tic tac, torche, lorgne; Qui casse le museau, qui son rival éborgne , Qui jette un pain, un plat, une assiette, un couteau, Qui pour une rondache empoigne un escabeau.
Strona 193 - De rejetons espère un jour Ombrager les lieux d'alentour, Reprenant sa perruque verte. Où l'homme, en la fosse couché, Après que la mort l'a touché, Le cœur...

Informacje bibliograficzne