Obrazy na stronie
PDF
ePub
[ocr errors]

DE

VOLTAIR E.

AVERTISSEMENT

DE L'ÉDITION DE 1775.

Nous donnons ici toutes les pièces de théâtre de M. de Voltaire. Toutes les éditions qu'on en a données à Paris font très-informes ; cela ne pouvait être autrement. Il arriva plus d'une fois que le public, séduit par les ennemis de l'auteur, sembla rejeter aux premières représentations les mêmes morceaux qu'il redemanda ensuite avec empressement quand la cabale fut dissipée.

Quelquefois les acteurs, déroutés par les cris de la cabale, se voyaient forcés de changer eux-mêmes les vers qui avaient été le prétexte du murmure; ils leur en substituaient d'autres au hasard. Presque tous ses ouvrages dramatiques ont été représentés et imprimés à Paris dans son absence. De-là viennent les fautes dont fourmil, lent les éditions faites dans cette capitale. Théâtre. Tom. I.

A

Par exemple, dans la pièce de Gengis im. primée par nous, in-8°, sous les yeux de l'auteur, on trouve dans la scène Gengis parait pour la preinière fois les vers fuivans :

Cessez de mutiler tous ces grands monumens,
Ces prodiges des arts consacrés par les temps ;
Respectez-les : ils sont le prix de mon courage.
Qu'on cesse de livrer aux flammes, au pillage,
Ces archives des lois, ce vaste amas d'écrits
Tous ces fruits du génie , objets de vos mépris ;
Si l'erreur les dicta , cette erreur m'est utile;

Elle occupe ce peuple et le rend plus docile. etc. Ce morceau est tronqué et défiguré dans l'édition de Duchesne et dans les autres. Voici comme il s'y trouve :

Cessez de mutiler tous ces grands monumens ,
Ces prodiges des arts consacrés par les temps,
Echappés aux fureurs des fammes, du pillage;

Respectez-les : ils sont le prix de mon courage, etc.
Oni voit assez que ce qu'on a retranché était
abfolument nécessaire et trés à fa place.
Ce vers qu'on a substitué,

Ecbappés aux fureurs des flammes, du pillage;

[ocr errors]

est un vers indigne de quiconque eft inftruit des règles de fon art, et connaît un peu l'harmonie. Echappés aux fureurs des fiamnies, est une céfure monstrueuse;

« PoprzedniaDalej »