Obrazy na stronie
PDF

JUL 27 1909

L'ANNÉE LITURGIQUE
CUCA
.693
Tā PRÉFACE.

as a persécution, qui ne s'est point apaisée

6 à notre endroit sous les divers déposi

% taires du pouvoir, a retardé plus que nous ne pensions l'apparition de ce volume. Nos lecteurs voudront bien se persuader que nous regrettons autant qu'eux ces lenteurs forcées.

Qu'ils veuillent bien avoir un souvenir devant Dieu pour nous et nos frères, et nous aider à porter la violence avec laquelle l'enfer s'acharne si spécialement contre les fils de Dom Guéranger. Nous demanderons au Seigneur qu'il daigne, en retour, leur donner part aux bénédictions promises à ceux qui souffrent pour la justice.

Fr. L. F.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

LE TEMPS

APRÈS

LA PENTECOTE

dddddddddd AAAAAAA

CHAPITRE PREMIER.

DE L'ASSISTANCE A LA SAINTE MESSE, AU TEMPS

'APRÈS LA PENTECÔTE.

[ocr errors]
[ocr errors]

e Dimanche, și la Messe à laquelle on To assiste est paroissiale, deux rites solen

n els, l'Aspersion de l'Eau bénite, et en re beaucoup d'églises la Procession, devront d'abord intéresser la piété.

ANTIENNE DE L'ASPERSION,

Vous m'arroserez, Sei- ASPERGES me, Domine,

V gneur, avec l'hysope, et A hyssopo, et mundaje serai purifié; vous me la- bor: lavabis me, et super verez, et je deviendrai plus nivem dealbabor. blanc que la neige.

Ps. Ó Dieu, ayez pitié de Ps. Miserere mei, moi selon votre grande mi- Deus, secundum maséricorde. Gloire au Père. gnam misericordiam Vous m'arroserez.

tuam. Gloria Patri. As

I perges me. ř. Montrez-nous, Sei- v. Ostende nobis, Do

LE TEMPS APRÈS LA PENTECOTE. – T. III.

[ocr errors]
[blocks in formation]

C'est en vous que j'ai mis mon espérance; et cependant je me sens triste et inquiet à cause des embûches qui me sont tendues.

Faites-moi doncvoir celui qui est la lumière et la vérité: c'est lui qui nous ouvrira l'accès à votre sainte montagne, à votre céleste tabernacle.

Il est le médiateur, l'autel vivant; je m'approcherai de lui et je serai dans la joie.

Quand je l'aurai vu, je chanterai avec allégresse. O mon âme! ne t'attriste donc plus, ne sois plus troublée.

Espère en lui ; bientôt il va paraître, celui qui est ton Sauveur et ton Dieu.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit;

Comme il était au commencement, et maintenant, et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Je vais donc m'approcher de l'autel de Dieu, et sentir la présence de celui dont la venue rajeunit mon âme.

Cette confiance est en moi, non à cause de mes mérites, mais par le secours toutpuissant de mon Créateur.

Cette pensée qu'il va paraître devant le Seigneur fait naître dans l'âme du Prêtre un vif sentiment de componction. Il ne veut pas aller plus loin sans confesser publiquement qu'il est pécheur et indigne d'une telle grâce. Ecoutez avec respect cette confession de l'homme de Dieu, et faites ensuite

Quia tu es, Deus, fortitudo mea: quare me repulisti? et quare tristis incedo, dum affligit me inimicus?

Emitte lucem tuam et veritatem tuam : ipsa me deduxerum et adduxerunt in montem sanctum tuum, et in tabernacula tua.

Et introibo ad altare Dei: ad Deum quilaetificat juventutem meam.

Confitebor tibi in cithara, Deus, Deus meus: quare tristis es, anima mea? et quare conturbas me?

Spera in Deo, quoniam adhuc confitebor illi: salutare vultus mei, et Deus meus.

Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto;

Sicut erat in principio, et nunc et semper, et in sœcula saeculorum. Amen.

t. Introibo ad altare Dei,

Ad Deum qui lœtificat juventutem meam.

t. Adjutorium nostrum in nomine Domini, f. Qui fecit cœlum et terram.

« PoprzedniaDalej »