Histoire des émigrés francais, depuis 1789, jusqu'en 1828, Tom 2

Przednia ok³adka
L. F. Hivert, 1828 - 805
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 349 - Les individus amnistiés ne pourront, en aucun cas et sous aucun prétexte, attaquer les partages de présuccession, succession ou autres actes et arrangemens faits entre la république et les particuliers, avant la présente amnistie. « Ceux de leurs biens qui sont encore dans les mains de la nation ( autres que les bois et forêts déclarés inaliénables,
Strona 357 - fidèles serviteurs ; mais , ne vous y trompez « pas, je n'en serai jamais réduit là ; j'ai une « autre ressource, dont je ne crois pas devoir « user tant que j'aurai des amis puissans, c'est « de faire connaître mon état en France, et de « tendre la main, non au gouvernement
Strona 365 - division y joindra un capitaine ou officier et un lieutenant de gendarmerie , et trois ou, quatre brigades de gendarmerie. « Dès que le général Ordener aura passé le Rhin, il se dirigera droit à Ettenheim, marchera droit à la maison du duc et à celle de Dumouriez : après cette expédition terminée, il fera son retour sur Strasbourg.
Strona 282 - Vous allez entreprendre une conquête dont « les effets sur la civilisation et le commerce « du monde sont incalculables. Nous ferons « quelques marches fatigantes , nous livrerons « plusieurs combats, nous réussirons dans
Strona 135 - j'exige deux conditions : la première qu'on « me présente le livre d'or où ma famille est « inscrite, afin que j'en raye le nom de ma « main ; la seconde, qu'on me rende l'armure « dont mon aïeul Henri IV a fait présent à la
Strona 38 - que je désirais tant, je puis communiquer « "directement avec vous, je puis vous parler « de mon admiration, de ma reconnaissance, « du désir ardent que j'ai de vous joindre, de « partager vos périls et votre gloire ; je le rem« plirai, dût-il m'en coûter tout mon sang...
Strona 365 - Les troupes prendront du pain pour quatre jours, et se muniront de cartouches. Le général de la division y joindra un capitaine ou officier et un lieutenant de gendarmerie , et trois ou, quatre brigades de gendarmerie. « Dès que le général Ordener aura passé le Rhin, il se dirigera droit à
Strona 353 - J'ai reçu la lettre de « VAR ; j'ai toujours pris un vif intérêt à « ses malheurs et à ceux de sa famille. Elle ne « doit pas songer à se présenter en France ; elle « n'y parviendrait que sur cent mille cada« vres. Du reste , je m'empresserai toujours à « faire tout ce qui pourrait adoucir ses
Strona 364 - de se rendre dans la nuit en poste à Strasbourg. Il voyagera sous un autre nom que le sien ; il verra le général de la division. « Le but de sa mission est de se porter sur Ettenheim, de cerner la ville, d'y enlever le duc d'Enghien, Dumouriez,
Strona 365 - Vous donnerez ordre pour que le même jour et à la même heure, 200 hommes du 26' de dragons, sous les ordres du général Caulaincourt ( auquel vous donnerez des ordres en conséquence ), se rendent à Offembourg , pour y cerner la ville et arrêter la baronne de Reich, si elle n'a été prise à Strasbourg, et autres

Informacje bibliograficzne