Obrazy na stronie
PDF

Sans parler de moi, c'est un grand bonheur pour ! les lettres, que nous vivions sous un prince qui

[merged small][merged small][ocr errors]

de bons ouvrages que par des louanges, pour les

quelles il a un dégoût peu ordinaire dans ceux qui,

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

bonté d'un ouvrage. Souvent un auteur doit le succès de sa pièce ou à l'art des acteurs qui la jouent, ou à la décision de quelques amis accrédités dans le monde qui entraînent pour un temps les suffrages de la multitude ; et le public est étonné , quelques mois après , de s'ennuyer à la lecture du même ouvrage qui lui arrachait des larmes à la représentation. Je me garderai donc bien de me prévaloir d'un succès peut-être passager, et dont les comédiens ont plus à s'applaudir que moi-méme. On ne voit que trop d'auteurs dramatiques qui impriment, à la tête de leurs ouvrages, des préfaces pleines de vanité; qui comptent les princes

[ocr errors]

L E T T R E III.
Contenant la critique de l'Oedipe de Sophocle.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[merged small][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

* ----

« PoprzedniaDalej »