Obrazy na stronie
PDF

En certains lieux, la roue ardente, disque enflammé tournant sur lui-même et parcourant les rues des villes ou descendant du sommet des montagnes, représentait le mouvement du soleil qui n'atteint le plus haut point de sa course que pour redescendre aussitôt ; elle rappelait la parole du Précurseur au sujet du Messie: Il faut qu'il croisse et que je diminue ". Le symbolisme se complétait par l'usage où l'on était de brûler les ossements et débris de toutes sortes, en ce jour qui annonça la fin de la loi ancienne et le commencement des temps nouveaux, selon le mot de l'Ecriture : Vous rejetterez ce qui est vieux, à l'arrivée des nouveaux biens 2.

Heureuses les populations qui conservent encore quelque chose des coutumes où l'antique simplicité de nos pères puisait une joie plus vraie, et plus pure assurément, que celles demandées par leurs descendants à des fêtes où l'âme n'a plus de part!

L'Office des Laudes a aujourd'hui une importance particulière, le Cantique Benedictus, qu'on y chante toute l'année, étant l'expression même des sentiments inspirés par l'Esprit-Saint au père de Jean-Baptiste, à l'occasion de la naissance qui réjouit ainsi Dieu et les hommes. C'est pourquoi, ne pouvant insérer l'Office entier, nous donnerons du moins ici le Cantique, en le faisant précéder des deux Hymnes de Matines et de Laudes, qui font suite à celle des Vêpres dans la composition de Paul Diacre. Les Antiennes, le Capitule et le Verset des Laudes, sont les mêmes que l'on trouvera plus loin aux secondes Vêpres.

1. Johan. III, 30. — 2. Levit. xxvi, 10.

HYMNE DE MATINES.

Dès vos plus tendres an- . A NTRA deserti teneris D nées, fuyant la foule et A sub annis , les villes, vous gagnâtes les Civium turmas fugiens, antres du désert, pour évi- petisti, ter que le moindre écart de Ne levi posses maculare la langue ne vînt ternir l'é vitam clat de votre vie.

Crimine linguæ.

Là vous eûtes un dur vête- Præbuit durum tegument de poils de chameau men camelus pour couvrir vos membres Artubus sacris, strophisacrés, pour ceinture une um bidentes ; lanière , pour aliment le Cuilatex haustum, socia. miel et les sauterelles.

ta pastum
Mella locustis.

Les autres prophètes Cæteri tantum cecineavaient seulement chanté, re vatum d'un caur inspiré, l'astre Corde præsago jubar qui devait paraître ; mais affuturum : vous, du doigt, vous mun- | Tu quidem mundi scetrez celui qui ôte le péché lus auferentem du monde.

Indice prodis.

Il n'y eut point dans Non fuit vasti spatium l'immensité du vaste uni- | per orbis vers un fils de la femme Sanctus quisquam geniplus saint que ne fut Jean, tus Johanne, lui qui mérita de plonger Qui nefas sæcli meruit sous les eaux celui qui lave | lavantem les crimes des siècles.

Tingere lymphis.

Honneur au Père, et au Sit decus Patri, geniFils qu'il engendre, ainsi tæque Proli, qu'à vous, puissance éter - Et tibi, compar utriusnellement égale aux deux,

que virtus Ô Esprit: Dieu unique, dans Spiritus semper, Deus utoute la suite des âges.

nus, omni

Temporis ævo.
Amen.

Amen.

HYMNE DE LAUDES. NIMIS felix, meriti-In MILLE fois heureux , que celsi,

vous dont le mérite est Nesciens labem nivei pur si sublime, dont la blanche doris,

pureté ne connut jamais de Præpotens martyr, ne- souillure, très puissant mar

morumque cultor, tyr, habitant des forêts, le Maxime vatum. plus grand des prophètes.

[ocr errors]

Serta ter denis alios. D'autres ont leurs coucoronant

ronnes brillantes d'ouvres Aucta crementis, dupli- ayant produit trente pour

cata quosdam ; un, deux fois plus en quelTrina te fructu cumulata ques-uns ; mais vous, plus centum

que triplant vos cuvres, Nexibus ornant. allez jusques à cent dans la

gloire de votre diadème.

Nunc potens nostri. Maintenant, par la vertu

meritis opimis de mérites si féconds, brisez Pectoris duros lapides les durs rochers de nos revelle,

caurs, aplanissez le chemin Asperum planans iter, raboteux, redressez les senet reflexos

tiers qui s'écartent ; Dirige calles.

