Obrazy na stronie
PDF

etsi fonte baptismatis demeure pas moins assuré non est ablutus, sui ta- toutefois qu'il fut purifié men est sanguinis lava- par le bain de son sang et cro mundatus, ac regni rendu digne d'entrer dans cælestis dignus factus | le royaume des cieux. Le ingressu. Passus est au- martyre d'Alban eut lieu tem Albanus juxta Ve- près de Vérulam, le dix des rolamium die decimo calendes de juillet. calendarum juliarum. I 'étais étranger, et vous m'avez reçu, dira le Sei

gneur à ses élus au grand jour du jugement'; et les élus auront besoin que le Seigneur explique sa divine parole, et leur dise que ce qu'ils ont fait au plus petit de ses frères, c'est à lui qu'ils l'ont fait. Pour vous, ô Alban, vous le savez à l'avance; l'heure suprême où méchants et bons entendront la sentence éternelle, ne révèlera au monde sur ce point que ce qui fut l'expérience de vos premiers pas dans les voies du salut. En abritant dans votre maison, païenne encore, cet inconnu qui fuyait les bourreaux, vous pensiez ne céder qu'aux instincts d'un cour naturellement généreux et fidèle aux lois de l'hospitalité. Pourtant c'était un bien autre inconnu qui frappait alors à la porte de votre demeure; lorsque partit l'étranger, le Christ même était devenu votre hôte. Bientôt il vous conviait en retour à habiter dans sa propre maison, et la triomphale porte du martyre vous donnait accès au palais des cieux.

Tracée par votre sang, la route qui mène à Dieu est largement ouverte dans la grande île. Longtemps l'ennemi sembla ne pouvoir y dresser ses embûches. On vit y entrer à flots pressés vos concitoyens de la terre. Des peuples que vous n'aviez pas connus vinrent à leur tour, estimant à honneur

1. MATTH. XXV, 25.

de rattacher au nom d'Alban leurs origines, laissant passer le droit de la conquête après celui dont faisait preuve le caur de fils qui battait en eux pour le protomartyr. Ainsi fûtes-vous et la tige de cette efflorescence surnaturelle qui fit l'Ile des Saints, et l'unité de la nation elle-même dans les phases si diverses de son histoire. Près du lit de repos où vous attendiez la résurrection, dans le temple splendide que vous dédièrent les peuples reconnaissants, vous aviez convié les fils de Benoît au ministère de la divine louange pour célébrer les bienfaits du passé, les bénédictions de chaque jour, et mériter à la patrie la continuation des faveurs du ciel. Ils étaient grands les siècles où, par ses Saints, Dieu gouvernait ainsi le monde; et bien triste est l'égarement de ceux qui pensent avoir servi la cause du Seigneur et celle des peuples, en supprimant les hommages rendus par les générations qui nous ont précédés à ces illustres protecteurs.

O Alban, traité comme l'a été le Roi des Saints, comme lui aussi ne vous souvenez point des injures. Protomartyr, bien plutôt applaudissez aux triomphes de ces autres athlètes qui sont venus renforcer la phalange placée sous votre commandement dans l'éternelle patrie. Et si l'ère des martyrs semble une fois de plus close pour un temps, considérez ceux de vos enfants dont la constance a survécu à tant d'assauts ; bénissez les familles dans lesquelles vit toujours la foi des vieux âges : nobles races, dont mille fois les pères s'exposèrent comme vous à la mort pour abriter les ministres du Seigneur ; maintenez les nouveaux fils du cloître à la hauteur des traditions dont le dépôt leur fut confié au sein de la tempête ; multipliez sur tous les points les ouvriers appelés à réparer les ruines.

De nouveau retentit dans Albion la voix du Seigneur. Et comme si Dieu voulait que son histoire encore ici se rattachât à la vôtre, la .sainte vertu de l'hospitalité, qui fut pour vous le principe du salut, a été pour elle dans nos temps l'occasion du retour aux croyances des ancêtres. Comme vous elle a reçu les prêtres venus d'au delà de la mer et que chassait la persécution ; comme vous déjà ne semble-t-il pas qu'elle ait entendu la divine parole : J'étais étranger, et vous m'avez accueilli ? Puisse-t-elle, comme vous toujours qui êtes son protecteur et son père, aller jusqu'au bout de l'invitation céleste, et conclure avec l'antique rédacteur des Actes de votre martyre : « La vérité connue sera la joie de notre île; grande sera l'allégresse, lorsque seront brisés les liens du mensonge ! Pour moi, sans plus tarder, j'irai à Rome, j'y laisserai mon erreur, j'y mériterai la réconciliation et le pardon de mes fautes; ce livre même qui est dans mes mains, je le présenterai à la revision de ceux qui sont dans cette ville : afin que s'il renferme quelque chose d'autrement dit qu'il ne convient, le Seigneur Jésus-Christ daigne par eux le corriger, lui qui, étant Dieu, vit et règne dans tous les siècles des siècles. Amen'. »

1. Acta S. S. Albani, Amphibali et Sociorum, anno DXC Anglice scripta, v, 46. BOLLAND. Junii iv, p. 159.

FIN DU TOME TROISIÈME.

[ocr errors]

Pages. XIII Juin. – Saint Antoine de Padoue, Confesseur. 177 XIV Juin. – Saint Basile le Grand, Evêque et Doc

teur de l'Eglise. . . . . . . . . . . . . . 188 XV Juin. — Les SS. Vite, Modeste et Crescence, Mar

tyrs. . . . . . . . . . . . . . . . . . 208 XVI Juin. — Saint Cyr et sainte Julitte, Martyrs.. 213 XVIII Juin. – Les SS. Marc et Marcellien, Martyrs. 224 XIX Juin. - Sainte Julienne Falconiéri, Vierge... 228

Le même jour.-Les SS. Gervais et Protais, Martyrs. 238 XX Juin. – Saint Silvère, Pape et Martyr. .... 247 XXI Juin. – Saint Louis de Gonzague, Confesseur. 251 XXII Juin. – Saint Paulin, Evêque et Confesseur. . 261 XXIII Juin. – La Vigile de saint Jean-Baptiste. . . 276 XXIV Juin. – La NativiTÉ DE SAINT JEAN-BAPTISTE. 282

Aux premières Vêpres. · · · · · · · · ·
A Tierce. . . . . . . . . . . . . . . .
A la Messe. ... . . . . . . . . . . . 309
A Sexte. . . . . . . . . . . . . . . . 320
A None. . . . . . . . . . . . . . 321

Aux secondes Vêpres. . . . . . . . . . . 322 XXV Juin. - Saint Guillaume, Abbé. ...... XXVI Juin. — Les SS. Jean et Paul, Martyrs... 342 XXVII Juin. - Quatrième jour dans l'Octave de saint

Jean-Baptiste. . . . . . . . . . . . . . . 352 XXVIII Juin. – La Vigile des saints Apôtres Pierre

et Paul. . . . . . . . . . . . . . . . . 359 Le même jour. - Saint Léon II, Pape et Confesseur. 362

Le même jour. – Saint Irénée, Evêque et Martyr. 373 XXIX Juin. -Saint PIERRE ET SAINT Paul, APÔTRES. 387

Aux premières Vêpres. . . . . . . . . . 393
A Tierce. . . . . . . . . . . . . . . . 409
A la Messe. · · · · · · · · · · 410
A Sexte. . . . . . . . . . . . . . . . 424
A None. . . . . . . . . . .

. . . 423 Aux secondes Vêpres. .............. 426 XXX Juin.-La Commémoration de saint Paul, Apôtre. 446

« PoprzedniaDalej »