Ut pius mundi Sator et Afin que le doux CréaRedemptor,

teur et Rédempteur du Mentibus culpæ sine la- monde, trouvant nos âmes be puris,

purifiées des souillures de Rite dignetur veniens toute faute, daigne comme beatos

il convient, à sa venue, y Ponere gressus. poser ses pieds bienheu

reux.

Laudibus cives cele- Que les habitants des

brent superni cieux vous célèbrent en Te, Deus simplex pari- | leurs louanges, ô Dieu simterque trine,

ple et trois en personnes ;

1. Et aliud cecidit in terram bonam; et dabat fructum ascendentem, et crescentem ; et afferebat unum triginta, unum sexaginta, et unum centum. Marc. IV, 8, 20.

dans nos supplications, de Supplices et nos veniam notre côté, nous vous precamur: demandons grâce : épargnez Parce redemptis. vos rachetés. Amen.

Amen.

[merged small][merged small][ocr errors]

Ant. La bouche de Zacha-/ Ant. Apertum est os rie fut ouverte, et il pro-Zachariæ,et prophetavit, phétisa disant : Béni soit le dicens: Benedictus Deus Dieu d'Israël.

Israël.

CANTIQUE DE ZACHARIE. DÉNI soit le Seigneur, le D ENEDICTUS Dominus B Dieu d'Israël; car il a D Deus Israel : * quia visité et racheté son peuple. visitavit, et fecit redem

| ptionem plebis suæ. Et il nous a suscité un Et erexit cornu salutis puissant Sauveur, dans la nobis : * in domo David maison de David, son servi- | pueri sui. teur:

Comme il l'avait promis! Sicut locutus est per os par la bouche de ses Saints, Sanctorum : * qui a sæde ses Prophètes, qui ont culo sunt Prophetarum prédit dans les siècles pas- ejus. sés,

Qu'il nous sauverait de Salutem ex inimicis nos ennemis et de la main nostris : * et de manu de tous ceux qui nous haïs- omnium qui oderunt nos. sent;

Qu'il ferait la miséricorde Ad faciendam miseripromise à nos pères, et se cordiam cum patribus souviendrait de son alliance nostris : * et memorari sainte,

testamenti sui sancti. Du serment par lequel il / Jusjurandum quod juavait juré à Abraham notre ravit ad Abraham patrem père de faire, dans sa bonté, nostrum : * daturum se

nobis. Que, délivrés de la main. Ut sine timore de manu de nos ennemis, nous le inimicorum nostrorum

liberati : * serviamus illi puissions servir sans crainte,

In sanctitate et justi- Dans la sainteté et la justia coram ipso ; * omni- tice, marchant devant lui bus diebus nostris. tous les jours de notre vie.

Et tu puer, Propheta Et vous, petit Enfant, Altissimi vocaberis : * Précurseur de l'Emmanuel, præibis enim ante faciem vous serez appelé Prophète Domini parare vias ejus. du Très-Haut ; car vous

marcherez devant la face du Seigneur, pour préparer ses

voies, Ad dandam scientiam Pour donner à son peuple salutis plebi ejus : * in la connaissance du salut, et remissionem peccato- annoncer la rémission des rum eorum.

péchés, Per viscera misericor. Par les entrailles de la diæ Dei nostri : * in qui- miséricorde de notre Dieu, bus visitavit nos Oriens ce divin Orient qui s'est ex alto

levé sur nous du haut du

ciel, Illuminare his, qui in Pour éclairer ceux qui tenebris et in umbra sont assis dans les ténèbres mortis sedent : * ad diri- et dans l'ombre de la mort, gendos pedes nostros in pour diriger nos pas dans la viam pacis.

| voie de la paix.

A TIERCE

I 'HYMNE et les trois Psaumes dont se compose L l'Office de Tierce, se trouvent ci-dessus, page 26,

A JNNUEBANT patri). A l s faisaient signe à

-Tejus quem vellet F INT.I son père d'indiquer vocari eum : et scripsit comment il voulait qu'on dicens . Johannes est le nommât ; et il écrivit : nomen ejus.

| Jean est son nom.

Le Capitule comme aux premières Vêpres, page 288.

CELELUCOS

« PoprzedniaDalej »